WRC : LE RALLYE DE GRANDE BRETAGNE ARBITRERA LE DUEL ENTRE LOEB ET HIRVONEN POUR LE TITRE

 

Après le Rallye d’Espagne, Sébastien Loeb et Mikko Hirvonen se retrouvent désormais seuls en lice pour l’attribution du titre de CHAMPION du monde des Rallyes 2011

Le 3ème homme qui pouvait avant ce rendez-vous en Catalogne, briguer lui aussi cette couronne, Sébastien Ogier ayant d’abord connu trop de problèmes pour espérer conserver une chance, avant de devoir finalement se retirer et abandonner sur ennui mécanique (casse moteur)

Pour l’heure, la seule certitude et après ce Rallye d’Espagne concerne le titre mondial attribué aux constructeurs et que l’équipe Citroën décroche pour la 7ème fois.

Côté pilote, rien n’est  joué, rien n’est définitivement fait.

Exception faite de  Sébastien Ogier, définitivement ‘’ hors-jeu ‘’ il faudra maintenant attendre le verdict de ce dernier rendez-vous de cette saison 2011 en Grande-Bretagne – cruel pour l’un ou l’autre des deux prétendants – pour connaitre le nom du CHAMPION 201.

Répétition de ce que nous avons d’ailleurs déjà vécu en 2009 ou le pilote Français et son adversaire Finlandais, s’étaient déjà affrontés dans cette même épreuve en Angleterre. Et c’est Loeb qui avait décroché le pompon

Bis répétita deux ans plus tard… entre les deux hommes qui curieusement et comme autonewsinfo vos l’ révélé il y a quelques jours pourraient bien se retrouver… équipiers en 2012 !!!

Hirvonen succédant à Ogier dans le baquet de la DS3 cependant que le Gapençais ferait lui le chemin inverse, se retrouvant lui, dans le baquet de la Ford, actuellement conduite par le Finlandais !!!

Pour en arriver à ce final explosif ou aucun des deux candidats à la couronne mondiale, n’aura cette fois droit à a moindre erreur, la moindre faute, aucune bévue ‘étant toléré pour qui veut rester CHAMPION du monde ou tout simplement le devenir, la bataille aura été de toute beauté, tout au long de la saison

Surtout depuis la fin de l’été ou Loeb qui a enfin renoué avec la victoire en Catalogne a connu bien des soucis au cours des trois rallyes précédents

Étant incroyablement lui, l’éternel ‘’invincible ‘’  et depuis 2004, tour à tour victime d’une crevaison (Allemagne), d’une sortie de route (Australie) et enfin d’une casse moteur (France).

N’ayant plus aucun droit à l’erreur, Sébastien Loeb a débarqué en Catalogne, au pied du mur.

Mais comme c’est si souvent le cas souvent depuis tant d’années, l’immense Champion Alsacien a a une fois encore parfaitement tenu son rang  et relevé ce défi qui l’attendait.

Déjà en tête dès le premier jour vendredi, il a ensuite au cours des deux étapes suivantes parfaitement maitrisé son sujet et conservé le commandement du Rallye d’Espagne jusqu’à l’arrivée à Salou, ce dimanche.

Néanmoins vu les doubles abandons conjugués et de Petter Solberg et d’Ogier et la course légèrement en retrait par rapport au Rallye de France de Dani Sordo, a favorisé finalement le camp d’en face, le clan Ford.

Permettant ainsi à Mikko Hirvonen  une fois encore en retrait par rapport à son équipier Latvala, d’y croire encore, Jari-Matti, s’effaçant une nouvelle fois pour offrir sur un plateau les gros points si importants si précieux et indispensables en tout cas, dans sa conquête du titre, encore jouable

Du coup, son triomphe à Salou, combiné à la seconde place de Mikko Hirvonen, n’a pas permis à Loeb de creuser un écart suffisant avant le Rallye de Grande Bretagne, ce dernier n’étant que de 8 points !

Mais huit points, tout de même quand on sait que parfois le titre se joue ou s’est déjà joué à … un infime petit point …

Loeb résumait dimanche soir :

« On marque un peu plus de points que Mikko mais il a fait une grosse remontée aux points en passant Jari-Matti Latvala. C’est sûr, qu’il n’est pas bien loin. »

On l’a dit, à huit points.

Écart qui interdit au pilote Citroën, la moindre inattention, le moindre relâchement pour l’ultime round dans deux semaines, au Pays de Galles.

En effet, si d’aventure le Finlandais de chez Ford venait à remporter l’épreuve au général et qu’imaginons, Mikko se montre le plus rapide dans la Power Stage, alors Loeb serait obligé de terminer second et du Rallye et aussi de cette Power Stage, pour pouvoir décrocher son 8ème titre.

A Salou, l’Alsacien reconnaissait le challenge :

« Cela va se jouer à pas grand- chose. Il ne faut pas s’emballer. On est loin d’avoir gagné le Championnat. Nous savons qu’Hirvonen sera compétitif sur les spéciales du pays de Galles. Il faudra absolument être devant lui. Le mieux que nous aurons à faire sera de gagner. Ainsi, notre destin sera entre nos mains »

Sur…

Mais si le tandem Sébastien Loeb-Daniel Eléna a déjà triomphé dans ce Rallye de Grande Bretagne en ces trois dernières années (2010-2009-2008), le duo Mikko Hirvonen – Jarmo Lehtinen, l’a ui aussi déjà emporté ;

C’était en 2007 !

Avantage donc à Loeb sur le papier.

Mais, avec les deux casses moteur survenues successivement à Loeb au Rallye de France puis à Ogier ce week-end sur les pistes de Catalogne, la plus grande prudence est désormais de mise.

Chez Citroën, il va falloir être rigoureux au montage à l’atelier…

Au risque de voir s’appliquer le vieil adage

«  Jamais deux sans trois … ‘’  

 

Pour ce qui le concerne, Mikko Hirvonen va devoir s’appliquer et se monter plus ‘’mordant ’’ plus incisif que lors des derniers Rallyes ou il s’est montré non seulement bien en retrait par rapport aux DS3 de Loeb et d’Ogier et aussi de Petter Solberg mais aussi par rapport à son propre équipier, Latvala (photo)  !!!

S’il ne veut pas revivre la mésaventure de 2009 !

Perdre le titre en Grande Bretagne au soir de l‘ultime manche. En 2009, Mikko En Grande-Bretagne, l’avait en effet déjà perdu cette couronne et pour… un point !!!

 

A Salou, il rappelait :

« Cela avait été un véritable crève-cœur. Je ne veux pas revivre pareille situation « 

D’ailleurs, n’ayons pas peur de répéter que si Mikko se retrouve dans cette situation, il le doit exclusivement avant tout au formidable esprit d’équipe de son partenaire Latvala !

Lequel, en le laissant passer à deux reprises au cours des derniers Rallyes, a bien favirisé sa place de dauphin au mondial, lui permettant ainsi de faire le plein de points.

Mikko le sait bien qui lâche :

« Grâce à Jari-Matti, le Championnat reste complément ouvert avant la dernière manche. Je vais retrouver un terrain que j’apprécie en Grande-Bretagne. De toute façon, tout ce que je dois faire, c’est de gagner ce Rallye et la Power Stage. Les années précédentes, nous avions un bon rythme et je suis sûr que je me battrai aussi cette année pour la victoire. Mon destin sera en bonne partie entre mes mains. »

Et vas savoir si une fois encore, il n se retrouvera pas entre le volant d’un certain… Latvala qui pourrit bien au vu de ses récentes prestations se retrouver en tête et une fois de plus s’effacer une fois de plus au profit de Mikko.

Mais aussi de Ford, son employeur avec qui, lui, il roulera en 2012. Mikko filant chez Citroën ?

Sacré ou pas ???

Et aussi de son compte en banque …

Christian COLINET

Photos : Jo LILLINI

WRC

About Author

gilles