24 H DU MANS CAMIONS: LE TEMPS DES TITANS

 

C’est un formidable week end que nous proposent les organisateurs des 24 Heures du Mans Camions, le magazine spécialisé  » France Routes  » et l’ACO.

Avec en particulier une finale de Championnat de France  assez pointue, il ya très peu de points entre Montagne et Crozier.

Voilà comment Noel Crozier, voit son week end…

WEEK-END BEAU ET SIMPLE… SUR LE PAPIER!

Noêl Crozier, me dit tout de go, qu’il voit son week-end beau, parce qu’il faut ça pour se « satisfaire la tête » et que l’équation est simple.

Il y a trois points de différence entre lui et Lionel Montagne, chaque victoire rapporte 15 points, être deuxième fait gagner 14 points.

« Il faut donc que je gagne trois courses et que j’attrape le point de bonus du meilleur temps… L’idéal serait évidemment de gagner les quatre courses du week-end mais pour l’instant mon tableau de marche c’est trois victoires.  » 

Quand on évoque les différences entre le Renault de Montagne et son Man, Noël nous dit que

« si ça pouvait pleurer un peu ça m’irait« …  ce qui signifie qu’il voudrait la pluie…

« Lionel a l’avantage de la puissance. Il dispose d’un moteur « Renault Europe ».

Et de préciser!

 » J’avais demandé à Man un moteur « Europe » pour cette finale du Mans, mais leurs plannings étaient trop chargés, car ils courent aussi le Championnat d’Europe. Du coup, j’ai un moteur conçu il ya six ans, dont les performances sont largement dépassées par le Renault. Ce n’est d’ailleurs pas un problème de puissance, elle est limitée par les règlements, mais c’est une question  d’amélioration des performances. Bref, son moteur est plus affûté que le mien ».  

Et bien sûr, les performances du Renault seront moins évidentes sur une piste mouillée..

Crozier, est aussi un pro.

Il précise que pour qu’il y ait du public, il faut qu’il fasse beau.

Et qu’il fera avec… 

 PROBLÈME D’ÉPINGLES…

On lui demande pourquoi il a perdu plusieurs points à la manche précédente, courue à magny Cours.

« Magny Cours est un circuit avec cinq épingles. A chaque redémarrage, Lionel me collait vingt mètres! A chaque tour, cela fait cent mètres à reprendre.J’ai eu beau attaquer, rien à faire. Au Mans, une seule vraie épingle. Je suis donc beaucoup plus dans le coup. J’ai confiance. En plus, mon fils pourrait finir second, un doublé familial ça m’irait bien! Cela dit, j’ai été douze fois Champion de France, si je termine deuxième, c’est supportable. mais bon, vous le savez, un pilote ne se bat jamais pour une deuxième place!

 

A part ce Championnat de France qui va être chaud bouillant, on verra aussi quatre manches de Championnat d’Europe, des courses de Race Car, un sublime défilé des plus beaux camions d’Europe, un feu d’artifice, un concert, le programme du samedi commence à huit heures trente et finit à vingt trois heures!

Le dimanche on finit un peu plus tôt, il faut bien rentrer à la maison, mais le programme sportif est le même, six courses dans la journée, tout de même !!!

Voilà, ce week end au Mans semble impossible à rater!

L’an dernier, plus de 80.000 accrocs des  » Gros Culs  » et des bahuts superbement décorés avaient envahis le circuit manceau!

 Jean Louis BERNARDELLI

Photos : France Routes

Camions Sport

About Author

jeanlouis