ILMC : LES 908 EN PREMIERE LIGNE A ZHUHAI

 

Après avoir dominé les essais libres depuis vendredi, les pilotes de l’équipe Peugeot ont tout naturellement et fort logiquement  concrétisé leurs efforts par arracher la pôle position.

Laquelle est finalement revenue à Anthony Davidson.

Le Team BMW tente de son côté, d’entretenir un ultime espoir de titre cette saison, grâce au meilleur temps réalisé en LM GTE Pro par Jörg Müller.

En véritable sprinter, Anthony Davidson excelle on le sait dans l’exercice du tour lancé. Il l’a de nouveau démontré en ce samedi, réalisant un temps de 1’21’’769 et devançant de sept centièmes seulement, la voiture-sœur aux mains de Stéphane Sarrazin sur la deuxième 908.

Peugeot monopolisera donc ce dimanche la première ligne de ces 6 Heures de Zhuhaï, dernière manche du calendrier 2011 de l’ILMC et surtout ultime preuve de ce Championnat qui donnera naissance l’an prochain au Championnat du monde et dénommé  WEC (World Endurance

Anthony Davidson, Peugeot 908 n°7 raconte:

« C’est ma troisième séance qualificative à bord d’une Peugeot cette saison, et c’est ma troisième pôle. Cela a été vraiment disputé aujourd’hui car Stéphane Sarrazin a fait un super tour. Il a fallu cravacher pour faire mieux que lui.  Depuis que nous sommes arrivés, nous avons immédiatement été dans le rythme. La bataille est intense depuis le début de l’année, je ne vois pas pourquoi il n’en serait pas de même demain. »

 

Et Stéphane Sarrazin, sur la Peugeot 908 n°8, ajoute :

« La séance a été très serrée. On s’est bien battu. J’ai fait un super tour et l’auto nous convient bien. La pôle se joue d’un rien, puisqu’Anthony a été seulement sept centièmes plus rapide que moi. Nous sommes confiants pour demain car nous avons fait de très bons essais en version course. La voiture est stable et efficace. Le départ sera chaud, les Audi sont là pour nous mettre la pression qu’il faut. Comme à Petit Le Mans, il faudra faire une course sans erreur. »

 

Une nouvelle fois, depuis le début des roulages sur le tracé chinois, les Audi souffrent face à leurs grandes adversaires de cette saison ILMC.

L’écart s’est réduit au fur et à mesure des kilomètres engrangés, mais il demeure en défaveur des LM P1 allemandes.

Reste que, comme prévenait Anthony Davidson après les qualifications, la bagarre sera tout de même intense et engagée lors de cette dernière épreuve de la saison d’endurance.

Il n’y a plus de titres à prendre en LMP1, Peugeot étant assuré de coiffer les couronnes constructeurs et écuries, mais gagner en Chine est déterminant tant pour la marque du Groupe PSA que pour celle du Groupe VAG.

Et les hommes de l’équipe tricolore chercheront à conclure en beauté une saison exceptionnelle ou ils ont tout gagné, TOUT, sauf l’épreuve-phare,  les 24 Heures du Mans ou la meilleure des 908, a été devancée d’un rien… Treize secondes,  après deux tours d’horloge !

Chez Audi, le Dr. Wolfgang Ullrich, expliquait :

« Les quatre premières voitures sont très proches. Zhuhai est très spécial car c’est un circuit d’accélération et de freinage avec une seule courbe rapide où l’aérodynamique est cruciale. Je pense que nos deux voitures sont bien réglées pour la course. »

Et ses pilotes de raconter

Tom Kristensen (Audi R18 TDI N°2) :

« Ici, la question est d’avoir un bon train avant pour négocier de manière optimale les virages serrés. Bien entendu, il faut trouver le compromis idéal avec suffisamment de motricité sur les roues arrière. Obtenir cela sur un tour est une chose mais c’est encore une autre histoire pour les longs relais. Je crois que nous avons de très bons réglages pour la course et que la bataille va être excitante. Je peux vous promettre une autre chose : les quatre pilotes Audi ont faim de victoire pour la finale de l’ILMC. »

Allan McNish (Audi R18 TDI N°2) :

« J’avoue que je suis impressionné par la performance de Tom. Il a tiré toute la quintessence de notre voiture. Nous étions déjà compétitifs ici l’an dernier avec la R15 TDI. Nous avons une bonne voiture pour la course. »

Timo Bernhard (Audi R18 TDI N°1) :

« Je participe à ma première course en Chine. Le circuit est donc tout nouveau pour moi. C’est un tracé technique et exigeant avec beaucoup d’épingles. Nous avons bien travaillé en vue de la course. Nous étions bien dans nos longs relais. Cela me rend optimiste pour demain. »

Marcel Fässler (Audi R18 TDI N°1) :

« Comme toujours, nous avons essayé de régler la voiture au mieux pour la course. Bien qu’il y ait une tendance au sous-virage, ce qui ne me convient pas trop personnellement, j’ai attaqué en qualification. J’aurais aimé être un peu plus rapide mais ce n’était pas possible aujourd’hui avec les pneus frais. J’attends impatiemment la course où le contexte est toujours différent des essais. « 

Quant à Ralf Jüttner, le Directeur Technique d’Audi Sport Team Joest, lui il prècisait:

« A dire vrai, je m’attendais à ce que nous vivions un moment difficile en qualifications. C’est pourquoi je suis surpris que nous soyons aussi proches de nos rivaux. Marcel Fässler a perdu du temps dans son tour rapide, sinon, il aurait pu réaliser un chrono proche de celui de Tom Kristensen. Lors des essais, nous étions bien avec les pneus dans les longs relais et j’espère qu’il en sera de même pour la course. C’est pourquoi je pense que nous serons sur un pied d’égalité en course comme cela a été le cas toute l’année. »

A l’image de ce qui s’est passé lors des essais libres, c’est de nouveau la Lola-Toyota du Rebellion Racing  du tandem Jani-Prost qui occupe le cinquième rang derrière les quatre voitures à moteurs Diesel et devant la OAK Pescarolo-Judd du trio, Pla-Prémat et Nicolet.

Entre ces deux équipes, très en verve en cette fin de saison, la lutte sera surement acharnée lors des 6 Heures de Zhuhaï.

Grâce à la pôle position réussie par Jörg Müller, l’équipe BMW a inscrit un petit point de plus au Championnat constructeurs LM GTE Pro. L’équipe allemande a même placé ses deux voitures aux première et troisième places, Gianmaria Bruni intercalant sa Ferrari 458 Italia, entre elles.

Comme pour les constructeurs engagés en LMP1, vaincre en Chine est particulièrement important tant pour BMW que Ferrari, le constructeur transalpin espérant bien décrocher son deuxième titre ILMC de suite en gagnant cette ultime manche.

Pour la première fois de la saison, la Ferrari du CRS Racing a décroché le meilleur temps au terme des qualifications en LM GTE Am. Belle performance pour le pilote britannique Tim Mullen qui n’est pourtant pas un des titulaires habituels de ce volant.

Deux autres catégories de voitures sont acceptées lors de ces 6 Heures de Zhuhaï, hors classements ILMC :

les GTC et les FLM.

Plus véloce, lors des essais libres, que les Audi R8 LMS engagées, la Mercedes SLS AMG, avec notamment …un revenant, un certain Mikka Häkkinen à son volant, a  cependant perdu de sa superbe en qualifications.

Mika Häkkinen, en charge de la qualifier s’est fait surprendre par Edoardo Mortara et Carlo Van Dam.

Quant à la seule Formula Le Mans qui prendra le départ, le jeune pilote chinois Zhang Shanqi, très populaire auprès de ses compatriotes s’est chargé d’en assurer la qualification.

Le départ des 6 Heures de Zhuhaï sera donné ce dimanche 13 novembre 2011 à 11 heures (4 heures en France).

Cette course est rappelons-le, l’ultime de la courte histoire de l’Intercontinental Le Mans Cup puisque l’an prochain, le tout nouveau WEC (Championnat du Monde d’Endurance) de la FIA prendra le relais.

En tout cas, cette épreuve s’annonce très disputée et ce dans toutes les catégories

Christian COLINET

Photos : Teams

 

LE RÉSULTAT DES ESSAIS

1.ligne 

Davidson-Bourdais (Peugeot 908)  1’21″769

Sarrazin-Montagny (Peugeot 908)  1’21″844

2. ligne

McNish-Kristensen (Audi R18)  1’22″038

Behrnard-Fassler (Audi R18)  1’22″538

3. ligne

Jani-Prost (Lola B10/60-Toyota Rebellion)  1’23″931

Nicolet-Premat-Pla (Pescarolo-Judd Oak) 1’24″684

4. ligne

Mucke-Meyrick-Primat (Lola-Aston Martin)  1’25″119

Lahaye-Moreau-Ragues (Pescarolo-JuddnOak) 1’25″170

5. ligne

Mailleux-Ordonez-Vernay (Oreca 03-Nissan Signatech) 1’27″929

Da Rocha-Lafargue (Pescarolo-Judd Oak) 1’30″214

6. ligne

Nooki-Shogo (Courage-Nissan Tokai) 1’30″614

Chen-Shanqi (Oreca FLM09 PTRS) 1’33″783

7. ligne

Farfus-Muller (BMW M3 Schnitzer) 1’34″506

Mortara-O’Young-Imperatori (Audi R8 Audi China) 1’34″777

8. ligne

Van Dam-Tsutzuki-Kim (Audi R8 Hitotsuyama) 1’34″934

Bruni-Fisichella (Ferrari 458 AF Corse) 1’34″945

9. ligne

Priaulx-Alzen (BMW M3 Schnitzer) 1’34″992

Mullen-Ehret-Wills (Ferrari 430 CRS) 1’35″229

10. ligne

Lietz-Ried-Roda (Porsche 997 Proton) 1’35″279

Hakkinen-Cheng-Arnold (Mercedes SLS AMG China) 1’35″296

11. ligne

Ortelli-Makowiecki (Ferrari 458 Luxury) 1’35″413

Krohn-Rugolo-Jonsson (Ferrari 430 Krohn) 1’35″598

12. ligne

Beretta-Bornhauser-Canal (Corvette ZR1 Larbre) 1’35″639

Farnbacher-Firman-Beltoise (Ferrari 458 Luxury) 1’35″867

13. ligne

Goethe-Giroix (Aston Martin Vantage  Gulf Team) 1’36″081

Cioci-Ma (Ferrari 430 AF Corse) 1’36″111

14. Ligne

Gruber-Lee-Tak Mak (Audi R8 Race Experience) 1’36″417

Mowlem-Rossiter-Heinemieier (Lotus Evora Jetalliance) 1’36″618

15. ligne

Slingerland-Rasmussen-Rich (Lotus Evora Jetalliance)  1’38″622

 

Championnat Mondial

About Author

gilles