SEBASTIEN LOEB, UN PILOTE AU PALMARES EXCEPTIONNEL. ET CE N’EST PAS FINI !

 

151 Rallyes au compteur.

8 Titres de CHAMPION du monde

67 victoires

103 podiums

808 scratchs en spéciales

Et, 1281 points marqués en Championnat du monde

Tel est à ce jour, le fabuleux, l’immense et tout simplement l’EXCEPTIONNEL bilan de ce CHAMPION ‘’ hors norme ‘’ qu’est l’Alsacien Sébastien Loeb !

Et, ce n’est surement pas terminè, vu que l’èquipage poursuit encore deux saisons

Cinq jours après avoir conservé sa couronne et conquis ce 8ème titre, ‘’ Ambassadeur ‘’ international de la firme Citroën, ètait à l’honneur ce mercredi dans les locaux de Citroën Racing de Satory près de Versailles, afin de fêter avec les médias, ce nouveau sacre.

L’occasion d’aborder bien des sujets.

Tout d’abord, Loeb nous informe que dans énorme concert d’éloges qui l’a d’ailleurs surpris, le tout 1er à l’avoir félicité sitôt ce 8ème titre attribué dès que fut connu et officialisé l’abandon de Mikko Hirvonen, désormais son tout nouveau partenaire, on l’a officiellement appris au cours de cette conférence, n’a été autre qu’un autre pilote de renom et avec qui Loeb partageait jusqu’à ce vendredi 11 novembre 2011, les honneurs de pilotes le plu titré.

Le Rallyman Français et celui de F1, comptant chacun sept titres mondiaux.

Seb raconte :

‘’Cela m’a touché de recevoir ce texto de félicitations de Michael qui me disait ‘ Félicitations. Bravo. De sa part, ce clin d’œil à l’histoire, étant maintenant seul devant avec huit titres est ce qui m’a le plus ému. Mais tout ce qu’on dit les pilotes de GP m’a aussi marqué’’

 

Puis Loeb revient sur la saison 2011 :

‘’Ce nouveau titre s’est construit assez vite. Puis il s’est tout aussi vite effondré. Ma saison avait bien débuté et on se retrouvait à cinq pilotes (Loeb-Ogier-Latvala-Hirvonen-Solberg) constamment à la bagarre. C’était nouveau car à chaque rallye, ce fut la bagarre. Un chutait mais il en restait toujours deux ou trois. Les années précédentes, c’était plutôt un duel avec Mikko C’est pourquoi à chaque épreuve, il m’a fallu aller chercher la victoire et aussi des deuxièmes places. Et puis, il y a eu un enchainement de trois pépins successifs, du jamais vu. Crevaison en Allemagne. Sortie de route en Australie et enfin casse moteur au Rallye de France en Alsace. A deux courses de la fin.’’

Le jusqu’alors inamovible et multiple Champion du monde  depuis 2004, poursuit :

‘’Il a fallu tout reconstruire dans l’optique du titre car on s’est retrouvé à trois à la lutte. J’étais parfaitement conscient qu’avec Daniel, on pouvait perdre notre couronne. J’ai donc fait abstraction des tensions et de l’énorme pression pour bien me reconcentrer sur l’essentiel. Et j’ai gagné en Catalogne mais cette victoire n’était pas suffisante. C’était donc quitte ou double en Angleterre… Et vous connaissez la suite heureuse ‘’

Notre excellent confrère Éric Briquet d’Auto-Hebdo, lui pose alors inévitablement la question ‘ Quel est ton plus beau titre ?’

Et la réponse fuse et ne se fait pas attendre :

‘’Il y en a en fait deux. Le tout 1er car c’est celui de l’aboutissement d’un rêve. Et puis aussi celui de 2010. Car l’an passé, je le gagne chez moi à Haguenau en Alsace devant mon public en remportant le Rallye de France-Alsace, doublé du titre mondial. C’était émouvant et énorme sur le plan émotionnel’’

 

Et Seb s’empresse d’ajouter :

‘’ Celui de 2011 restera sportivement le plus difficile à avoir gagné’’

On en vient alors inévitablement à a dualité avec son équipier, le talentueux et brillant Gapençais. L’autre Seb assurément promis à un bel avenir :

‘’ La polémique a été bien amplifié par rapport à ce que nous vivions en interne au sein du Team. C’est vrai néanmoins qu’il s‘agissait d’une situation nouvelle d’être accompagné d’un équipier très fort. Alors forcément il y a eu de la bagarre et des tensions mais on ne s‘est pas pour autant détesté et frappé. L’ambiance était correcte. Et, je ne suis pas du genre à ruminer ‘’

 

Et au fond, quel souvenir, Seb Loeb gardera- t-il de cette campagne 2011 ?

‘’ Un souvenir ? Franchement notre victoire en Finlande. On a fait toute la course devant et c’est véritablement grand car il s‘agit vraiment du rallye le plus dur à gagner. Pour moi cela restera, oui, le moment fort de cette saison 2011 ‘’

Alors, quid de 2012 ?

‘’ L’objectif reste de continuer de gagner. Je suis très heureux de ce 8ème titre et me dis que chaque année c’est du bonus et comme je continue de gagner, alors je poursuis ma carrière encore un peu en rallye ‘’

 

Comme nous lui posons l’inévitable question ‘ Qu’est-ce qui te pousses à poursuivre ayant tout gagné et fortune faite ‘ Loeb très calmement nous explique :

‘’Je continue de rouler en rallye  parce que j’y prends du plaisir. J’aime ce que je fais. Car franchement je n’ai pas comme objectif un 9ème ou un 10ème titre. Je ne me vois pas trainer à la maison et flâner dans le canapé. Je me suis dit, je continue car je gagne encore. Il et peut-être encore un peu tôt pour arrêter. C’était gâcher mon talent qui ne demande qu’à s‘exprimer encore un peu, non  ‘’

Et Seb de préciser :

‘’ C’est aussi pour cette raison que je viens de créer mon Team en circuit – le SLR (Sèbastien Loeb Racing) pour l’après rallye’’

 

On en vient à écouter, celui sans qui  toute cette formidable aventure et magnifique histoire ne serait certainement pas ce qu’elle est, Daniel Elena, le navigateur … 8 fois CHAMPION du monde :

‘’ Je me disais en repensant à cette année, il y a eu trois phases. La 1ère au début du Championnat, c’était de me dire c’est le dernier car à la fin, Seb m’a prévenu ’ On arrête’. La 2ème, voyant qu’on gagnait encore, fut de penser ‘ Peut-être qu’on va pour suivre et continuer, vu qu’on et toujours dans le coup et que VW s’intéressait à nous. Et enfin, la 3ème comme on a toujours confiance en nous, alors, on remet ça et on repart pour deux saisons.’’

Et Daniel d’expliquer :

‘’ Fini le balayage. Cette année a franchement pour nous était celle du balayeur. Vous pouvez certifier à sa femme que Seb sait balayer… donc avec le nouveau règlement, c’en est enfin fini. L’ordre de départ sera maintenant établi suite aux chronos des qualifs la veille’’

Avant de conclure :

‘’ On est finalement restés chez Citroën. C’était la meilleure chose à faire. On a commencé une belle histoire avec Citroën, il fallait finir avec et miser sur la fidélité ‘’

Qu’ajouter ?…

Les deux ‘’ extra-terrestres ‘’ ont tout dit…

Avec des mots simples

Preuve que ces deux –là ne sont pas des prétentieux !

Bien au contraire, leur simplicité n’a d’égal que leur immense talent…

Et malgré les ans et l’accumulation des titres, du talent, ils n’en manquent pas et ils en ont à revendre !!!

Sur qu’en 2012, on va encore en entendre ‘’ causer ‘’ et ce des le 17 janvier, à l’occasion d’un certain Monte Carlo, lequel retrouve sa place, au calendrier WRC.

Gilles GAIGNAULT

Photo : Johan SAGNE et Jo LILLINI


Sport WRC

About Author

gilles