COUPE DE FRANCE DES RALLYES : DAVID SALANON RECIDIVE ET DOUBLE LA MISE!!!


David Salanon double la mise !

 

Brillant à Anglet sous la pluie en octobre 2010, brillant à Autun sous le soleil un an plus tard, David Salanon au volant de sa Peugeot 306 Maxi, entre dans l’histoire du sport automobile Français, en décrochant deux Coupes de France des Rallyes consécutivement.

Autre tête au sommet de l’affiche, Gilles Nantet tout récemment victorieux lui du Grand National en Alsace, lui a offert la meilleure réplique aux commandes de sa BMW 318 Compact.

En vain…

Finale de la Coupe de France 2011 : les règles du jeu

Principe de base depuis sa création en 1984, sous l’appellation Finale de la Coupe de France des Rallyes Régionaux, la Finale réunit les meilleurs représentants de chaque Comité Régional de Sport Automobile.

Si plus de 9.000 pilotes et copilotes y participent chaque année, seules quelque 170 places sont réservées aux qualifiés.

Le classement final de la Coupe de France Pilotes et Copilotes 2011 est identique au classement scratch de la Finale.

Autre classement majeur, le Challenge réservé aux Comités Régionaux prend en compte les résultats des trois premiers pilotes classés de chaque Comité.

L’organisation

Mise sur pied, la main dans la main, par le Comité Bourgogne-Franche Comté du Président Bernard Demeuzois et l’ASA Morvan, chère à Jacky Duchaine, la Finale 2011 a fait l’unanimité.

La ‘faute’ au soleil qui a surplombé la région tout au long du meeting, à un parcours salué pour sa diversité et à un accueil hors pair des communes visitées.

A commencer par celle d’Autun que Rémy Rebyerotte, son premier magistrat, a largement impliqué dans la manifestation. Le Village des Comités Régionaux, spécificité propre aux Finales de la Coupe, a de nouveau crée l’ambiance !

Le plateau réuni

176 des 177 équipages ont honorés leur qualification, comme de rigueur chèrement décrochée pour la plupart d’entre eux.

18 des 19 Comités Régionaux étaient représentées, seule la lointaine Nouvelle Calédonie manquant à l’appel.

Le déroulement de la Finale 2011
Trois boucles de trois spéciales, dont une de nuit, jamais exploitées ou quasiment jamais lors de ces vingt dernières années, étaient proposées aux finalistes. Globalement rapides et toutes très sélectives, les ES sont surtout restées en bon état jusqu’au bout, permettant ainsi à tous de s’exprimer dans de bonnes conditions. Suivies par de nombreux spectateurs, toutes se sont déroulées sans incident majeur.

La course

Une nouvelle fois, les favoris n’ont guère attendu pour briller. Dans le tiercé de tête sur tous les pronostics ou presque, David Salanon et Gilles Nantet entament leur mano à mano dès l’ES1 d’Huchon.

Parti à peine à la tombée de la nuit, Salanon frappe fort. Nantet est à 12’’ sur 12 kilomètres, Yves Pezzutti intercalant même sa Peugeot 306 Maxi entre les deux hommes.

La suite ne sera plus qu’alternance de meilleurs temps entre le vainqueur de la Finale 2010 (Anglet) et le vainqueur de la Finale 2004 (Epernay).

Les deux hommes font alors quasiment jeu égal mais l’écart est fait…

Salanon garde un rythme soutenu, Nantet se surpasse.

De 16’’4 vendredi soir, l’écart ne tombera jamais sous la barre des 11 secondes.

David Salanon (37 ans, de Montrond les Bains dans le 42) qui enfonce le clou en s’adjugeant les trois derniers scratches, assure sa propre succession au palmarès de la Coupe.

Quant à Gilles Nantet, assuré de décrocher le Trophée Michelin 2011, il lui reste un dernier objectif potentiel à atteindre : le titre Pilotes en Championnat de France des Rallyes, compétition dont il est l’actuel leader, mais avec sa Porsche 996 GT+.

Habitué des Finales s’il en est, Yves Pezzutti décroche une nouvelle et très belle médaille de bronze devant Jean-Charles Beaubelique et sa remarquable 207 S2000.

Le boss du Team MSR by GBI.com-Minerva Oil, a sans doute perdu gros lors d’une crevaison dans le premier chrono…

Longtemps et âprement disputée, la cinquième place revient finalement à Guy Mottard (306 Maxi) devant Etienne Bouhot (Citroën C2 S1600) et Philippe Pueyo (Toyota Celica).

Très déçu, l’héraultais a lui aussi laissé des plumes dans une crevaison samedi (ES5).

Roues dans roues et autres sérieux animateurs de la Finale 2011, Arnaud Monnet (207 S2000), Patrice Robert (BMW 318 Compact) et Gilles Roca (Subaru Impreza) bouclent le top 10.

Les victoires en groupe A et F2000 sont évidemment à verser aux crédits du duo de tête.

Dans les autres catégories, saluons :

Le succès acquis de bout en bout par Michaël Lobry (Mitsubishi Lancer Evo9) en groupe N malgré la menace exercée par Michel Bourgeois (Lancer Evo8)

Celui décroché par Pascal Bérard en groupe R à l’issue d’un beau duel avec le Réunionnais et premier leader Patrice de Launay sur une autre Clio R3

La victoire de Jean-Yves Panagiotis en groupe GT après la sortie de Frédéric Chambon (sur une autre Porsche 993) de bon matin samedi.

Enfin, il est un équipage qui a fait encore plus fort que David Salanon et Jérôme Degout.

En effet, Stéphanie Loignon et Marie Plano ont ramené chez elles, en Ile-de-France, la Coupe des Dames pour la troisième fois consécutive !

Leader

ES 1 à 9 (arrivée) : Salanon

Performeurs

Salanon (Peugeot 306 Maxi), 6 – Nantet (BMW 318 Compact), 3.

Les principaux abandons

Xavier Pruvot (Toyota Celica), sortie de route ES1 – Amourette (Citroën DS3 R3), sortie de route ES1 – Hernandez (Citroën Xsara), sortie de route ES2 – Chambon (Porsche 993 Turbo), mécanique ES4 – Jenatton (Peugeot 306 Maxi), sortie de route ES4 – Fritsch (Mitsubishi Lancer Evo8), sortie de route ES4 – Landron (Mitsubishi Lancer Evo9), sortie de route ES4) –

Le Challenge des Comités Régionaux

Le tiercé final est le suivant : 1. Comité Rhône Alpes – 2. Comité Bourgogne Franche Comté– 3. Comité Midi Pyrénées.

La météo

Temps sec le vendredi – Grand soleil le samedi.

La prochaine Finale

Comité Provence Alpes Côte d’Azur (support : Rallye de Gap, centre névralgique : Gap) du 20 au 21 octobre 2012.

 

Déclarations


David Salanon (37 ans, transporteur, réside à Montrond les Bains), vainqueur et vainqueur du groupe A

« C’est exceptionnel de gagner deux ans de suite. C’est un grand moment pour l’équipe. Il va y avoir une belle fête. L’auto est magique, je la connais par cœur. La cadence était très élevée sur le dernier tour car il fallait que je continue à creuser l’écart. Gilles Nantet a été impressionnant. La concurrence a été rude ! »

Gilles Nantet (54 ans, chef d’entreprises de recyclage, réside à La Léchère – 73), deuxième et vainqueur du groupe F2000

« Je me suis défoncé tout le week-end. C’était une belle bagarre. Les spectateurs ont dû être contents. Je suis content de terminer deuxième. La Coupe de France est très différente du Championnat, c’est vraiment la fête des amateurs. J’ai fait tout ce que j’ai pu. J’étais au maximum de l’auto et de moi-même. Le meilleur a gagné. »

Yves Pezzutti (50 ans, entreprise de recyclage de métaux, réside à Villeurbanne – 69), troisième

« Dans ma tête, c’est moi qui ai gagné le rallye. Je voulais rester sur la route et rester concentré. La voiture a bien fonctionné. Je suis tout de même content. »

Michael Lobry (29 ans, patron d’une société d’emballages professionnels à Sarlat, réside à Peyrilles – 46), vainqueur du groupe N

« Notre objectif était de nous qualifier pour la Finale. J’étais 11ème sur 10 en 2010… Je savais que l’on avait les moyens de bien figurer et une auto fiable. En venant ici, l’idée était de remporter le groupe N. Il y avait de bons clients et je savais que cela allait rouler vite. Notre rythme était le bon mais Michel Bourgeois poussait très fort. J’ai réussi à creuser l’écart. Mon objectif est désormais de tenter le Trophée Michelin en 2012. Je tiens à évoluer, mais tout dépendra du budget. »

Pascal Bérard (44 ans, réside à Aunou le Faucon – 61), vainqueur du groupe R

« C’est ma septième finale. J’avais gagné la classe N3 l’an dernier et je ne partais pas pour me promener ce week-end. Je savais que la concurrence serait très relevée mais je m’attendais à un peu plus de pression. J’ai pu creuser des écarts dans Uchon car le terrain correspond davantage à ce que j’ai l’habitude de pratiquer. Je suis moins bon dans le rapide. C’est un bon week-end. Je vais enchainer avec le Rallye du Mont Dôme la semaine prochaine. »

Jean-Yves Panagiotis (55 ans, réside à Gordes -84), vainqueur du groupe GT

« J’ai été très déçu de mon abandon l’an passé à Anglet, je restais sur ma faim. Mon objectif était de venir et tenter quelque chose avec le jeu des abandons, je pouvais tirer mon épingle du jeu. Nous avons été réguliers, c’est ce qui a fait la différence ici. C’était difficile d’aller vite avec la Porsche, j’en ai donc gardé sous la pédale et cela avec les problèmes de pneumatiques que nous connaissons avec l’auto. Je suis très satisfait de cette victoire, ce fut une belle finale avec une organisation conviviale ».

Finale de la Coupe de France des Rallyes 2011
14-16 octobre 2011

435,40 km dont 135,60 km d’ES (9 dont 3 différentes, 9 disputées) répartis en 2 étapes. Départ d’Autun le vendredi 14 octobre à 17h57. Arrivée à Autun le samedi 15 octobre à 17h47.

Deux semaines après l’immense succès du Rallye de France en Alsace, cette Finale de la Coupe de France des Rallyes, a elle aussi à son tour, rencontré un énorme attrait et conu un très grand succès populaire et sportif

Christian Colinet

Photo : FFSA

Sport

About Author

gilles