WRC : HUITIEME TITRE MONDIAL ASSURE POUR LOEB-ELENA EN ANGLETERRE

LOEB : LE TITRE EST ASSURE

Les jeux sont faits !

Après le titre de champion du monde de constructeurs, obtenu par l’équipe Citroen avant la fin de la saison, c’est maintenant au tour du tandem Sébastien Loeb et Daniel Elena de conquérir ce vendredi et bien avant l’issue du Rallye de Grande Bretagne, leur huitième couronne mondiale et consécutive.

Un titre finalement obtenu par KO  et ce après la faute de leur ultime rival seul en mesure et capable de leur chiper leur couronne, le Finlandais Mikko Hirvonen, sorti de la route dans l’ES7  ce jour.

Débarrassé du pilote Ford et assuré de conserver le titre mondial qu’il collectionne depuis la fin de la saison 2004, Loeb veut maintenant finir avec panache et remporter une quatrième victoire au Pays de Galles.

Mais attention, le lieutenant d’Hirvonen, Jari-Matti Latvala ne pointe ce vendredi soir qu’à 1 »1 !

 

Cette deuxième journée du Rallye de Grande Bretagne 2011, qui s’est déroulée sous la pluie et dans le brouillard, a donc été favorable à Sébastien Loeb.

Mikko Hirvonen au volant de sa Ford et qui venait de prendre la tête de l’épreuve dans l’ES6, voyait finalement brutalement ses chances de titre s’évanouir lors d’une sortie de route dans la spéciale suivante.

Les dommages engendrés obligeait d’abord le champion Finlandais à se retirer de l’étape, avant d’abandonner complètement en fin de journée.

Jari-Matti Latvala, qui s’est rapproché de Sébastien Loeb au cours de l’après-midi, semble lui en mesure de remporter sa première victoire de la saison. Et apparait désormais en l’absence et d’Hirvonen et d’Ogier, le seul pilote rival de la DS3 de l’Alsacien

Mais dorénavant totalement libéré de la pression qui pesait sur ses épaules, Loeb a toutefois promis – cerise sur le gâteau – qu’il allait tout faire pour remporter une quatrième victoire consécutive à Cardiff !

A plus d’une minute, la lutte pour la troisième place oppose les Norvégiens Petter Solberg (Citroën DS3) à Mads Ostberg (Ford Fiesta RS).

Sorti de la route dès l’ES1 jeudi, Sébastien Ogier est repartie en course dans le cadre du SuperRally. Le Gapençais a avoué avoir du mal à se remettre dans le bain, mais il a effectué une remontée aussi anecdotique qu’impressionnante, de la 70e à la… 28e place ce vendredi !

Les équipages disputeront ce samedi la troisième étape, laquelle est composée de six spéciales.

Revenu au parc d’assistance, Sébastien Loeb, lâchait :

« C’était chaud ce matin, Mikko roulait très vite et nous nous battions à coups de dixièmes. Dans l’ES7, je suis parti sur un très gros rythme car je voulais inverser la tendance. Il y avait du brouillard et beaucoup de changements de grip. Mikko aurait fait une faute et la situation s’est décantée en notre faveur. Suite à son abandon , cela signifie que nous sommes champions et que nous pouvons rouler tranquillement. Mais pour l’instant, il faut rester concentré. »

L’infortuné Mikko Hirvonnen, dans son coin, expliquait :

« C’était très délicat ce matin, car les conditions changeaient considérablement et j’ai perdu le contrôle de ma Ford Fiesta RS WRC dans un virage où j’arrivais trop vite. Je touche à l’arrière, et je pars en travers. L’avant de la voiture heurte un tronc d ‘arbre qui endommage mon radiateur. Nous n’avions pas trop de dégats, mais le moteur n’a pas tenu sur la longue liaison (plus de 100 km) qui nous ramenait jusqu’au parc d’assistance de Builth Wells. Je dois maintenant penser à l’avenir et oublier cette énorme déception »

A ses cotés, Jari-Matti Latvala, précisait :

« J’ai attaqué dans le brouillard. Je me suis fait une grande frayeur mais ça s’est bien terminé. J’aimerais terminer cette saison par une victoire. »

Pour sa part, Sébastien Ogier, enchainait :

 » C’est toujours difficile de retrouver la motivation quand on n’a plus rien à gagner. La voiture n’avait pas subi de gros dégâts et les mécaniciens l’ont rapidement réparée hier soir. C’est tout de même appréciable de pouvoir disputer ces nouvelles spéciales en course. Cela pourra m’être utile à l’avenir « .

En tout cas, Sébastien Loeb et Daniel Elena, n’ayant rien à perdre, avec l’assurance d’être sacrés officiellement dimanche, vont pouvoir attaquer à fond pour conclure en beauté une nouvelle saison exceptionnelle avec à la clè une quatrième victoire et d’affilée en Angleterre

Vendredi soir, le nouveau CHAMPION du monde, lâchait:

«Ça fait bizarre, c’est une  étrange atmosphère, parce qu’on est en plein milieu du rallye, et qu’on gagne le titre alors que ce n’est pas fini. On ne réalise pas trop. C’est différent. Remarquez, tous mes titres ont été différents. Celui là, on le prend avec plaisir. Ce n’était pas gagné au départ, il fallait se battre ici, sur un terrain extrêmement « piégeux », et cela aurait été difficile de rester sur la route en roulant à bloc pendant quatre jours. La preuve, Hirvonen commet une petite faute ce matin, et finalement il est contraint à l’abandon. Mais on est là, ça le fait, et c’est un grand moment. Il faut maintenant aller au bout, pour le rallye, donc rester concentré, mais intérieurement c’est un soulagement. Il y avait une grosse pression, alors que là…»

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Jo LILLINI

WRC

About Author

gilles