F1. MAX MOSLEY S’ATTAQUE A … GOOGLE !!!

 

 

Max Mosley, l’ancien Président de la FIA (Fédération Internationale de l’Automobile), éclaboussé par un scandale et au cœur d’une affaire à connotation sado-masochiste en 2008, souhaite que le moteur de recherche Google surveille et supprime, tous les liens compromettants le concernant !

Visiblement, l’ancien avocat qu’est Max Mosley cherche à se refaire une virginité sur Internet.

Petit rappel

En 2008, le tabloïd  Londonien ‘’News of the World’’ révèle au monde entier, la présence et la participation du Président de la FIA à des ‘’parties fines’’, des orgies à connotation ‘’sadomasochistes’’ où, on le voit en compagnie d’Escort girls. Des  ‘’prostituées’’ vêtues d’uniformes nazis

Ces révélations le pousseront vers la sortie de la toute puissante FIA, ses derniers mois de présidence s’effectuant dans la plus totale discrétion, l’homme étant devenu un ‘’ boulet ‘’ un véritable pestiféré  interdit de séjour sur bien des événements dont le prestigieux GP de Monaco…

Fils d’Oswald Mosley, le leader des fascistes britanniques dans les années 1930, Max Mosley a toujours rejeté la connotation nazie de ces ébats.

Depuis la révélation de cette sale affaire, Max Mosley se bat pour faire supprimer toute référence à cette histoire et aux innombrables publications et à la vidéo qui l’accompagnait et qui ont fait le tour du monde sur le net.

Et il a même décidé de s’attaquer  maintenant tout simplement à… ‘’ l’ogre ‘’ qu’est le moteur de recherche Google !!!

Selon nos informations, Max Mosley  va intenter une action en justice en France et en Allemagne, aussi.

Mosley déclarant :

‘’Google a une position de principe, il ne retire des liens litigieux qu’après une décision de justice ‘’

Selon, le quotidien Londonien ‘’ Le Guardian ‘’ l’ancien Président de la FIA aurait déjà obtenu le retrait de centaines de résultats en suivant cette procédure.

Mais il va s’agir d’un long labeur quotidien car Max Mosley n’est pas au bout de ses peines et pourrait bien s’y employer à vie !!!

Car l’entreprise est sans fin.

Et il le sait car il a, en privé, déclaré :

‘’Dès que quelqu’un mettra quelque chose en ligne, cela ressortira si vous recherchez mon nom sur Google ‘’

C’est la raison pour laquelle,  Max Mosley désire et souhaite donc aller plus loin.

Il estime que l’article et la vidéo initiale de ‘’News of the World’’ ne devraient plus jamais réapparaître dans les moteurs de recherche, quels que soient les sites sur lesquels ils sont mis en ligne, puisque le tabloïd qui les a publiés à l’origine a été condamné pour atteinte à la vie privée.

Cela revient à demander au moteur de recherche Google d’instaurer un filtrage sur ses résultats de recherche.

Max Mosley a donc choisi de débuter sa demande en France et en Allemagne car les actions en justice y sont plus favorables et leur jurisprudence plus adaptée».

Pour mémoire, le tabloïd Londonien ‘’ News of the World’’, n’existe plus car il a été fermé l’été dernier à la suite du scandale des écoutes en Grande-Bretagne

 

Pour Max Mosley, cette nouvelle démarche visant Google est devenue  ‘’l’affaire de sa vie ‘’.

Il a lâché en privé :

‘’J’ai dépensé facilement plus de 500.000 livres (585.000€) pour contrôler les conséquences de la publication de cet article sur Internet ‘’.

Indépendamment de son poste de Président de la FIA qui l’avait amené à Paris, le siège et les bureaux se trouvant Place de la Concorde, Max Mosley a longtemps vécu en France, ses parents ayant pendant la seconde guerre mondiale, fuit l’Angleterre pour s‘installer à Orsay, dans la Vallée de la Bièvre, au sud de Paris.

Aujourd’hui, il partage sa vie entre Londres et Monaco où il a acquis un appartement il y a plusieurs années

Gilles GAIGNAULT

Photos: Bernard BAKALIAN

 

 

Sport

About Author

gilles