GT FIA 2011 : UNE BONNE SAISON 2011 POUR LE VOSGIEN ANTOINE LECLERC

 

Rare pilote Français, à s’être, cette saison, aligné au départ des épreuves du Championnat du monde GTFIA, le Vosgien Antoine Leclerc, au terme de l’ultime manche disputée il y a tout juste une petite semaine, et rencontré ce week-end à Salbris lors du Grand Prix de karting ‘’ Pilotes et Potes’’ fait le point et nous raconte ce que fut sa campagne 2011 sur les circuits

LE RÉSUMÉ DE SA SAISON 2011

Une montée en puissance intéressante et une saison positive !

‘’ Après de longs mois de discussion durant l’hiver, la décision est prise par le Team Marc VDS d’aligner deux Ford GT supplémentaires en Championnat du Monde GT1 sous la bannière Belgian Racing et de me titulariser en premier pilote. Le challenge n’est pas simple dans un Championnat aussi difficile et relevé mais néanmoins très excitant, il va falloir tout construire de A à Z pour arriver à être performant le plus rapidement possible.

Le premier fait marquant de cette saison est la présence de Vanina Ickx à mes côtés à Abu Dhabi pour la manche d’ouverture. Malheureusement, sa très petite taille nous empêche de trouver une position convenable dans la voiture et la décision est prise le vendredi avant les premiers essais de m’aligner finalement avec Fabien Giroix (présent sur place en raison de son domicile à Dubaï). Il me faudra d’ailleurs céder mon baquet à Zolder pour la course suivante afin de permettre à Vanina d’évoluer à domicile et de se plier aux diverses obligations médiatiques. Un Team belge, Vanina Ickx, en Belgique …

Direction ensuite le Portugal et Portimao où je suis associé à Martin Matzke, le Tchèque qui n’est pas vraiment prêt pour évoluer à ce niveau par manque d’expérience. On s’égare dans les réglages de l’auto et on manque complètement cette course. »

 

 

Au Sachsenring en Allemagne pour le quatrième round, je suis rejoint par Yann Clairay qui connaît le GT1 pour y avoir disputé la deuxième partie de la saison 2010. L’entente est excellente, l’osmose commence à prendre dans le Team et on réalise la meilleur perf’ de l’équipe en terminant à la 10ème place synonyme de premiers points !

A Silverstone, on continue sur notre lancée en terminant 8ème  cette fois-ci, associé au Finlandais Markus Palttala.

La présence du Team principal Marc VDS aux 24 Heures du Mans, mobilise beaucoup de temps et d’énergie et on ne peut effectuer une séance d’essais à mi- saison qui aurait été de bon augure avant les rendez-vous de Navarra et du Castellet. On n’y terminera d’ailleurs aucune de ces deux courses avec Yann Clairay (problèmes mécaniques et moteur), de retour à mes cotés sur la Ford GT numéro 10.

 

Arrive Spa-Francorchamps et les 24 Heures, le rendez-vous le plus important pour le Team Marc VDS Belgian Racing, avec trois autos. Je suis associé au Suisse Jonathan Hirschi et de nouveau à Markus Palttala pour ce double tour d’horloge sur la Ford GT40. On est vraiment dans le coup sur le sec, face à la redoutable concurrence et ce malgré le nombre important de voitures de dernière génération, Ferrari F458, Audi R8, Mercedes SLS, BMW Z4. Et on est encore mieux sous la pluie puisque je réalise le 2ème chrono en qualifs de nuit sous le déluge. A notre grand regret, il ne pleuvra pas pendant la course. Néanmoins, on est parti pour faire un super résultat lorsque un problème à l’avant droit, détecté après un contact avec un autre concurrent, nous oblige hélas à s’arrêter pendant une bonne demi-heure dans le box. Un contretemps qui nous coûte certainement la troisième marche du podium puisqu’on finira à la 11ème  place sous le drapeau à damiers.

Au sortir de cette épreuve incroyable et d’un mois de vacances, on est tous gonflé à bloc pour terminer la saison en confirmant notre montée en puissance. En Chine, on rate le coche en passant vraiment tout près d’accrocher un Top 5 par manque de réussite. On y signe d’excellents chronos avec le 3ème  temps en course à Ordos et à Pékin c’est une sortie de piste de mon équipier qui nous en privera. On se console en se disant que l’on est maintenant au niveau des meilleurs.

Le dernier round en Argentine va nous permettre de le démontrer et de concrétiser notre bonne fin de saison. Je suis encore associé à Markus Palttala pour cette dernière course 2011, qui remplace Yann Clairay, au pied levé. Le tracé n’est pas très favorable à notre voiture avec ces longues portions de lignes droites mais on réalise une course magnifique en passant la ligne d’arrivée, à une belle sixième place et première des Ford GT … !

Au final, Belgian Racing termine à la 7ème place du classement Team et Antoine Leclerc termine premier pilote de l’équipe au classement du Championnat du Monde GT1 2011.

Afin d’en savoir encore un peu plus, nous avons encore posé quelques questions à Antoine

Quel est ton sentiment après ce dernier Grand Prix de la saison ?

‘’ On termine sur une note positive : cette sixième place est un bon résultat. Effectivement, je ne peux être que satisfait de ce dernier week-end en GT1 World à San Luis car c’est le meilleur résultat du team Belgian Racing-Marc VDS cette saison. Le circuit avec ses longues lignes droites ne convenait pas aux spécificités de notre Ford GT et on a fait deux courses solides, mais sincèrement, on ne pouvait prétendre à meilleur résultat à la régulière. On ne boxait pas dans la même catégorie face aux Nissan GT-R, Lamborghini Murcielago et autres Aston Martin DBR 9, et ce depuis le début du Championnat du monde sur tous les circuits rapides’’.

Vous terminez première Ford, c’est une satisfaction, j’imagine ?

‘’C’est très bien pour l’équipe. On a travaillé dur tout au long de la saison et on confirme notre montée en puissance sur les trois dernières courses. C’est un Championnat difficile et relevé où pilotes et équipes connaissent leur partition par cœur, c’est une vraie mission que de partir d’une feuille quasi-blanche quinze jours avant le début de la saison. Néanmoins le seul petit regret est de ne pas avoir pu saisir l’opportunité, en Chine, de terminer dans le Top 5 car on avait le niveau de performance, notamment à Ordos.’’

Quelles sont vos impressions sur ce tracé Argentin de San Luis ?

‘’J’ai adoré ! J’étais le seul pilote du Team à ne pas connaître ce circuit mais je m’y suis senti très vite à l’aise. Il faut un gros cœur et j’aime ça ! Je l’avais bien préparé sur mon simulateur mais c’est géant lorsque l’on y est, c’est un vrai toboggan. Le cadre est incroyable, autour d’un lac, au pied d’un volcan, il y a énormément de dénivelé, on prend un pied intégral ! J’ai hâte d’ailleurs d’y retourner ‘’…

Quels sont vos objectifs pour 2012 ?

‘’ Il faut laisser à tout le monde le temps de souffler un peu après une saison longue et éprouvante. L’échiquier pour la saison prochaine va se mettre en place petit à petit. Je vais continuer à évoluer sur la scène internationale en GT et je travaille activement aussi pour être enfin au départ des 24 Heures du Mans… Ce n’est pas passé loin cette année et je mets tout en œuvre pour y être en 2012’’ !

Antoine, concluant :

‘’ Place maintenant aux discussions pour 2012 où je continuerai d’évoluer sur la scène Internationale en GT, et j’espère être aux départs de ces légendaires 24 Heures du Mans.‘’

Quoiqu’il en soit, depuis ses débuts en Championnat de France GT Supersérie, Antoine Leclerc a bigrement progresser et il ne devrait pas rencontrer trop de difficultés à trouver un bon volant en 2012.

En World GT ou dans le Trophée Blancpain

Gilles GAIGNAULT

Photos : SRO – Team

Sport

About Author

gilles