PESCAROLO ROULE MATRA AU TOUR DE CORSE HISTORIQUE!

Henri  sera ce mardi à L’Ile Rousse, au départ du Tour de Corse Historique.

Très enthousiaste. Il parle de sa voiture, la Matra 610 (photo ci-dessus, au Musée de Romorantin) qui avait été conçue pour le Tour de Corse en 1965 et porte donc le nom de l’Empereur.

D’ou son nom de Coupé Napoléon !

Elle n’a jamais couru dans l’ïle et va donc enfin mériter son nom!

LE GRAND BLEU…

Le Grand c’est évidemment Pesca, le bleu c’est Matra, le Bleu de France…

Henri m’explique que très vite, Matra s’était focalisé sur la construction de la 630, celle de tous les succès, et que la malheureuse Napoléon, avait été découpée au chalumeau !

Henri a une vraie tendresse pour cette auto…

« En fait, c’est une voiture neuve, qui porte le numéro de série 2, qui est fabriquée avec l’autorisastion de Matra, sur les plans de l’époque. Le Musée de Romorantin, propriétaire de la voiture, et Michel Humbert, son constructeur, (société EPAF) l’ont confiée à Michel Malluet pour la préparation. Michel est un ami et quand il m’a demandé de piloter l’auto, j’ai accepté avec joie, pour moi et pour  Matra. Il sera  mon coéquipier« .

J’interromps un instant « Pesca » pour te dire, lecteur, que ce Musée Matra situé dans le Loir et Cher, à Romorantin, est un trésor inoubliable….

« Ce qui est marrant c’est que comme l’auto, je n’ai jamais couru en Corse! Je n’y suis même pas allé en vacances. On m’a dit que c’était un pays très beau. J’ai aussi accepté parce que dans ce rallye de Corse Historique, il ya une catégorie qui fait de la régularité, ce qui m’intéresse peu mais la nôtre, c’est de la vraie spéciale, de la vitesse! je t’ai dit l’autre jour qu’en ce moment je n’ai pas trop la tête à ça mais ça me la videra un peu… « 

AND THE WINNER IS…

Henri a la vitesse dans le sang. Lui demander s’il ya va pour gagner est donc presque une insulte. Pourtant…

« Dans ma catégorie, il ya des pilotes qui liment le bitume depuis des semaines. Moi j’arrive, je t’ai dit que je ne connais pas le pays, donc il est clair que je vais avoir du mal à être devant! Andruet et Biche, par exemple, ils veulent vraiment gagner et ils font ce qu’il faut pour ça. Ils font du kilomètre! Cela dit, mon auto est tellement belle que le plaisir est déjà de monter dedans. C’est un vrai proto, avec des suspensions de F3, j’ai hâte de commencer à rouler! En plus, Yves Loubet, l’organisateur, a repris les grandes spéciales historiques du Tour de Corse. Cela va être un vrai bonheur! »

PESCA ET MATRA, HISTOIRE INOUBLIABLE

LE BLUES DU BLEU?

autonewsinfo vous a raconté que Prost a piloté à nouveau sa F1 Renault au Ricard, en démo, il ya quelques jours.

On a aussi évoqué Andruet, qui revient au Corse avec Biche, la coéquipière de ses plus grandes victoires.

Pescarolo n’a pas de blues de ce type puisqu’il ne connaît ni la voiture ni le rallye dans l’Île de Beauté, mais il avoue quand même une grosse émotion de piloter une Matra proto.

On connaît le formidable engouement des salons qui exposent du vintage (Retromobile, Moto Légendes), le gros succès des compétitions historiques (Maroc Classic, Bol d’Or Classic, Corse Historique, Neige et Glace bientôt dans le Jura), il semble que l’âge d’or des sports mécaniques soit un gros facteur d’émotions…

Tant mieux.

Comme pour Pesca, suivre ce genre d’évènement nous permet aussi d’oublier tous les boutiquiers qui castrent le sport auto et moto aujourd’hui.

Merci aux organisateurs et aux pilotes qui osent!

DIGEST : PESCA EN COURSE… PARTOUT!

On sait qu’Henri a gagné quatre fois Le Mans. On sait moins qu’il a pris le départ de 56 GP de Formule 1.

On sait encore un peu moins qu’il a couru en Rallye Raid, en particulier au Paris-Dakar.

Et si l’on revient aux sources, c’est en rallye qu’il a commencé à courir !

Un coup de Ford- Jeunesse pour se révéler aux grands du sport auto, puis c’est la lignée royale, le Bleu de France de Matra. F3, F2, F1, Endurance.

En Rallye, il  fait des trucs grandioses.

Il a roulé au Monte Carlo en 1965 avec Jean Pierre Jaussaud. Et plus tard le Neige et Glace en 1967. Même le très prestigieux Monte Carlo avec Jabouille.

Et une jolie deuxième place aux Cevennes 1967, seulement battu par Gérard Larrousse.

N’en doutez pas, ce n’est pas seulement un nostalgique de la course que vous verrez passer, c’est un authentique rallye man!

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : Matra – Terre de Corse

Evenements

About Author

jeanlouis