ENDURANCE : LA 908 HYBRID4 EN PISTE A ESTORIL AU PORTUGAL

 

Dévoilée au Salon de Genève en mars 2011, la Peugeot 908 HYbrid4 a réalisé ses premiers essais sur circuit, à Estoril le 11 octobre.

Un premier bilan positif

Après un galop d’essai concluant, le 16 septembre, sur une piste privée de PSA Peugeot Citroën, la 908 HYbrid4 a roulé pour la première fois dans le cadre d’une séance d’essais à Estoril au Portugal, un mois plus tard. Au total, un peu plus de 300 kilomètres ont été couverts par Nicolas Minassian, Stéphane Sarrazin et Alexander Wurz.

Bruno Famin, Directeur Technique de Peugeot Sport, explique

« Le but n’était pas de rouler beaucoup,  mais surtout de vérifier que les principales fonctionnalités étaient opérationnelles. Il faut prendre le temps de l’analyse entre chaque run de manière à être sûrs de chaque résultat avant de faire le pas suivant. Le système a fonctionné et a réagi comme nous l’attendions, ce qui est une première satisfaction. D’autre part, nous avons aussi commencé à faire quelques réglages de principe : le système répond bien, c’est très positif ».

 Nicolas Minassian, l’un des pilotes e charge de ce roulage, raconte :

« J’étais déjà celui qui a testé le démonstrateur en 2008. Je suis très fier d’être le premier à piloter la 908 HYbrid4. C’est très intéressant de travailler sur un projet de cette envergure qui représente certainement le futur de la course automobile. En tant que pilote, c’est très enrichissant d’apprendre et d’aider au développement de nouvelles technologies ».

Stéphane Sarrazin lui aussi de la partie, ajoute :

« Nous avons déroulé le programme d’essai complet. C’est vraiment génial ! C’était intéressant de travailler avec les ingénieurs et de trouver les meilleurs compromis, et bien sûr de découvrir le système car on est au début du projet. On sent le surplus de puissance. A nous de le gérer ou de l’adapter au mieux pour que ce soit performant. Il faut trouver le meilleur équilibre. On explore beaucoup de choses, avec plusieurs directions de travail ».

La genèse

En 2008 à Silverstone, Peugeot Sport a présenté un démonstrateur hybride réalisé sur la base de la 908 HDi FAP. Ce premier projet avait pour but d’appréhender les difficultés de cette nouvelle technologie de manière à l’intégrer  u mieux dans la nouvelle voiture; prévue de débuter en 2011 dans le cadre du règlement technique promulgué fin 2009.

 » Nous avons donc conçu le système tout au long de l’année 2010 pour un premier essai au banc en début d’année 2011, poursuit Bruno Famin. Chez Peugeot Sport, nous disposons d’un banc dynamique pour l’ensemble moteur-boîte-transmission. C’est très pratique puisque cela fonctionne comme sur la voiture. La fonction hybride est intégrée au groupe motopropulseur. Nous avons ainsi entrepris et poursuivi ces essais tout au long de cette année 2011 pour des premiers tours de roues en septembre et une première séance d’essais en octobre. « 

Le programme d’essais est lancé

Fort de cette séance plus qu’encourageante, le programme d’essais de la 908 HYbrid4 va se poursuivre. Elle roulera très bientôt sur un autre circuit en complément de nouveaux essais au banc.

Bruno Famin, précise:

« Il est intéressant de voir comment le système va se comporter sur un circuit différent,  . Nous allons aussi attaquer une phase de mise au point un peu plus fine, tant du système en lui-même que de la voiture pour adapter son comportement. Mais nous ne voulons pas brûler les étapes : nous sommes encore en phase de découverte. Les tests d’endurance seront pour plus tard. »

 

Une collaboration étroite entre PSA Peugeot Citroën et Peugeot Sport

Après avoir lancé l’hybride diesel sur 3008 HYbrid4, Peugeot a dévoilé à Francfort, en première mondiale, 508 RXH, alliance d’un style radical et d’excellence environnementale. En parallèle et en collaboration avec les ingénieurs du Groupe, Peugeot Sport a conçu et développé son système hybride pour le transposer à la compétition. Ainsi, 3008 HYbrid4, 508 RXH et 908HYbrid4 sont autant de démonstrations de la démarche pionnière et déterminée de Peugeot sur la voie de l’hybridation diesel – électricité.

A l’image de la collaboration déjà active avec les ingénieurs du Groupe lors du choix et de la conception de la motorisation diesel en endurance, Peugeot Sport s’est appuyé sur les forces de recherche et développement du Groupe afin de connaître les meilleures technologies, les meilleurs fournisseurs, les pièges à éviter…

« Nous avons été conseillés, aiguillés sur un grand nombre de choix. Comme pour le moteur, nous avons aussi beaucoup appris de notre côté. Il y a, dès lors, un vrai échange bilatéral. Nous progressons ainsi mutuellement par nos expériences différentes basées sur une technologie similaire » conclut Bruno Famin.

Rappelons que Toyota va effectuer son grand retour sur les pistes d’endurance et ce dès la saison prochaine le fera avec un modèle Hybride

Gilles GAIGNAULT

Photo : Team

Endurance

About Author

gilles