TOUR DE CORSE HISTORIQUE : LA RENCONTRE DES LEGENDES !!!

BERLINETTE ALPINE-SIMCA CG- PORSCHE 914

Année après année, ce Tour de Corse Historique, rassemble un plateau de plus en plus inouï ! Et d’une qualité chaque automne, toujours plus exceptionnelle

A la fois avec une multitude de ‘’ Belles d’antan ‘’, celles qui ont fait des années des années durant dans les années 60- 80, rêver des générations entières et qu’on retrouve avec un immense bonheur, , avec à leurs volants que des magiciens du pilotage, des négociants en virages au palmarès, des plus fournis…

Il en va ainsi d’une multitude de berlinettes Alpine Renault, de Porsche de tous types, de Ferrari également de tous modèles de cette époque, de Lancia principalement des Stratos, de R5 turbo, de Gordini, d’Opel, de Ford Mustang, Escort et Capri.

Sans oublier bien sur, quelques petits bolides, aux noms mythiques, comme Talbot Sunbeam, CG ou la Matra 610 Coupe Napoléon (photo)

Parmi la meute des pilotes chevronnés, on retrouve naturellement de très nombreux grands anciens avec à leur tête, le  »chouchou » de toute la Corse !

L’inusable et inoxydable Jean Claude Andruet, trois fois victorieux du légendaire Tour de Corse en 1968 -1972-1974.

Et, déjà lauréat de ce Tour Historique en 2007, avec Guy Mizael (photo)

Cette année, Jean Claude qui se remet d’une longue intervention à une jambe, est parvenu à convaincre sa fidèle coéquipière des grandes années ‘’ Andruet ‘’, Biche, alias Michèle Petit, devenue Madame Espinos, de l’accompagner  dans le cockpit de sa Porsche de l’équipe TCM-Ferralu et de revenir sur le terrain de leurs exploits.

Mais une autre ‘’légende ‘’ est également présente au départ et pour la toute 1ère fois, Henri Pescarolo qui pilotera sa voiture fétiche des années Pesca, l’inoubliable… Matra !

Sur les routes Corses à partir de ce mercredi matin, au départ de l’Ile Rousse, Pesca qui découvre la Corse, conduira le superbe petit Coupé Napoléon type 610, prêté par le magnifique musée Matra à Romorantin.

Henri sera navigué par celui qui a participé à la restauration – superbe – du bolide, Michel Mallier

Parmi la meute des prétendants à la victoire et à la succession de François Padrona, vainqueur l’an dernier au volant de sa très performante Ford Escort  RS, en compagnie de Farinacci , citons notamment, outre Jean Claude Andruet, Philippe Gache, Eric Comas, Romain Dumas, Eric Chantriaux, Jean Pierre Lajournade – le vainqueur du Tour Auto 2010 –  Marc Duez, Christian Kelders, Dominique Depons et Louis Antonini.

Sans oublier  Jean Pierre Manzagol et le revenant … Alain Oreille ancien Champion du monde en 2 roues motrices

Soit une sacrée bande de furieux du volant et une belle meute, qui a de la gueule pour viser la victoire finale, dimanche prochain.

Ce plateau qui réunit cette année… 200 concurrents, s’élancera ce mercredi matin, pour la 1ère étape, en direction de Porto.

Cette première journée nous conduira de l’Ile Rousse à Porto et sera longue de 317,69 km.

234, 5 km à parcourir en liaison. Et, 88,74 en cinq spéciales.

José Andréani et Yves Loubet, les organisateurs de l’épreuve, peuvent être satisfaits de la qualité et de la quantité de ce millésime 2011.

Après des années de très bonnes tenues, avec une organisation à chaque fois appréciée, ils touchent maintenant les dividendes de la réussite des premières éditions.

Car réunir 200 concurrents, avec des voitures toutes plus belles les unes que les autres et dans un état mécanique remarquable, n’est pas donner au premier organisateur venu !

La preuve, outre la grande participation d’équipages tricolores (continentaux et insulaires), on note de plus en plus d’équipages venus de l’étranger :

Belgique – Suisse – GB- Espagne –Italie -Suède-Norvège-Finlande

 » La réussite, c’est le prix de l’effort  » a – t’on coutume de dire !!!

A voir l’affluence ce mardi, lors des vérifications techniques qui se déroulaient  au cœur de L’Ile Rousse et tout autour du parc fermé, situé lui sur le port, nul ne doute que cette 11ème édition du Tour de Corse Historique, va une fois encore, connaitre un énorme succès sportif et populaire.

LES CALANCHES DE PIANA

Quel bonheur aussi pour nous de retrouver chaque automne, tous ces lieux mythiques, tous ces villages qui nous accueillent avec ces noms inoubliables :

Quenza – Piana et ses fabuleuses calanques – Ghisoni – La Porta – Vivario –  Nocetta – Vico. Tous, le plus souvent nichés et perdus au coeur de l’ile de Beauté.

Des noms de villages Corse  qui jonglent avec les voyelles et les consonnes  comme par enchantement.

Et comme le rappelle José Andréani, ils deviennent  une fois par an, des centres névralgiques incontournables.

Le temps du… Tour de Corse Historique, pardi !!!

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Frédéric Traversari – Frédéric Chambert


Corse Historique Sport

About Author

gilles