F1. JULES BIANCHI VISE UN VOLANT DES LA SAISON 2012 !!!

 

JULES BIANCHI, ACTUEL PILOTE-ESSAYEUR DE LA SCUDERIA FERRARI

Alors que les pilotes Français étaient incroyablement absents de la discipline Reine, la sacro-sainte Formule 1, ces dernières saisons, ils seront au minimum … 2, la saison prochaine.

Et peut-être même .. 3 voire 4!!!

Explications

Après Charles Pic et Romain Grosjean, Jules Bianchi, le Brignolais, essayeur et 3ème pilote Ferrari, pourrait bien en effet être le troisième Français en Grand Prix

Effectivement, il se murmure que le petit-fils de l’ancien Champion Mauro Bianchi serait en bonne position pour se retrouver dans le baquet d’une monoplace de GP soit chez Williams, soit au sein de Force India.

Jules Bianchi a déjà du travail en F1 chez Ferrari ou il occupe le rôle de pilote-essayeur, mais il ambitionne légitimement un poste de titulaire à plein temps et ce afin d’exprimer son talent en compétition dans les Grands Prix de Formule 1, dès 2012.

Si le dossier du Grand Prix de France de Formule 1 stagne, il a disparu après l’édition 2008 depuis que la FFSA (Fédération française du sport automobile) a décidé de ne plus en être le promoteur ni le bailleur à fonds perdus d’avance… , alors qu’à grands renforts d’annonces politico médiatiques le premier Ministre, François Fillon, avait cet été encore, comme il le fait régulièrement et saisonnièrement depuis trois ans déjà, clairement laissé entendre qu’il avait mis en place une machine de guerre et qu’on allait voir ce qu’on allait voir… l’Hexagone retrouve pour l’heure le chemin de la F1 par… pilotes interposés.

 Charles chez Marussia, Romain chez Lotus-Renault

 

Après l’arrivée chez Marussia (ex-Virgin) du Montilien Charles Pic (21 ans, 4e du championnat GP2 2011 avec l’èquipe Addax), managé par Olivier Panis au sein de Lagardère Unlimited, voici que Romain Grosjean (25 ans, champion GP2 avec l’écurie Dams) retrouve à son tour lui aussi le chemin des Grands Prix chez Lotus-Renault GP, enfin en tant que titulaire pour une saison complète !

Dans la foulée du « scandale Briatore », il avait en effet couru à sept reprises pour le Losange en 2009 en remplacement de Nelson Piquet Junior, aux côtés de Fernando Alonso. Avant d’être remerciè en fin d’annèe…

Le premier challenge du pilote Franco-Suisse sera de résister à son coéquipier, le Finlandais Kimi Räikkönen (32 ans, champion du monde 2007 avec Ferrari).

 

Jean-Eric et Jules dans l’expectative

 Alors que Red Bull n’a pas encore fait savoir si le Pontoisien Jean-Eric Vergne (21 ans, 2e du championnat de Formule Renault 3.5 avec Carlin) allait profiter de l’aubaine Toro Rosso, le Brignolais Jules Bianchi (22 ans, 3e en GP2 avec Lotus-ART) toujours essayeur et 3e pilote Ferrari, reste régulièrement évoqué chez Williams et chez Force India.

A BERCY, JULES ET JEAN-ERIC AVEC STEPHANE SARRAZIN EX PILOTE F1 CHEZ MINARDI

Joint hier soir par téléphone, Jules nous a précisé:

 » Nicolas (Todt, son manager) travaille sur des possibilités avec plusieurs teams. Cela fait deux ans que je fais mon maximum en GP2 et je ne crois pas qu’être Français soit un défaut. Ce n’est pas la nationalité qui fait monter les pilotes, c’est leur talent et leur entourage car la F1 est très complexe. L’argent ne fait pas tout. Un team qui dépense des millions pour gagner 2/10e de seconde est obligé de faire le bon choix de pilote… »

Et, il ajoute:

 » Ce que j’attends aujourd’hui ? C’est d’être titularisé dans une équipe F1. N’importe laquelle ! »

 

L’ÂGE D’OR DE LA F1 FRANCAISE. TRIPLE AU GP DE FRANCE 1982 !

 Trois Français, comme en 99 avec Alesi-Panis-Sarrazin…

Si Jules concrétisait, cela ferait trois Français en F1. On n’avait pas vu cela depuis 1999 avec l’Avignonnais Jean Alesi (Sauber-Petronas), le Grenoblois Olivier Panis (Prost-Peugeot) et l’Alésien Stéphane Sarrazin (Minardi-Ford).

Et tant que nous y sommes, pourquoi Jean-Eric Vergne qui a marqué les esprits et signé plusieurs exploits en Formule Renault 3.5 dans le cadre des World Series by Renault où il a été couronné Dauphin après être passé tout près du titre, n’aurait-il pas également sa chance?

C’est tout le mal que nous lui souhaitons

Cela nous ferait alors… un, deux, trois et quatre as tricolores sur une grille de départ F1 !

Qui l’éut cru, ne serait-ce qu’il y a quelques mois encore ?

Pour l’heure, deux d’entre eu sont déjà assurés d’en être en 2012

C’est déjà une grande et formidable nouvelle !

 

Charles-Bernard ADREANI  (La Provence)

Photos :  Bernard Asset – Red Bull – Thierry Coulibaly

 

F1

About Author

gilles