CRITERIUM DES CEVENNES : LA MINI DE CAMPANA-DE CASTELLI PREMIER LEADER

 

 

Pierre Campana premier leader dans les Cévennes

La 54ème édition du Critérium des Cévennes débutait par une seule et unique spéciale jeudi soir. Disputée de nuit, l’ES1 entre Saint-Laurent-le-Minier et Le Vigan, permet à Pierre Campana et Sabrina de Castelli (MINI John Cooper Works WRC / Team Drive-Pro) de prendre la tête de l’épreuve devant Jean-Marie Cuoq et Marielle Grandemange.

Campana a parcouru cette E en 7’34’’4. Et laisse Cuoq, à 1’’4

Les tractions de Manu Guigou et Benjamin Boulloud (Mégane R.S. N4 / Team Chazel) à 11’’, Jérémi Ancian et Damien Mezy (Clio R.S. R3 / Team MSR by GBI.com – Minerva Oil), à 11’’1 et Mathieu Arzeno et Renaud Jamoul (Citroën DS3 R3 / Team Saintéloc Racing – Mister Auto), à 13’’3 suivent.

La 307 WRC de Jean François Mourgues, pointe à 15’’2. Celle de Pierre Roché à 24’’8. La DS3 de Cédric Robert est à 29’’5.

Et la C4 de Dany Snobeck, encore plus loin, à 36’’5. Quant à la Subaru Imprensa d’Eric Brunson, elle on la retrouve en vingtième position à…. 44’’3 !!! Juste devant la Porsche de Romain Dumas, classée elle 21ème à 45’’9

Quant au leader du Championnat de France, Gilles Nantet, lui il accuse un retard considérable ! Sa Porsche e retrouve déjà à 50’’4 en 27ème position !!!

Autant dire que pour lui, la course va être un long chemin de croix …

Et que dire de François Padrona, sur la seconde Mini ! Lui on le pointe au  35ème rang à 56’’

L’arrivée de la première étape se fait au Vigan avec un parc fermé Allée des Châtaigniers.

Descriptif : les deux premiers kilomètres sont très bosselés vers une montée rapide par le Col de Saint-Besson. La descente étroite cache quelques virages très serrés avec des passages particulièrement étroits.

Voici ce qu’ont déclarés les principaux favoris :

Pierre Campana – Sabrina de Castelli (MINI John Cooper Works WRC / Team Drive-Pro) :

« Le lecteur de carte s’est décroché. J’ai beaucoup de buée dans la voiture. » Mais il déroche néanmoins tout de même le scratch !!! Chapeau

Eric Brunson – Cédric Mondon (Subaru Impreza / Team First Motorsport) :

« C’était l’enfer. Il y a des coulées d’eau, c’est impressionnant. Pour se remettre de la sortie de l’Alsace, ce n’est pas évident. J’ai souffert. »

Pierre Roché – Martine Roché (Peugeot 307WRC / Team FJ.com) :

« Ce n’est pas facile de nuit. Nous avons cafouillé dans les notes. Nous avons cafouillés tous les deux. J’ai failli sortir. »

Dany Snobeck – Gilles Mondesir (Citroën C4 WRC) :

« J’ai fait un tête-à-queue. J’ai dû passer la marche arrière. C’était une catastrophe, ça ne s’est pas bien passé. »

François Padrona – Fabrice Gordon (MINI John Cooper Works WRC / Team Drive-Pro) :

« Ce n’est pas trop mal, il y a des coulées d’eau. Je n’ai pas de pneus pluie. J’ai eu du mal à trouver le rythme. Le copilote est au top et la voiture aussi. »

Jean-François Mourgues – Denis Giraudet (Peugeot 307WRC) :

« J’ai pris des pneus tendres retaillés. C’était trop léger. Nous ne sommes pas partis en maxi pluie. Il y avait trop de coulées d’eau. »

Jean-Marie Cuoq – Marielle Grandemange (Peugeot 206WRC) :

« J’ai eu un peu de mal avec la pluie et la nuit. Je manque de roulage. A priori, on fait le deuxième temps, je suis surpris. »

Ludovic Gal – Gilles de Turckheim (Peugeot 207 Super 2000) :

« C’est très dur. Il y a beaucoup de pluie, un peu de brouillard. Nous avons rattrapé Civade. Il s’est serré. Il fallait être là. »

Gilles Nantet – René Belleville (Porsche GT3 996 Cup) :

« Le parcours change de l’Alsace et de la Finale. C’est une catastrophe. J’étais peut-être un peu trop prudent. C’est peut-être préférable avec la pluie et la nuit. »

Romain Dumas – Matthieu Baumel (Porsche 997) :

« La voiture s’est arrêtée sur la ligne de départ. Je n’avais plus de phares ni d’essuie-glace. J’avais peur que ça s’arrête encore en spéciale. Je suis content que ce soit fini. »

En direct du parc d’assistance…

La barre des 200 participants est de nouveau franchie dans le cadre du Championnat 2011, comme au Rallye Mont-Blanc Morzine. Parmi eux, 12 ont opté pour une WRC (avec 6 modèles différents !), 4 pour une GT+ (groupe qui n’a jamais été aussi fourni), 33 pour une R3… 55 concurrents sont inscrits en Championnat Pilotes ou en Trophée Michelin.

Remanié ces dernières années, le tracé du Critérium évolue de nouveau cette année avec l’apparition de deux nouvelles spéciales.

La première, tracée entre Taleyrac et Mandagout et longue de 9,35 km, sera parcourue à deux reprises le vendredi. La mythique spéciale de la Cadière (12,76 km) revient également par deux fois au menu du vendredi.

Christian COLINET

Photo : FFSA DPPI -Jo Lillini

 

Sport

About Author

gilles