F1 : BUTTON VAINQUEUR A SUZUKA MAIS VETTEL CONSERVE SON TITRE MONDIAL

Le Britannique Jenson Button devait absolument gagner ce dimanche le Grand Prix du Japon pour espérer reporter l’échéance d’un deuxième titre mondial de Sebastian Vettel.

Si le pilote McLaren a bien triomphé remportant ce GP de Suzuka, quinzième manche de la saison, sa troisième victoire de la saison, il n’a pu hélas empêcher le jeune Allemand de conserver son titre mondial.

Car même victorieux, l’ancien Champion du monde en 2009 avec la défunte écurie Brawn GP devenue … Mercedes, n’était pas maître de son destin car en terminant sur la troisième marche du podium derrière la Ferrari d’un autre ancien double Champion du monde (2005-2006), l’Espagnol Fernando Alonso, Sebastian Vettel, a conservé sa couronne, devenant ainsi le plus jeune double Champion du monde de l’histoire des GP.

Ruinant le rêve de Button de reconquérir cette éventuel nouveau et second titre lors des quatre GP, restant à disputer ….

Âgé de 24 ans 3 mois et 6 jours, Vettel, habitué des records de précocité, devient désormais le plus jeune double Champion du monde de l’histoire, un titre honorifique qui appartenait jusqu’à ce jour, à l’Espagnol Fernando Alonso, second ce dimanche sur Ferrari.

D’ailleurs le podium était ROYAL avec trois CHAMPIONS DU MONDE, Button le vainqueur du jour et Alonso et Vettel, ses dauphins du jour

Les premiers mots par radio de Sebastian Vettel, le Champion du monde 2011 :

«J’aurais préféré gagner.»

Propos qui en disent long sur son extraordinaire motivation !

Il est vrai que toute la semaine, le pilote Red Bull-Renault n’avait en effet cessé de clamer vouloir être titré avec style, ce qui décrypté signifiait vouloir être sacré en s’imposant dans ce GP du  Japon.

Mais il n’y est pas parvenu ne réussissant pas à remporter sa dixième victoire de la saison.

C’est de la faute de Jenson Button qui voulait lui conserver toutes ses chances de conserver justement quelques chances, en l’emportant, de redevenir Champion du monde, après sa couronne de 2009

Pour cela il lui fallait réussir à triompher à Suzuka et souhaiter et espérer que Vettel ne termine pas ou ne marque pas…

Challenge franchement impossible vu l’extraordinaire campagne 2011 de Vettel !!!

Button a fait ‘’le job’’ comme on dit mais cela n’a pas suffit

La victoire pour l’Anglais donc, mais la couronne mondiale, la seconde consécutive, pour l’Allemand, qui gagne le titre mondial 2011

Vettel, a la chance de disposer de la meilleure voiture du plateau. C’est une évidence et il sait s’en servir…

Mais lorsqu’on compare avec les performances que réalise son coéquipier, l’Australien Mark Webber , seulement 4ème ce dimanche et avec la même monoplace, on voit bien la différence entre un bon pilote et un très grand pilote…

L’Allemand fait c’est une évidence, clairement partie de la race des meilleurs ! Celle des Seigneurs.

Il est vrai qu’il dispose avec Adrian Newey, le génial ingénieur concepteur de sa Red Bull, de l’homme providentiel

Celui qui autrefois avant qu’il ne rejoigne Red Bull, fit la gloire et la fortune aussi des équipes ou il œuvrait précédemment, Williams et McLaren !!!

Et on peut logiquement sans risquer de se tromper affirmer que ce trio Red Bull –Newey –Vettel avec l‘aide non négligeable et indispensable de l’excellent moteur Renault, est parti pour régner de longues années

A l’image du trio Ferrari – Michael Schumacher –Ross Brawn.

Lequel enquilla titre mondial sur titre mondial, sept couronnes, des années durant.

Avec 12 pôles et 9 victoires en 15 Grands Prix, mais il en reste encore quatre, Sebastian Vettel,  mérite amplement ce deuxième titre mondial et consécutif.

Comme on l’imagine aisément, le protégé de l’équipe Red Bull et de ses dirigeants, Dieter Matechizt et Helmuth Marko était… ‘’aux anges’’ à l’arrivée de ce Grand Prix, à Suzuka.

Et ce même si au fond de lui, l’Allemand en perfectionniste qu’il est à l’image de son illustre prédécesseur, un certain … Michael Schumacher, a relevé qu’il n’avait pas gagné ce dimanche.

Après une année de domination implacable, il est quand même bien avant la fin du Championnat… sacré  CHAMPION DU MONDE.

Après la traditionnelle cérémonie du podium, il accordait  quelques minutes aux media :

‘’ C’est vrai. Nous avons connu une année fantastique. Gagner le championnat ici est génial. Je remercie toute l’équipe. Nous nous sommes retrouvés dans une très bonne position et il est super d’atteindre les objectifs que nous nous étions fixés en début d’année. Il est difficile de nommer tout le monde. Mais j’en profite pour remercier Tommi Parmakoski, mon entraîneur, avec qui j’ai passé cette année. Il a été celui qui m’a permis toute l’année durant de ne jamais perdre le contact, de ne pas commencer à rêver ou à penser à des choses sur lesquelles nous n’avions aucun contrôle.’’

Et le nouveau CHAMPION 2011, poursuit :

‘’ Il n’y a pas de secret pour gagner. Peut-être le plus difficile était-il de regagner le titre cette année après l’avoir déjà gagné l’an passé. Repartir pour un tour. Le fait d’y être arrivé une fois n’autorise pas à oublier toutes les petites choses qui permettent de réussir. Encore une fois, je n’aurais pu le faire seul. En réalité, avec une monoplace moins dominante que celle de la saison précédente, nous avons réussi à faire du très, très bon boulot. Nous sommes très forts en tant qu’équipe. Chaque fois que c’était important, nous n’avons commis que peu d’erreur  et quand la situation s’avérait critique, nous marchions mieux. Je pense que tous les membres de Red Bull peuvent être très fier.’’

Et Seb d’enchainer :

‘’ Gagner le championnat ici au Japon est très spécial mais en même temps un peu marrant. C’est aussi déroutant que la première fois. D’un seul coup, on est censé penser : ‘Et oui, c’est maintenant que ça se passe, c’est là qu’il faut en profiter !’ Je ne dirais pas que c’était une surprise l’an passé. Le titre était ce pour quoi nous nous battions. Et même si les cotes n’étaient pas en notre faveur, nous continuions à y croire. Sauf que cette fois-ci, il reste encore quatre GP à disputer.’’

Avant de conclure :

‘’ L’an dernier à Abu Dhabi, il s’agissait du dernier GP de la saison. Cette fois-ci il reste encore quatre épreuves dont la prochaine dès dimanche en Corée. Donc peu de temps pour apprécier comparé à 2010’’

Christian Colinet

Photo : Team

F1

About Author

gilles