CLAUDE SAGE RAVI DU RETOUR DES COURSES SUR LE CIRCUIT PAUL RICARD ET EVOQUE LE GP DE FRANCE F1

 

 

Le circuit Paul Ricard a conclu en beauté une formidable saison 2011.

A l’occasion de la grande finale du Championnat de France GT Tour, laquelle se déroulait justement sur les superbes installations du tracé Provençal, nous avons rencontré Claude Sage.

Claude Sage étant l’homme de la situation puisque ce Suisse est le représentant du Groupe Somerset lui-même propriétaire de la Société Excélis qui contrôle le Circuit Paul Ricard. Excélis, possédant toutes les installations situées sur le plateau du Castellet (Circuit Paul Ricard- aérodrome et les deux hôtels, les 3 et 5 étoiles)

Somerset  dont le Président n’est autre que Luc Argand, le brillant avocat Genevois, longtemps patron du Salon de l’Automobile de Genève mais aussi proche de…. Bernie Ecclestone, dont il est l’avocat en Suisse depuis plus de vingt ans !

Il figure dans Formula One Holdings (FOH) structure qui encadre la FOM, laquelle gère les activités commerciales de la F1. 75% du capital de FOH  appartiennent aux banques mais les 25% restants appartiennent à la famille Ecclestone, via la société Bambino Holdings que gèrent les époux Argand (Luc et son épouse également avocate, Emmanuèle), proches de Bernie.

 

 

Mais revenons au circuit Provençal

A la question, le circuit appartient- t-il toujours à Bernie Ecclestone ?  Claude Sage nous répond instantanément

‘’ NON’’

Et il enchaine :

‘’ Bernie n’est plus du tout impliqué dans le Paul Ricard, qui est dorénavant propriété du Groupe Somerset, à travers Excélis ‘’

D’ailleurs, Claude Sage s’empresse d’ajouter :

‘’ La famille Ecclestone, n’est plus revenue ici depuis un bon moment’’

A ce propos, les époux Ecclestone ayant divorcés, Slavica dans la séparation a en son temps  hérité du Paul Ricard

Mais revenons à l’exploitation du circuit et au retour des manifestations sportives.

Claude Sage nous explique :

‘’ Lorsqu’avec Gérard Neveu, nous avons choisi de reprogrammé des courses, nous nous étions fixés comme objectif de faire revenir au minimum 100.000 spectateurs, espérant parvenir à 150.000. Au total cette année toutes compétitions confondues (LMS-GT FIA- MotoClassic- WSR-GT Tour-10000 Tours) on est légèrement au-dessus de ce premier chiffre. Ces chiffres de fréquentation sont plus que satisfaisants et c’est un bon résultat pour la 3ème année de réouverture du circuit aux courses et au public. Petit à petit, nous sommes parvenus à établir un calendrier de qualité, lequel ne demande d’ailleurs qu’à s’étoffer. Le circuit dégageant un résultat opérationnel positif ’’

Et le boss représentant ‘’le trust’’ de nous préciser :

‘’ De plus, nous avons renoué des relations d’une part avec les autorités préfectorales et politiques et  aussi d’autre part avec les communes environnantes et tout se passe bien. J’en veux pour preuve, nos liens avec Le Beausset et Signes deux communes qui auparavant étaient plutôt indifférentes et qui nous sont désormais acquises car autrefois leurs représentants ne voyaient que les nuisances et pas le côté positif. Aujourd’hui les retombées économiques grâce à la réouverture du circuit Paul Ricard, sont excellentes pour tout le monde. ‘’

Concernant le circuit Claude Sage, enchaine :

‘’ Le circuit est à ce jour à niveau pour accueillir le public. Nous avons investi 5 millions d’€ en travaux divers et près de 30 millions pour les deux Hôtels et le nouvel hangar de l’aéroport dont le toit supporte le premier parc photovoltaïque de la commune du Castellet. Tout ceci a bénéficié directement aux entreprises locales. La réouverture du circuit est donc un plus et un renouveau qui sert assurément vraiment toute la région’’

 

 

 

 

ET LE GRAND PRIX DE FRANCE ?

 

Nous en venons alors au dossier ‘’ brulant ‘’ : Le futur GP de France de Formule 1

Nous informons Claude Sage qu’autonewsinfo a appris la création d’un GIP F1 (Groupement d’intérêt Public) dans le but de soutenir le dossier GP de France. Pour nos lecteurs, des GIP ont été par le passé utilisés pour les dossiers ‘’JO d’Albertville’’ et pour la ‘’candidature de la France à l’organisation de la Coupe du monde de football’’ en 1998

Claude Sage poursuit :

‘’ Ce GIP dont nous avons pris connaissance, il lui faudra disposer des moyens nécessaires  pour garantir la tenue de ce GP de France. Cette candidature Française ne repose donc pas entre nos mains. Notre job consistant avant tout à proposer un circuit à niveau, apte à recevoir une manche du Championnat du monde de F1. ‘’

 

Sachant que cet éventuel GP de France est prévu au mieux pour la saison 2013 !

Or qu’en sera-t-il, l’an prochain ? N’oublions pas qu’en mai, il y aura les élections Présidentielles, elles-mêmes suivies des Législatives !!!

Si l’actuel gouvernement repasse, l’affaire sera déjà sur les rails et on peut logiquement penser et estimer qu’il poursuivra ce qui a été entamé à la demande de François Fillon, lequel a nommé, Gilles Dufeigneux (photo avec Gérard Neveu et Eric Boullier) pour suivre cet épineux et fragile dossier du retour du GP de France de F1

Mais quid si l’opposition remporte les élections ?

Bien malin à ce jour qui peut répondre… !!!

 

CLAUDE SAGE ET SON NOUVEAU DIRECTEUR STÉPHANE CLAIR

 

A l’heure actuelle les différents intervenants de ce dossier œuvrent et agissent d’ailleurs dans la discrétion la plus totale mais la volonté de réussir le retour d’une manche française dans le calendrier de la F1, est bien réelle

La seule certitude en cette fin octobre 2011, est qu’un pas a été franchi. Les patrons du circuit Paul Ricard et les intervenants retenus par les autorités en charge de ce ‘’GIP GP France F1’’, étant tous favorables à ce dossier et mobilisés

C’est la raison pour laquelle pour que ‘’ l’Affaire ‘’ réussisse et que le GP de France 2013 voit le jour, tous les intéressés travailleront dans la discrétion et dans l’ombre et ce en attendant que ce dossier soit… MUR

Gilles GAIGNAULT

Photos :  Bernard Asset – Jean Marc Dupuy – Gilles Gaignault

Circuits GP France F1 Sport

About Author

gilles