MOTO GP : RANDY DE PUNIET SANS GUIDON EN 2012 ?

 

 

Randy de Puniet ne sera plus au guidon de sa Ducati de l’équipe Pramac en 2012.

Il lâche laconiquement :

 «J’ai trop tardé à leur donner une réponse et l’équipe a recruté un autre pilote, à ma place»

Du coup, Randy n’aura passé qu’une seule saison au sein de l’écurie italienne et une année plus que difficile marque par de trop nombreuses chutes à répétirion suivies de blessures avec son opération du genou en avril puis celle du bassin fêlé en juillet.

De Puniet, se dit en contact avec Honda et dans l’attente également d‘une réponse de l’écurie Suzuki

Mais selon les bruits de paddocks, il se murmure que cette dernière n’est pas certaine de rester en course l’an prochain.

Randy explique :

«Leur réponse devait nous parvenir ce week-end mais on n’a rien»

Et il ajoute :

« Si je suis confiant pour trouver une équipe en 2012 ? Je ne sais pas, des fois oui et des fois moins. Depuis quelques Grands Prix, je vais un peu mieux, je suis sur une bonne dynamique. Je peux encore aller chercher 3 ou 4 places au championnat, et c’est par les bons résultats que je pourrais assurer mon avenir».

De Puniet, n’a il est vrai pas franchement disputé une belle saison et se retrouve actuellement à une plus que modeste16ème place au classement  provisoire du Championnat mondial des pilotes avec 49 points

Ce vendredi, il a signé le huitième temps des premiers essais libres en Malaisie, vendredi.

Après avoir obtenu son meilleur résultat de la saison dimanche dernier à Phillip Island, en terminant sixième du Grand Prix Iveco d’Australie, Randy de Puniet aborde les deux dernières courses du Championnat avec l’ambition d’obtenir les résultats qu’il visait en début de saison et a eu une première journée positive à Sepang.4

Le Français du Team Pramac Racing, a effectivement terminé huitième sur la feuille de temps de vendredi, à 1’’9 du leader et à 1’’1 de la seconde place, tout en étant le premier pilote sur Ducati.

Randy De Puniet, raconte ;

« Je suis satisfait de ma première journée ici. Honnêtement, je suis même un peu surpris du résultat parce que je n’étais pas très à l’aise sur ma moto mais terminer avec le huitième temps n’est pas une mauvaise chose. Nous avons roulé sur pneus tendres pour la majeure partie de la séance de cet après-midi, nous avons aussi testé les durs pour quelques tours et ça s’est bien passé. Nous sommes en bonne forme ce week-end et j’espère que nous pourrons obtenir un bon résultat, comme en Australie. »

Souhaitons-lui d’obtenir comme en Australie un bon résultat.

Son avenir en dépend !

Jean Louis Bernardelli

Photos : MotoGP

Moto - Vitesse

About Author

gilles