ENDURANCE MOTO – 8 HEURES DE DOHA AU QATAR: SUZUKI ET BMW A LA LUTTE POUR LE TITRE MONDIAL

 

La course des 8 heures de Doha au Qatar, cinquième et ultime manche du Championnat du Monde d’endurance moto décidera – comme en 2010 – de l’attribution du titre mondial entre les deux constructeurs prétendants au sacre :

SUZUKI ou BMW.

L’écurie Mancelle SERT de Dominique Méliand, a retrouvé la tête du classement en se classant seconde aux récentes 24 Heures du Mans et ce malgré les blessures et les forfaits de ses pilotes de pointe, Vincent Philippe et Freddy Foray !

A Doha, Vincent sera de retour au guidon de la n°1 et pourra compter sur Anthony Delahalle et Daïsaku Sakaï, pour l’épauler dans la conquête d’une onzième couronne, bienvenue  pour l’usine Suzuki, en manque de résultats, tant en Superbike qu’en Moto GP et dont l’engagement officiel 2012 demeure encore incertain.

La Suzuki n°1, Championne du Monde en titre,  capitalise actuellement 90 points contre 81 à la BMW n°99 et pourra se  » contenter de finir  » seconde derrière la machine Allemande car sur une telle épreuve, le vainqueur empoche 30 points et le second 24.

Un tel scénario consacrerait le SERT avec 114 points devant les 111 points de BMW Motorrad – France.

Cette saison, le Bol d’Or a été brillamment remporté par le SERT intouchable sur le circuit de Magny-Cours alors que les 8 heures d’Albacète ont vu la victoire de BMW. Au Japon, sur la piste de Suzuka, BMW obtint un meilleur résultat (4ème) alors que le SERT termina seulement 9ème après avoir changé la rampe d’injection et une platine de sélecteur cassée sur la GSX-R.

Lors des  dernières 24 heures du Mans, BMW a rencontré aussi un tel lot d’ennuis électroniques et ne put terminer mieux que septième.

Entre-temps, Damien Cudlin, équipier de Gimbert et Nigon sur la 99, fut victime d’un violent vol plané alors qu’il effectuait une ‘’pige’’ lors du Grand Prix d’Australie au guidon de la Ducati de Barberà.

Il fut gravement touché au thorax et à la hanche et sera- t-il, en pleine possession de ses moyens au Qatar, pour palier à un éventuel forfait des  » pointures  » que sont Gimbert et Nigon, Champions de France  Superbikes 2011 et 2010 ?

 

Nous le répétons sans cesse: la course n’est donc jamais, et heureusement, une science exacte. Le suspens restera entier jusqu’au baisser du drapeau à damier le samedi 12 Novembre prochain à 21 heures (+ 3 heures GMT).

Tous les scénarios imaginables peuvent être remis en question à la moindre chute, panne, ravitaillement raté, plaque d’huile ou gouttes de pluie  en plein désert !

Vincent Philippe qui n’a pas roulé sur circuit depuis son accident du 20 Septembre lors des essais libres des 24 Heures du Mans est bien conscient que SUZUKI  et BMW ne seront pas les seules marques à vouloir remporter cette dernière épreuve capitale.

Il nous donne ses impressions avant son départ vers Doha :

 » Six semaines sont passées depuis mon accident qui m’a contraint à trois semaines d’immobilisation puis à une rééducation progressive. Aujourd’hui, je suis satisfait de ma forme, même si je ne me sent pas à 100%. Ma clavicule semble consolidée mais les tendons de l’épaule sont sensibles. J’ai perdu pas mal de muscles et le fait de les re – solliciter rapidement apporte des douleurs, mais cependant, la force semble suffisante pour tenir une course de huit heures. Je serai au Qatar afin de me battre avec mes coéquipiers Anthony et Daïsaku pour un nouveau titre de champion du Monde. Nous ne sommes pas obligés de gagner la course car il  » suffira  » de terminer derrière la BMW pour être champion. Le challenge reste néanmoins relevé : la BM sera redoutable sur 8 heures et les deux Yamaha n°7 et 94 affûtées. Ces trois équipages Michelin se feront un plaisir de nous barrer la route ( nous sommes en Dunlop ).

Et il précise :

« Mes interrogations se dirigent plutôt sur ma capacité à retrouver des sensations, de la confiance et la vitesse très rapidement. Je n’ai effectué aucun test depuis mais je prendrai le temps pendant les essais et je compte bien être efficace en course et qui sait peut-être fêter mon sixième titre de champion du Monde. « 

Avec également sept succès au Bol d’Or à son palmarès, Vincent Philippe sait de quoi il parle et effectivement les équipes Yamaha Motor-France GMT n°94 managée par Christophe Guyot et Yart – avides de revanche car sans résultat probant cette saison-  pourraient bien venir jouer les trouble-fêtes.

Ainsi le Team Autichien n°7 du YART qui a de nouveau fait appel à Katsuyuki Nakasuga, le  pilote – essayeur Japonais de la marque aux diapasons. A Suzuka, il plaça cette machine à la seconde place sur la grille et se classa sixième lors du dernier Moto-GP de Valence en remplacement de Lorenzo blessé.

Dans la catégorie des machines proches de la série, alors que la Coupe du Monde Superstock a été déjà remportée par la brillante équipe Motor Evants de la Suzuki n°50 managée par Hervé Moineau, notons le retour des Suzuki  n°95 et n°97 de l’équipe du Qatar absente depuis sa contre-performance au Bol d’Or.

Le QERT alignera également une troisième machine , la n°96, avec un équipage entièrement féminin composé de la Hongroise Nikolett Kowacs, de l’italienne Paola Cazzola et de la très rapide Allemande Nina Prinz, habituée du Championnat Allemand de Superbike.

Le Qatar, cet émirat du Moyen-Orient, a été par ailleurs, le premier gouvernement d’une Nation du Golfe Persique à avoir nommé en 2003 une femme ministre de l’éducation.

Terre de contraste, entre tradition ancestrale (chasse au faucon) et technologie high-tech liée à la pétrochimie, le Qatar organisera en 2015 la Coupe du Monde de hand-ball et en 2022 la prestigieuse Coupe du Monde de football.

Parmi les habitués du petit monde de l’endurance moto, l’équipe Orléanaise Endurance Moto 45 , crée en 2005 par Gilles et Patricia Dutertre et Championne en 2006 aura à cœur également de bien achever cette saison.

Cette équipe de bénévoles des plus sympathique et compétente, comme sa quatorzième place au général obtenue au Mans en Septembre en témoigne, a décidé de stopper là cette belle aventure par manque de soutiens financiers.

En cette période de l’année, notre histoire de France nous rappelle le souvenir du sacrifice de nos aînés de  » poilus « de 14-18. Les paroles du célèbre Maréchal Ferdinand Foch, adepte de l’offensive à outrance lors de la bataille de la Marne, nous rattrapent :

 » On ne doit jamais douter. Celui qui doute est perdu ! « 

A 13 heures, Samedi 12 Novembre, au moment du départ des 8 heures de Doha (photo de 2010), il faudra aussi réussir à vider sa tête des images de la mort horrible, en direct, de Marco Simoncelli.

Cela a marqué indubitablement tous les esprits . Le souvenir de la perte de nos amis Champions  Patrick Pons et Michel Rougerie, décédés dans de semblables circonstances, nous est revenu, plus de trente ans après, en pleine face.

Pour toutes ces raisons liées à cette belle mais dévorante passion que nous avons pour les sports mécaniques, la bataille de Losaïl, sera une des  plus difficiles à gagner, sans aucun doute.

autonewsinfo sera bien entendu au plus près de la ligne de front pour vous en tenir informer dans les moindres détails.

 

Texte et photos : Michel Picard

 

Sport

About Author

gilles