NASCAR : VICTOIRE ET TITRE 2011 POUR TONY STEWART A HOMESTEAD

 

NASCAR. 2011

Victoire et … 3ème titre pour Stewart à Homestead prés de Miami en Floride.

Au Volant de sa Chevrolet, Tony Stewart triomphe et l’emporte en devançant dans l’ordre la Ford de Carl Edwards et la Toyota de Martin Truex Jr. Suivent  la Ford de Matt Kenseth, les Chevrolet de Jeff Gordon et de Clint Bowyer, la Toyota de Kasey Kahne, la Chevrolet de  Kevin Harvick, la Toyota de Denny Hamlin et la Chevrolet de Jeff Burton qui complètent le Top 10.

Bien qu’à égalité de points, Stewart remporte le Championnat, ayant 5 victoires contre 1 à Edwards. Le classement final s’établissant ainsi : 1. Stewart, 2403 points – 2. Edwards, 2403 pts – 3. Harvick, 2345 pts – 4. Kenseth, 2330 pts et 5. Keselowski, 2319 pts.

Pourtant, le week-end de Tony Stewart avait putôt mal commencé et la conquête de ce 3ème titre, s’était donc franchement mal engagée…

En effet, sa Chevrolet flanqué du fameux numéro ne pointait qu’au 15ème rang à l’issue de la séance des qualifications !

Mais, c’était sans compter sur la gnaque, sur ce ‘’ Fighting Spirit ‘’ sur cette extraordinaire rage de vaincre et la formidable motivation de Tony Stewart

Lequel au final cette nuit en France, s’adjuge pourtant son 3ème titre de champion NASCAR et ce aux dépens de son grand rival, infortuné et surement très malheureux Carl Edwards

Lequel bien que s’étant élancé depuis la pôle position, ce dimanche à Homestead et qui de surcroit comptait trois points d’avance au classement provisoire avant cette ultime épreuve, est pourtant bel et bie devancé au Championnat.

Il faut bien reconnaitre que Stewart est allé la chercher cette victoire .

Qu’on en juge :

Avec sa Chevrolet, Tony  a tout simplement franchement réalisé un petit exploit en effectuant tout simplement au cours de cette ultime manche de cette saison NASCAR 2011, pas moins de… 118 dépassements !!!

C’est tout simplement hallucinant… et GÉANT

Du coup, Tony Stewart a fini par se retrouver au commandement devant… Carl Edwards.

Et en franchissant le drapeau à damiers dans cet ordre, cela lui a offert incroyablement son troisième titre de Champion de Nascar après ceux déjà décrochés en 2002 et en 2005, son succès lui permettant de revenir à hauteur de son rival au nombre de points finalement et c’est grâce au nombre de victoires obtenues cette saison que s’est tout compte fait joué la couronne, Stewart totalisant cinq victoires contre une seule pour Edwards.

 

A l’arrivée, l’inattendu Champion déclarait :

« Je me sens comme si j’avais traversé la moitié de l’Etat de Floride. Cent-dix-huit dépassements, cela fait un sérieux nombre de voitures dépassées. La saison a été géniale cette année et je crois que cela s’est vu.»

Un peu plus tard, il ajoutait:

« Il y a quelqu’un, là haut, que je dois remercier, a déclaré le héros du jour à sa sortie de voiture. Il a veillé sur moi pendant toute la course. C’est une victoire d’équipe que nous allons célébrer ensemble. J’avais dit, avant l’épreuve, que je n’avais rien à perdre, Je n’ai pas hésité à prendre des risques, sachant que je devais devancer Carl.»

La course s’est jouée à environ 60 tours de la fin.

Alors que la majorité de ses rivaux dont Edwards, avaient déjà ravitaillé, Stewart, a choisi lui et ce suite à la recommandation de son chef d’équipe, Darian Grubb, de rester en piste plus longtemps, malgré la condition très précaire de ses pneumatiques.

Après son arrêt tardif, la pluie s’est alors et pour la troisième fois de la journée manifestée, obligeant une nouvelle fois donc, l’ intervention de la voiture de sécurité. Pour Tony Stewart, c’était assurément inespéré, comme un cadeau  subitement tombé du ciel !

En roulant à vitesse réduite pendant plusieurs tours, le futur Champion parvenait ainsi à économiser  suffisamment de carburant pour éviter et contrairement à Edwards et tous ses autres adversaires, de devoir repasser par son stand pour ravitailler.

Avec ce succès, Tony Stewart devient par la même occasion le tout premier pilote-propriétaire de son écurie, à remporter un titre en Coupe Sprint depuis Alan Kulwicki en 1992.

Il devient aussi le septième pilote en neuf décennies à inscrire son nom à trois reprises sur le précieux trophée.

Incapable de gagner en saison régulière, Stewart a été pourtant l’homme de la situation en remportant cinq des dix manches de la « Chase for the Cup ».

Il succède à Jimmie Johnson qui a mis fin cette année à une série tout à fait inoui et exceptionnelle de cinq championnats consécutifs.

Le pilote natif de Columbus prés d’Indianapois succède au palmarès à Jimmie Johnson, lequel avait conquis les cinq dernières couronnes. Mais cette saison, il ne figure même pas parmi les cinq premiers !!!

Pour les statisticiens, rappelons que Stewart avait été le tout premier pilote à remporter le Championnat NASCAR après avoir remporté auparavant celui de l’IndyCar, en 1997.

Désormais, avec trois titres de Champion, il égale et rejoint au palmarès, Lee Petty, David Pearson, Cale Yarborough et Darrell Waltrip.

Soit une sacrée brochette d’illustres Champions US !

Christian COLINET

Photos : NASCAR

Nascar Sport

About Author

gilles