WRC- RALLYE D’ALSACE : LA GROSSE PERF DE PIERRE CAMPANA

 

LE PRÉSIDENT DE LA FFSA, AVEC SES  » POULAINS  »

Après avoir brillé sur les routes du Rallye d’Allemagne puis remporté ensuite le Rallye du Mont-Blanc à Morzine, avant de s’illustrer à nouveau sur celles du San Remo, il y a tout juste une petite semaine, la paire ou plutôt le  » jeune couple  » que forme et Pierre Campana et sa jeune et jolie et néanmoins très efficace co- équipière, Sabrina de Castelli, ont fait des merveilles ce week-end, une fois encore !

En effet, le tandem s’est de nouveau mis en évidence et montré plus qu’à son avantage et ce pour sa seconde participation à une manche du Championnat du monde des Rallyes WRC

Prouvant et démontrant ainsi au Président de la FFSA (Fédération Française du Sport Automobile) Nicolas Deschaux et à tout son staff, qu’ils avaient eu bien raison de le soutenir financièrement dans cette opération entamée victorieusement au cours de l’été, lors du Mémorial organisé à la mémoire de l’ancien Champion Richard Burns, tragiquement décédé des suites d’une terrible maladie? que l’on nomme cancer.

 

Installé dans le Top 10 de la manche Française du WRC, après une deuxième étape au cours de laquelle, il a rivalisé avec les références de la discipline, Pierre Campana a conclu son premier Rallye de France, à un rythme tout aussi élevé.

Ses performances globales au volant de la Mini John Cooper Works du Team Drive-Pro, lui valent de pointer au 9ème rang final et d’inscrire ainsi ses deux premiers points en Championnat du Monde des Rallyes !

Une sacrée performance vu la qualité du plateau et la solide expérience d’une bonne vingtaine de concurrents…

Car si Campana finit à cette excellente 9ème place, il a, avant tout réussi à ne pas faire la moindre faute, évitant les sorties de route et ralliant l’arrivée pour la seconde fois, après l’Allemagne début aout !

Performance qui en soit, est déjà un sacré exploit !!!

Ayant réussi à passer le cap des deux premières étapes vendredi et samedi, Pierre Campana se retrouvait déjà à une fort honnête  place, dimanche matin, à l’heure d’entamer l’ultime journée de ce Rallye de France.

Un dimanche ensoleillé pour l’équipage Corse

Prudent lors de la spéciale d’ouverture (Gravière de Bischwiller), jalonnée de nombreuses portions sur terre et qu’il a parcouru dans le brouillard et avec des gommes dures, Pierre a repris la cadence adoptée la veille pour signer le 8ème temps de l’ES suivante, à 3 dixièmes de la Focus WRC d’Hirvonen !

C’est dire si le natif de Corte, ne manque pas de talent !

Le show tracé dans Haguenau (4,20 km) voit le pilote de l’Equipe de France placer sa monture au deuxième rang du clan des Mini, en grand nombre, outre les deux voitures de l’équipe officielle.

Comme samedi, Pierre attend avec impatience, le deuxième passage.

Petit rappel de ses perfs de l’ES18 à l’ES20 : 15ème – 8ème et 11ème

Évolution au classement général de l’ES18 à l’ES20 : 10ème – 10ème – 10ème

L’après-midi, de nouveau prudent dans la spéciale partiellement en terre (une surface qu’il découvre), Pierre reprend le fil dans les vignobles de Cleebourg (ES22).

En amélioration de 8’’5, son temps lui permet de pointer au 8ème rang, de nouveau à un souffle d’Hirvonen. Décidément, les fans vont vraiment comparer

Haguenau ne change pas l’issue du Rallye de France pour Pierre, installé à une très probante 10ème depuis la veille.

Ses perfs de l’ES21 à l’ES23 : 15ème – 8ème  – 10ème

Évolution au classement général de l’ES21 à l’ES23 : 10ème – 10ème –  9ème après le déclassement de Solberg.

Au final,  on ne peut qu’être émerveillé du bilan général du couple Campana- de Castelli.

Pour sa deuxième participation au niveau mondial, le pilote de l’Equipe de France FFSA a su attirer l’attention des observateurs, surtout lors de la journée du samedi. Son cinquième temps dans l’ES13, suivi d’une série de chronos également de haute volée samedi après-midi et dimanche ont permis à tous de situer son potentiel réel.

En attendant de goûter à nouveau aux joies des épreuves mondiales, ce dont il a hâte, Pierre Campana devrait reprendre les commandes de la Mini John Cooper Worsks, aux couleurs de Drive-Pro, à deux reprises en Championnat de France, aux Cévennes et dans le Var.

A l’instar de son mentor qui le guide, avec intelligence depuis plusieurs saisons, Pierre Campana, expliquait :

« Cette deuxième épreuve en Championnat du Monde m’a permis d’engranger à nouveau une expérience considérable ! Je ne remercierai jamais assez la FFSA, Drive-Pro, Michelin et tous mes autres partenaires, de m’avoir offert cette opportunité exceptionnelle. Passée cette petite frustration du premier jour où je me suis trop focalisé sur le balisage des cordes, je pense avoir plutôt renversé la situation à mon avantage par la suite. Je suis ravi d’avoir pu me battre avec les pilotes les plus expérimentés en WRC et encore plus d’avoir inscrit deux points en Championnat du Monde. J’ai évidemment déjà envie que cela recommence très vite… »

A ses côtés, François Padrona, propriétaire du Team Drive-Pro, raconte

« Je tiens à féliciter Pierre Campana et Sabrina de Castelli pour leur performance et pour ces points très importants en Championnat du Monde ! Après une première journée difficile, Pierre a su renverser la vapeur et s’immiscer dans certaines spéciales parmi l’élite de la discipline. Je félicite également toute l’équipe Drive-Pro, qui a accompli un travail remarquable et Prodrive pour cette nouvelle collaboration efficace et très fructueuse. »

Qu’ajouter ?

Que ce tandem a de l’avenir au plus haut niveau mondial. Les Scandinaves disposent de Juho Hanninen.

La France après les deux Seb, Loeb et Ogier, s’est probablement trouvé son futur pilote de demain !

 Gilles GAIGNAULT

Photos : Eric Regouby – FFSA – DPPI

 

Sport WRC

About Author

gilles