ERDF MASTERS KART DE BERCY : PARI REUSI POUR UN SHOW 100% ELECTRIQUE

 

 

Pari réussi.

Pendant deux jours, les karts électriques et les pilotes ont fait le show dans l’arène du Palais Omnisports de Paris-Bercy, devant un public conquis.

Les pilotes français ont su s’adapter au tracé et à ce nouveau kart, spécialement la jeune garde tricolore, avec la victoire des encore récents brillants kartmen, Jules Bianchi samedi et celle de Jean-Éric Vergne dimanche.

DES PILOTES CONQUIS

 

L’objectif de réaliser la 1ère compétition au monde 100% électrique que s’était fixé l’ancien pilote de Formule 1,Philippe Streiff, était pourtant un pari audacieux. Et risqué !

Alors, certes, le kart ce week-end au POPB ne s ‘est pas déroulé comme autrefois à guichets fermés mais néanmoins 8500 fan se sont par deux fois déplacés et pour une première, c’est une réussite

On peut logiquement penser que la présence de Sébastien Loeb y a largement contribué. Loeb qui s’était engagé à être là, à respecter sa parole. Pourtant vendredi soir, l’octuple Champion du monde se trouvait à 15.000 km de Bercy, à New Delhi ou il recevait a récompense lors de la cérémonie de la remise des Prix de la FIA. Une fois récompensé, Loeb a sauté dans le 1er avion à destination de Paris !

Chapeau à lui et respect pour la parole donné au printemps lorsqu’on ne connaissait pas le lieu et la date de la remise des prix de la FIA.

Alors que nous lui posions la question de ce long voyage, Seb nous lâche:

 » Je n’ai pas beaucoup roulé devant mes supporters Français au rallye de France en Alsace cette année, alors il était indispensable d’être ici à Bercy pour fêter ce nouveau titre avec le public Français  »

Des paroles d’un immense champion, un vrai pro.

Au lendemain de l’événement, toute l’équipe organisatrice est donc particulièrement heureuse d’avoir réussi une démonstration spectaculaire de performance durable.

L’autre but, atteint lui aussi, était de démontrer que le sport automobile ne doit pas être nécessairement  bruyant pour être spectaculaire.

La finale âprement disputée de dimanche soir en a été le plus parfait exemple !

Les pilotes ont tous été impressionnés par la performance du kart Sodi STX. Si certains ont eu du mal à s’adapter aux spécificités d’un kart électrique de compétition, d’autres, à l’image de Jean-Éric Vergne, ont su s’y accommoder rapidement.

Mais il est vrai que notre grand espoir JEV  a passé son enfance et sa jeunesse le cul dans un kart, son père, Jean-Marie, possédant le circuit très réputé et apprécié du RKC (Racing Kart de Cormeilles) prés de Pontoise dans le Val d’Oise.

Ceci explique aussi un peu les raisons pour lesquelles Jean-Éric a été dominateur à Bercy, deux jours durant…

Tout comme l’autre vainqueur, Jules Bianchi. Petit fils de l’ancien Champion Mauro Bianchi, Jules a lui aussi beaucoup roulé, son père, Philippe, possédant lui, la piste de karting de Brignolles, dans le Var.

Aujourd’hui, tous deux aux portes de la F1, ils ont avant de s’illustrer en sport auto, longtemps brillé en kart au plus haut niveau

 

Dimanche soir, Vergne résumait ses 1ers tours de roues en course :

« Ce kart électrique a énormément de couple, il est donc idéal pour un circuit comme Bercy où il n’y a que des relances. Les batteries ont été implantées de la meilleure  manière possible. On ne ressent pas trop leur poids dans le pilotage. Je n’ai pas non plus senti de perte de puissance au fil des tours ».

Sébastien Bourdais rajoutait :

« C’est un super produit. Il est très novateur et a beaucoup de potentiel. C’est évidemment un véhicule précurseur mais c’est une belle chose que d’explorer cette voie. Si le plaisir est toujours là et qu’on peut le faire sans impacter la nature, alors pourquoi pas. »

Pour Franck Montagny, son coéquipier en endurance chez Peugeot Sport et qui, s‘il n’a pas gagné, a fait le spectacle à Bercy, le kart électrique, c’est le futur :

« On ne peut pas aller à l’encontre de ce qui se passe dans le monde. Ce kart est une sorte de vitrine et je suis heureux d’avoir été choisi pour le présenter pour la première fois au public. »

 

PODIUM DE SAMEDI : SARRAZIN- BIANCHI- VERGNE

 

DES PARTENAIRES SOLIDES

 

Un tel événement est impossible à monter sans des partenaires convaincus qu’une compétition 100% électrique est un positionnement viable.

Grâce au soutien d’ERDF, au travail de Sodikart qui a conçu et produit le 1er kart de compétition 100% électrique au monde, 20 pilotes stars et 10 pilotes Juniors avaient accepté l’invitation lancée par Philippe Streiff, pour participer à ce show unique au monde.

Ces karts ont deux jours durant démontré la possibilité d’une performance durable.

Gildas Merian, PDG de Sodikart nous lâche :

« Nous sommes très satisfaits de l’ensemble du week-end et les ERDF Masters Kart vont permettre d’aider à la notoriété du karting ».

Le public du Palais Omnisports de Paris-Bercy (17.000 spectateurs) a pu ressentir cette passion pour le sport automobile grâce à de spectaculaires bagarres en peloton

Michèle Bellon, Président du Directoire d’ERDF à l’issue de cet évènement s‘il en est, racontait dimanche soir :

« Nous sommes très heureux que le public ait répondu présent aux premiers ERDF Masters Kart. Les pilotes ont pu démontrer les performances réalisables avec une motorisation électrique et ainsi susciter l’intérêt du public pour celle-ci. Nous espérons que cet événement populaire a pu transmettre les valeurs et les performances de la mobilité électrique que nous défendons.»

Le kart indoor était né à Bercy en décembre 1993 et déjà grâce à Philippe Streiff

Ceux dont nous faisons partie, se souviennent du fantastique duel Prost-Senna, il renait aujourd’hui, toujours sous l’impulsion de Streiff

Et grâce à Sébastien Loeb, Romain Grosjean, Jules Bianchi, Jean-Eric Vergne, Sébastien Ogier, Romain Dumas, ou encore Olivier Lombard, inattendu mais superbe poleman samedi soir sans oublier les pilotes de GP comme Adrian Sutil, Gary Paffett et Paul Di Resta.

Rendez-vous est désormais pris pour la prochaine édition en décembre 2012, avec toujours les meilleurs pilotes du monde et une technologie que Sodi va continuer de développer

Souhaitons que ces ERDF Masters Kart soient désormais bien réinstallés dans le calendrier extrêmement chargé de fin de saison.

Et que pour la seconde édition, quelques têtes d’affiche de la F1 soient de la partie comme autrefois le furent outre Prost et Senna, les Damon Hill, Michael Schumacher et autre Jacques Villeneuve, tous Champions du monde de F1

Gilles GAIGNAULT

Photos : Thierry COULIBALY – Johan SAGNE-  Jacques Samalens

 

STÉPHANE SARRAZIN

 

 LES ERDF MASTERS KART EN QUELQUES CHIFFRES :

– 20 : le nombre de pilotes « Stars »,

– 10 : le nombre de pilotes « Juniors »,

– 35 : le nombre de karts électriques Sodi STX amenés par Sodikart,

– 8 : le nombre de courses par séance,

– 5 000 : La surface en m2 de l’enrobé bitumineux recyclable posé par Colas,

– 12 : le nombre d’heures qui a été nécessaire à la pose de l’enrobé bitumineux recyclable,

– 550 : la longueur, en mètres, de la piste posée par Colas,

– 8 : la largeur moyenne, en mètres, de la piste,

– 1 500 : le nombre de TecPro sur le bord de la piste,

– 1/10’000 : la précision de l’équipement de chronométrage TAG Heuer,

– 17 000 : le nombre total de spectateurs,

Karting

About Author

gilles