ERDF MASTERS KART : VICTOIRE DE JULES BIANCHI DEVANT VERGNE ET SARRAZIN

PREMIER PODIUM DE CET ERDF 2011 POUR BIANCHI-VERGNE-SARRAZIN

 

Victorieux de la seconde demi-finale, Jean-Éric Vergne semblait devoir s’envoler vers un nouveau succès lors de la grande finale de cette première soirée à Bercy et la victoire lui semblait promise…

Hélas pour lui, un tête à queue dans l’enceinte même du POBP, l’a finalement privé de ce triomphe qui lui tendait les bras.

Et c’est donc, Jules Bianchi qui a gagné cette première manche samedi soir, l’emportant devant  JEV, Stéphane Sarrazin complétant ce premier podium de l’édition 2011 de cet ERDF Masters Kart de Paris-Bercy

Auparavant, le rallyman Sébastien Ogier avait lui un peu à la surprise générale remporté la 1ère demi-finale, grâce à un excellent départ.

Jules Bianchi, parti loin suite à son modeste temps (15ème en 31 »723) réalisé lors des essais chronométrés, effectuant déjà une spectaculaire remontée sous les ovations du public qui se levait à chacun de ses dépassements.

Le pilote Ferrari terminait à une magnifique seconde place devant Olivier Lombard, l’inattendu poleman en 31 »044, Gary Paffett et Sébastien Loeb, ces cinq premiers pilotes, étant qualifiés pour la grande finale.

Lors de la seconde demi-finale, on assistait ensuite à un magnifique cavalier seul en tête de Jean-Éric Vergne absolument intouchable et impérial.

Stéphane Sarrazin en excellent kartman qu’il est toujours, parvenait à se défaire de Romain Grosjean. Lequel finissait 4ème après avoir aussi  même cédé ensuite, à la pression du Portugais Filipe Albuquerque, ancien Champion des Champions en 2011, de la très réputée ROC, organisée à Dusseldorf.

Le Grenoblois Tristan Vautier, en se classant cinquième obtenait également son accès à la grande finale.

En effet, seuls les cinq premiers de chacune des deux demi-finales accédaient directement à cette ultime course de la soirée

Comme il restait quatre places, une course  dite ‘’ petite finale ‘’ allait désigner, trois petits veinards, cependant que la 14ème et dernière place restait en suspens…

Mystère !!!

Qui allait en bénéficier ?

C’est tout d’abord Sébastien Bourdais qui brillait, remportant cette petite finale et obtenait ainsi son ticket pour la GRANDE finale.

Imités par le Canadien Robert Wickens, le Champion des WSR 2011, en Formula 3.5 et par le belge Jérôme d’Ambrosio, le pilote Virgin en Grand Prix F1

Et c’est à l’applaudimètre et à la demande de Francis Magnanou, le dynamique speaker que Franck Montagny, auteur d’une formidable remontée qui l’avait vu terminer 4ème  arrachait lui aussi sa place pour la grande finale.

Placé en pôle, Sébastien Ogier, allait dès le 1er tour, malheureusement voir tous ses espoirs s‘envoler et ce après qu’involontairement, Jean-Éric Vergne, l’ait légèrement harponné dans les coursives !

Suffisamment pour que son pare choc arrière soit arraché et le propulse et l’envoi quelques mètres plus loin dans l’enceinte du POBP, en tête à queue.

C’en était hélas déjà fini pour le tout nouveau pilote VW en Championnat du monde WRC, victorieux dimanche dernier de la Course des Champions 2011 en Allemagne à Dusseldorf ou il succédait à Albuquerque.

Ogier hors course, la victoire semblait alors  devoir sourire et se jouer à un trio d’excellents kartmen, avec dan l’ordre Vergne, Jules Bianchi et Stéphane Sarrazin.

On l’a expliqué plus haut, Jean-Éric commettait une infime faute et devait laisser la victoire à Bianchi, JEV devant se contenter de la seconde place, cependant que Sarrazin, complétait le podium

Derrière ces trois pilotes tricolores, le meilleur ‘’ étranger ‘’ Albuquerque se classait 4ème devant Garry Paffett.

Olivier Lombard, le surprenant poleman, finissait 6ème précédant deux ‘’ pointures ‘’ Romain Grosjean, le Champion GP2 en 2011 et l’octuple Champion du monde des rallyes, Sébastien Loeb

De cette 1ère soirée, on retiendra le très bon comportement des karts électriques conçus par l’entreprise Nantaise Sodi et l’engouement des pilotes à les conduire.

Ainsi le plus jeune d’entre eux,  Olivier Lombard qui dans le paddock en fin de soirée nous lâchait :

‘’ C’est sympa à piloter, ça pousse fort aussi fort qu’un kart thermique. En fait, tout se joue au départ. Il faut partir devant, conserver sa place et éviter tant que faire se peut de se faire harponner ‘’

Et concernant la pôle qu’il a décroché en 31 »044 devant Romain Grosjean second en 31 »221, Sébastien Ogier, 3ème en 31 »269, Jean-Eric Vergne, 4ème en 31 »321 et l’autre Seb, Sébastien Loeb, 5ème en 31 »330, Olivier explique :

‘’ Franchement on vient toujours pour être devant mais vu le plateau et la qualité, la notoriété et la grosse expérience de tous mes adversaires, j’ai très sincèrement malgré tout été un petit peu surpris de décrocher cette pôle qui est un peu inattendu et une bonne surprise ‘’

Son oncle, l’ancien brillant pilote Emmanuel Clérico, croisé dans le paddock, était comme on l’imagine, visiblement pas peu fier du nouveau ‘’ héros ‘’ de la famille !

Ce dimanche, tout ce petit monde se retrouvera pour la seconde partie de cet ERDF Master kart

Gilles GAIGNAULT

Photos : Thierry COULIBALY et Johan SAGNE

 

UN VAINQUEUR HEUREUX ET DÉTENDU…

Karting

About Author

gilles