F1 : L’ESPAGNOLE MARIA DE VILLOTA REVE DE DEBUTER EN GRAND PRIX

La FEMME pilote Espagnole Maria de Villota de retour du GP du Brèsil vient de confirmer une nouvelle foi qu’elle était bien en discussion avec le Team Lotus et ce dan le but d’occuper le poste de pilote de réserve de l’ex écurie Renault en 2012.

La fille de l’ancien pilote Emilio de Villota qui a participé à 15 Grand Prix en Formule 1 mais n’était à l’époque parvenu à obtenir sa qualification qu’à deux reprises ( GP Espagne et Autriche 1977 avec une McLaren  ) rêve de courir comme son père en F1.

Et elle espère beaucoup de son récent test effectué au volant d’une monoplace Renault R29 sur le circuit Provençal du Paul Ricard.

Âgée de 31 ans, elle est née le 13 janvier 1980 à Madrid, Maria de Villota, est une dingue de la compétition !

Ces dernières années on l’a déjà aperçu dans tous pleins de disciplines, allant de la Superleague au WTCC en passant par l’ADAC Pro Séries en Allemagne.

Sa meilleure performance reste une 7ème place obtenue dan le Championnat SuperLeague à Jarama près de Madrid, en 2009

 

 

 

Présente au Brésil, pour l’ultime GP de la saison 2021, la jeune femme a indique qu’elle tait confiante et plutôt satisfaite de ses différentes discussions qu’elle a eu aussi bien avec Éric Boullier qu’avec  » Monsieur F1 » alias Bernie Ecclestone.

Lequel rêve de revoir une femme s’aligner en GP

Selon certaines information, il se murmure même que le grand manitou, grand argentier des Grand Prix serait prêt à mettre – ce qui est rare que dis-je rarissime chez lui – la main à la poche ou plutôt au portefeuille pour aider Maria à  boucler le budget exigé.

L’argent  a toujours été le nerf de la guerre surtout en Formule 1

Et la venue d’un pilote  du calibre de Kimi Räikkonen, l’ancien Champion du monde de F1 (2007) et bien évidemment non payant  chez Lotus va couter cher !!!

Il va donc  falloir trouver des partenaires et des financements. L’argent des soutiens des pilotes actuels le Russe Senna et le Brésilien Senna risquent de gêner Maria.

Mais … la jeune femme viserait le poste et le baquet de pilote de réserve pour commencer et apprendre !!!

Maria de Villota prècisant  qu’après ses essais au Paul Ricard, le staff présent ce jour-là lui aurait indiqué:

 »Nous croyons en toi et à ton talent et nous aimerions continuer de travailler avec toi à l’avenir. Nous souhaitons que tu sois avec nous.  »

Et l’Espagnole d’ajouter :

 » Au Brésil ce dernier dimanche, Bernie Ecclestone m’a dit:

 » Fais tout ce qu’il faut mais saches que je crois en toi  ».

Au siècle passé, nous avons eu la chance de voir en piste et au volant de monoplaces de GP plusieurs femmes pilotes !

L’Italienne Lella Lombardi d’abord qui marqua même un demi point au Grand Prix d’Espagne 1975, course stoppée avant les 3/4  de la distance d’où son 1/2 point pour sa sixième place à l’arrivée, avec sa March

Et aussi plus tard, la Sud Africaine Désiré Wilson en 1980.

Puis la dernière, une autre Italienne, Giovanna Amati en 1992

Une Française, Cathy Muller – sœur d’Yvan-  s’est elle aussi illustrée en monopaces au début des années 90 en F3 puis en Formule 3000 deux séries ou elle a fait une jolie carrière

Gilles GAIGNAULT

Photos : Teams

F1 Sport

About Author

gilles