DAKAR 2012 : EXPLOIT D’AL ATTIYAH ET DE SON HUMMER. COUP DOUBLE POUR MARC COMA

C’est à quelques kilomètres de La Humada, petite agglomération d’un peu moins de mille habitants de la province de la Pampa, que les concurrents disputaient ce mardi, le secteur chronométré qui constituait l’essentiel de cette deuxième journée du Dakar 2012.

Francisco « Chaleco » Lopez, le leader du classement de cette catégorie se retrouvait donc en position d’ouvreur pour affronter les 295 kilomètres qui débutaient par une section rapide et large, pour devenir plus mauvaise et caillouteuse après 170 kilomètres.

La fin de parcours étant plus sinueuse et cassante, traversant dans son dernier tiers, quelques zones sablonneuses avant d’aboutir à Nihuil où était jugée l’arrivée du chrono.

Derrière « Chaleco » (Aprilia), parmi les 177 motos encore en course, se sont élancés, dans l’ordre, l’Espagnol Marc Coma (KTM), l’Argentin Javier Pizzolito (Honda) et l’Américain Quinn Cody (Honda). David Casteu (Yamaha) partait huitième, le Norvégien Ullevalseter (KTM) dixième, l’autre officiel KTM, le Français Cyril Desprès s’élançant de la treizième positio

En moto, Victoire du Catalan Marc Coma ce lundi. Au guidon de sa KTM, le triple vainqueur du Dakar remporte la spéciale, en 3h 07’ 21’’. 

L’autre triple lauréat de l’épreuve, son équipier chez KTM, le Français Cyril Despres, finit second à 1’18’’ devant l’Husqvarna de Joan Barreda, qui termine lui, à 2’33’’.

Un Barreda, tout heureux de e retrouver parmi l’élite !

‘’ C’est une expérience incroyable de rouler parmi les premiers et de suivre des gars comme Coma, Chaleco ou Jakub, car il faut toujours rouler vite et tu apprends beaucoup. Je suis vraiment heureux. Sur la fin, j’ai un peu lacher car mon but est de faire tout le Dakar et je n’avais pas envie de tomber dès le 2ème journée, mais je suis vraiment content de mon étape.‘’

Victorieux la veille de l’étape d’ouverture, le Chilien Francisco Lopez alias Chaleco, se classe 4ème avec son Aprilia, à 2’44.

Chaleco était néanmoins satisfait :

‘’J’ai roulé en tête jusqu’au km 240, avec Marc dans ma trace, et puis en arrivant sur les dunes, il m’a dépassé. et j’ai eu un peu de mal à suivre car j’ai eu des soucis avec mon antenne GPS, et puis je suis aussi pas mal fatigué.’’

N’oublions pas qu’il n’a repris la compétition que tout récemment au Rallye des Pharaons, après son grave accident du rallye de Tunisie survenu au printemps !

Il enchaine :

‘’ Mais ces deux premiers jours de course étaient importants pour moi pour voir où j’en suis physiquement et je suis content d’être à l’arrivée. Pour l’instant, je ne regarde pas le général, mais je pense qu’il y avait pas mal à perdre aujourd’hui car la spéciale était très longue et piégeuse.’’

Marc Coma réalise le doublé puisqu’il s’empare de la 1ère  place au classement général provisoire, avec 2’30’’d’avance sur Francisco Lopez et 2’ 52’’ sur Cyril Despres.

Coma qui remporte a 17ème victoire d’étape  et qui racontait :

‘’ Je suis content car je n’ai pas jardiné’’

Propos qui signifient ‘ J’me suis pas perdu’

Et le sympathique pilote Espagnol dans un excellent français, poursuivait:

‘’  Le début de la spéciale était très rapide aujourd’hui et nous avons roulé à fond avec Chaleco, et je peux vous dire que l’Aprilia est très, très rapide. Mais ensuite nous sommes arrivés dans la seconde partie de spéciale avec le sable et les dunes. C’était beaucoup plus technique, avec aussi un peu de navigation. J’ai pris la tête de la course et j’ai roulé sur un bon rythme. Je suis content car je n’ai pas jardiné. donc c’est une bonne journée pour moi!‘’

 

Cyril Despres précisant, lui :

‘’ La 1re spéciale pour se mettre en jambes, la seconde pour prendre confiance. Ça a été une bonne journée dans l’ensemble’’  

Et, il poursuivait:

‘’ La première partie de la spéciale était très rapide et en partant 12ème ce matin j’étais un peu inquiet de me retrouver dans la poussière de tout le monde. Il s’est avéré que mes «collègues» ont tous été très correct et ils m’ont laissé passer sans encombres. Puis j’ai fait une micro boulette dans la partie asséchée de la spéciale et j’ai fait tombé la moto – heureusement sans dommage. La dernière partie de la journée a été une partie courte de 12 kilomètres de dunes. Au moment où nous y sommes arrivés il faisait vraiment très chaud, environ 40 degrés, et la moto à coupé quelques fois. Malgré tout ceci je suis assez content du déroulement de la journée. Apparemment je sais encore comment tourner la poign& eacute;e des gaz dans le bon sens! ‘’

Le motard  Français, Bruno Da Costa qui roule au guidon d’une des Yamaha, a  pour a part été grièvement blessé, ce mardi après-midi, après avoir heurté de plein fouet, une vache, pendant la spéciale, courue entre Santa Rosa de la Pampa et San Rafael

Agé de 38 ans, il souffre selon un premier diagnostic d’une hémorragie rénale et a été transporté d’urgence à l’hôpital de Mendoza.

La vache heurtée par le pilote a elle été tuée sur le coup

Dans la course quad, l’Uruguayen Sergio Lafuente réalise un deuxième scratch de suite sur un secteur chronométré autrement plus significatif que celui qu’il avait remporté la veille à Santa Rosa.

Sergio Lafuente, signe ainsi une irruption remarquée parmi les prétendants au titre à Lima et conserve logiquement sa place au sommet du classement général de la catégorie d’où il devance Alejandro Patronelli de 6’34 » et Tomas Maffei de 9’42.

Marcos Patronelli, double Champion en 2009 et 2010, est à 9’48 » devant le surprenant rookie, et plus jeune compétiteur de l’épreuve, Lucas Bonetto.

 

Exploit ce mardi du vainqueur de l’édition 2011, le Qatari Nasser Al Attiayh !

Au volant de son Hummer, avec lequel il avait la veille connu des ennuis de pression d’huile, il remporte la seconde étape, disputée sur 295 km en Argentine, entre Santa Rosa et San Rafael, signant le scratch … 54 ‘’ devant la Mini de Stéphane Peterhansel !!!

Souriant, il lâche:

‘’ Nous sommes partis 38ème ce matin, et nous avons dû doubler beaucoup de concurrents en piste, ce qui nous a couté un peu de temps car il y avait beaucoup de poussière, surtout que nous avons en plus cassé une fenêtre ce qui n’a vraiment pas facilité la visibilité. Mais, je tenais à montrer qu’avec une bonne stratégie, nous étions toujours là, la course est toujours ouverte pour nous! Je ne sais pas combien de temps exactement nous reprenons aux premiers, mais nous serions mieux placé sur la piste et pour faire un bon temps, il faudra être intelligent.’’

Son  » patron  » et équipier, l’Américain Robby Gordon, bien que victime d’une crevaison après un choc sur la piste, termine  3ème, à 2’42 ».

Robby qui explique :

‘’ Une bonne journée pour nous, tout s’est bien passé avec la voiture, mais nous avons percuté une grosse pierre qui a occasionné une crevaison et je pense que, sans ça, nous aurions pu faire le scratch. mais bon, le plus important est que nous avons parfaitement roulé aujourd’hui en gardant bien la voiture sur la piste, sans gros problème, et avec un comportement assez confortable tout du long.’’

Le clan Hummer faisait grise mine hier au soir. 24 heures plus tard avec ses deux voitures sur le podium du jour, dan le camp de Robby Gordon, on retrouve le sourire.


 

Suivent les deux Mini d’Holoczyk (photo) et Nani Roma, respectivement à 3’31 » et 4’15 ».

L’autre Mini, celle du Russe  Novitskiy, victorieux dimanche de la 1ère spéciale, finit 8ème, à 12’20’’.

Giniel de Villiers est lui 6ème, à 4’37 ».

Brillant 7ème, la veille, Christian Lavieille qui roule cette annèe avec le tout nouveau proto d’André Dessoude, est lui, hélas arrêté dans la spéciale, en panne au kilomètre 63. !!!

Tout comme l’argentin Orlando Terranova qui se trouve lui aussi en délicatesse avec sa mécanique, à son tour. Son Toyota Overdrive refuse tout service alors qu’il se situe lui à moins de 30 kilomètres de l’arrivée de spéciale.

Christian et son équipier Jean Michel, ont finalement fait la jonction avec le camion d’assistance course du Team Dessoude. Ils ont pour objectif de rejoindre l’arrivée de la spéciale dans les temps afin de permettre aux mécaniciens de réparer.

‘’C’est le Dakar »

Lâche André Dessoude, en haussant les épaules.

« C’est une course extrême. On doit faire face à des conditions très difficiles pour les hommes et les mécaniques. Je l’avais déjà dit hier, c’est parti très fort, très vite, très chaud, très long. Avec plus de 40° les mécaniques souffrent et c’est la cause probable des problèmes qui affectent la voiture de Christian. Nous avons à faire face très probablement à un capteur qui a surchauffé et qui perturbe le fonctionnement du moteur. C’est clairement décevant car c’est une panne secondaire. Mais je souhaite rester positif. En effet, nous allons tout faire pour assister Christian et lui permettre de repartir. Les mécaniciens savent qu’ils ne dormiront pas cette nuit car nous aurons tous à coeur de remettre le prototype sur la piste. D’un autre côté, le reste de l’équipe affiche de belles performances, les deux buggys ont bien passé les grosses difficultés et malgré des crevaisons qui se sont compliquées, ils ont rattrapé leur retard et se sont maintenus parmi les meilleurs. Frédéric Chavigny poursuit son apprentissage et Jihong Zhou a fait une très belle épreuve aujourd’hui. Indéniablement, il monte en puissance pour son premier Dakar’’.

Il y a quotidiennement ‘Jean qui rit, Jean qui pleure’…

Lavieille trahit par sa mécanique, à l’avant, Peter, nouveau leader, est un pilote épanoui même s’il ne remporte pas la spéciale:

‘’ Le début de la spéciale était rapide, donc il n’y avait pas moyen de faire la différence , mais on s’est senti un peu mieux sur la fin quand ça a commencé à secouer, à être un peu plus vicieux au niveau des dunes et on a repris un peu de temps à Holowczyc, mais surtout on s’est fait plaisir sur la fin.‘’

On attendait Peterhansel au terme de ces 290 kilomètres, mais c’est un autre ancien vainqueur du Dakar qui s’est imposé aux commandes de sa nouvelle monture !

Nasser Al-Attiyah a été le plus fort aujourd’hui pour 54 secondes. Derrière lui, à la suite de Stéphane Peterhansel, son équipier Robby Gordon confirme qu’on pouvait compter sur les imposants 4×4 américains dans ce type de conditions.

Holowczyc et Roma complètent un Top 5 partagé par les deux Maxi Hummer et trois des  Mini All4.

Un résultat, dans cette deuxième étape qui signifie la prise de pouvoir du Français Stéphane Peterhansel au classement général avec 2’28 » d’avance sur l’Américain Robby Gordon, qui ne devance que de… 5 infimes  secondes la Mini du Polonais Holowczyc, le vainqueur du Silk Way en juillet dernier.

Quatrième ce soir à 3’49 », le Sud-africain Giniel De Villiers  – 1er du Dakar 2009 avec VW – désormais sur Toyota, cinquième Nani Roma à 5’32 », devancent à présent Nasser Al-Attiyah qui a conquis ce mardi la sixième place, à la force du poignet.

Dans le ‘’ clan ‘’ des mastodontes, l’Iveco du Hollandais  Gérard De Rooy, s’avère ce lundi, le plus rapide dans ce secteur chronométré de 295 kilomètres avec un temps total de 3h10’.

Gérard qui confie :

‘’ Le début de la spéciale était très rapide et nous avons tous roulé à la même vitesse, donc je n’ai pas pu reprendre du temps là. Mais ensuite, j’ai pu faire la différence dans la partie mouillée, et j’en ai profité pour dépasser Van Vliet.Et ensuite dans les dunes, et sur la fin de la spéciale, on a vraiment bien roulé. J’arrive premier, ce qui est bien, mais on va attendre de voir ce que font les autres derrière.En tout cas une bonne journée pour nous ‘’

Derrière lui, pointent, le Kamaz du Russe Eduard Nikolaev à 3’21 » et un second Iveco, celui de son compatriote Hans Stacey, 3ème à 4’56.

En quatrième position, le Russe Ayrat Mardeev (Kamaz) à 4’58 », le Top 5 ètant complété par le Tatra d’Ales Loprais à 6’07 ».

Les cinq hommes forts du jour sont suivis par le Kazakh Artur Ardavichus (Kamaz) à 6’30 », l’Italien Miki Biasion (Iveco) à 9’40 », et le Néerlandais Marcel Van Vliet (Man) qui a abandonné 9’56 » (photo) et perd donc la tête du classement général « Camion ».

Occupant la troisième place du classement « Camion » au départ de l’étape ce matin, l’Allemand Franz Echter a laissé 20’49 » par rapport au meilleur temps établi par Gérard De Rooy.

Ce qui signifie qu’il perd pied au général de la catégorie qui est à présent mené par le vainqueur du jour, avec 5’30 d’avance sur le leader du Team Kamaz, le Russe Eduard Nikolaev.

C’est un autre pilote Hollandais, Hans Stacey qui occupe la troisième place, 19 secondes derrière !

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : ASO-DPPI-X raid- KTM

Sport

About Author

gilles