WRC. TROIS QUESTIONS A SEB LOEB AVANT LE RALLYE D’ANGLETERRE

 

 

A la lutte une nouvelle fois avec le Finlandais de Ford, Mikko Hirvonen, son éternel rival pour l’obtention ces dernières années de la couronne mondiale, Sébastien Loeb, répond aux principales questions avant d’entamer ce nouveau duel jeudi sur les routes et pistes défoncées du Pays de Galles, théâtre du Rallye de Grande Bretagne.

Près de trois mois se sont écoulés entre vos victoires finlandaise et espagnole. Avez-vous vécu ce 67 succès comme un soulagement ?

« En quelque sorte ! Ce n’était pas évident de remporter ce Rallye d’Espagne et j’ai vraiment dû me battre sur les deux premières étapes. La troisième journée a été particulièrement stressante, car il fallait faire les bons choix de pneus avec une météo instable. J’avais besoin de cette victoire pour aborder la dernière épreuve de la saison dans les meilleures conditions. Il ne faut pas s’emballer, je suis encore loin d’avoir gagné le Championnat. »

Vous êtes une nouvelle fois opposé à Mikko Hirvonen. Qu’avez-vous à craindre de lui ?

« Mikko est très fort mentalement dans ces situations. Il ne faut surtout pas le sous-estimer, il lui est arrivé de dominer outrageusement certains rallyes. A mi- saison, il disait ne plus croire en ses chances d’être titré. Mais le déroulement des derniers rallyes l’a remis en selle. Quelque part, il n’a pas grand-chose à perdre et il va vouloir saisir sa chance ! Pour lui, terminer deuxième n’a aucun intérêt. Il va sans doute attaquer d’emblée pour aller chercher la victoire. C’est sans doute lui qui va imprimer le rythme de la course. »

Vous avez remporté les trois dernières éditions du Rallye de Grande-Bretagne. Comment allez-vous aborder cette épreuve au parcours largement remanié par rapport à ce que vous connaissez ?

« Je n’ai pas encore une idée précise de ce qui nous attend, mais ce sera sans doute un peu plus compliqué. Les nouvelles spéciales nécessiteront une concentration accrue lors des reconnaissances, du travail supplémentaire sur les vidéos des caméras embarquées… On est un peu plus à la merci d’un piège que dans une spéciale qu’on connaît depuis dix ans. C’est un peu le lot de ce rallye : j’ai beau l’avoir remporté trois fois, ça a toujours été ‘limite’ à un moment ou un autre ! Pour bien préparer l’épreuve, j’ai effectué deux jours d’essais au Pays de Galles ce week-end. Cela me permettra d’être dans les meilleures conditions. »

 

Avec dans son camp, le ‘’ clan Citroën ‘’ et Sebastien Ogier et Petter Solberg, Loeb dispose en outre de deux atouts, deux ‘’ jokers ‘’ parfaitement capables de s’immiscer dans le duel entre l’Alsacien et le Nordique.

Et de confisquer de gros points.

Latvala, le ‘’ lieutenant d’Hirvonen qui s’est déjà par deux fois effacé au profit de son chef de file mieux positionné que lui au Championnat, devra une fois encore certainement jouer lui aussi le ‘’ bon ‘’ samaritain.

La bagarre sera en tout cas follement intéressante entre les hommes de Citroën et ceux de Ford.

Premier élément de réponse jeudi…

Mais jusqu’à la dernière spéciale et la fameuse Power stage qui offrira comme d’habitude 3,2 et 1 point, rien ne sera acquis !

Gilles GAIGNAULT

Photos : Jo Lillini

Sport WRC

About Author

gilles