DTM : ADRIEN TAMBAY DECOUVRE LE DTM…

 

Adrien Tambay achève son année comme il l’avait commencé.

Sur les chapeaux de roues !

Après une saison à croiser le fer dans le très relevé Championnat AutoGP, le jeune espoir Français impressionne actuellement sur les pistes verglacées du Trophée Andros, au volant d’une ‘’Andros-Car électrique’’.

Après dix courses disputées, depuis le début du mois de décembre, Adrien comptabilise en effet effectivement déjà pas moins de six victoires et un total de neuf podiums !

Lesquels lui permettent d’occuper la seconde place provisoire du Trophée.

A quelques jours du nouvel an, Adrien raconte :

‘’ Avant tout, je souhaite présenter, à tous ceux qui me suivent et me soutiennent, mes meilleurs vœux pour l’année 2012 ! Cette saison hivernale se déroule idéalement et je prends les courses les unes après les autres, avec toujours autant de plaisir. Les résultats sont au rendez-vous et je m’efforce d’analyser en permanence mes performances pour continuer de progresser sur cette surface si particulière. Je pense avoir rapidement compris les subtilités de cette ‘’Andros car électrique’’ et je suis heureux d’avoir aussi vite été dans le match, face à des adversaires plus expérimentés. Je suis fier d’avoir été choisi pour participer à cette compétition unique au monde et très novatrice. Au final, ces voitures électriques sont très performantes et le fait d’être respectueux de l’environnement ne gâche rien ! ‘’

Cette participation au Trophée Andros, vient clore une saison bien remplie, où Adrien Tambay a pu, une nouvelle fois, démontrer son talent dans un Championnat AutoGP particulièrement disputé.

 

Victorieux lors du dernier meeting de la saison d’AutoGP, sur l’exigent tracé du Mugello au cœur de la Toscane, le pilote de l’écurie Campos Racing a rappelé à tous son niveau de compétitivité au volant d’une des toutes meilleures monoplaces qui soit.

Adrien se souvient :

‘’ Sportivement ce fut une belle année. J’ai continué d’apprendre et gagné en confiance, au fil de cette saison, et je suis encore plus convaincu de ce dont je suis capable. J’ai encore en tête mes différents podiums ainsi que ma victoire au Mugello, où j’ai pu remercier, en piste, l’équipe d’Adrian Campos pour la confiance placée en moi. Sur le plan extra sportif, les moments que j’ai vécu m’ont endurci et je sais que les bonnes décisions ont été prises. A moi, aujourd’hui, avec le soutien de mon entourage, de monter un beau projet pour la saison 2012 et capitaliser sur l’expérience acquise ces dernières années en monoplace. ‘’

Un parcours remarqué, si l’on en croit l’invitation d’Audi reçue par Adrien afin de participer à un test en DTM, la plus relevée des catégories de voiture de tourisme.

Le constructeur Allemand a ainsi permis au jeune Français de s’essayer à la célèbre Audi A4 DTM de 2011.

Durant deux jours, Adrien a pu goûter à la compétitivité de la berline allemande, sur le circuit de Monteblanco, en Espagne.

Un essai particulièrement enrichissant et satisfaisant pour lui :

‘’ C’était un moment génial et j’étais comme un enfant à l’idée de pouvoir essayer cette voiture ! J’ai été touché qu’Audi fasse appel à moi pour ce test et c’était un privilège que de piloter leur voiture. Techniquement, tout s’est bien déroulé et j’ai beaucoup apprécié de travailler avec l’équipe. Dans un premier temps, la position dans la voiture était assez déroutante, mais après quelques tours, j’ai pu prendre mes marques et le plaisir fut immédiat. Même si j’avais une bonne idée des qualités de l’Audi A4 DTM, je ne m’attendais pas à de telles performances, que ce soit en terme de puissance ou d’efficacité aérodynamique. C’est finalement assez proche du comportement d’une monoplace.’’

A l’heure où le DTM, discipline particulièrement prisée en Europe, s’apprête à s’internationaliser, la présence d’un Français, lors de ces tests, témoigne de la bonne santé du sport automobile dans notre pays et de la renommée de nos pilotes.

Adrien Tambay, qui a dignement porté les couleurs de l’équipe de France FFSA, à la même période que ses compatriotes Romain Grosjean, Charles Pic, Jean-Éric Vergne ou Jules Bianchi, espère bien à son tour décrocher un volant de pointe pour la saison 2012 et pourquoi pas en DTM :

‘’ J’ai eu l’occasion d’observer de près cette discipline, durant mes saisons de Formule BMW ou de F3 Euroseries, et j’ai toujours été impressionné par le niveau atteint et l’engouement suscité auprès des spectateurs. C’est un show incroyable pour tous les passionnés et une bataille intense entre pilotes, sur la piste. Les constructeurs Allemands comme Audi ont toujours démontré un niveau de professionnalisme et de compétitivité exceptionnel et pour le pilote que je suis, ce championnat est évidemment très attrayant. ‘’

Doté d’un bon coup de volant, sérieux, appliqué et nanti d’un nom célèbre dans le milieu de la course automobile, un bel avenir semble promis à Adrien

Shakespeare, ne clamait-t ‘il pas :

‘’ Il est bon suivre sa pente, pourvu que cela soit… en montant ! ‘’

Au fil des ans et des saisons, le fils de l’ancien pilote de GP, Patrick Tambay, suit à la lettre cette directive et ce depuis l’époque pas si lointaine où nous l’avons vu s‘illustré déjà sur les pistes de karting

Gilles GAIGNAULT

Photos : Teams-FFSA DPPI

DTM Sport Trophée Andros

About Author

gilles