ILMC: VICTOIRE ET DOUBLE DES 908 PEUGEOT AU PETIT LE MANS A ATLANTA

Il était très exactement … 3 Heures 11 cette nuit en France, lorsque Peugeot a remporté pour la troisième année consécutive l’épreuve du Petit Le Mans, disputée sur le circuit d’Atlanta à Braselton.

Superbe victoire, d’ailleurs assortie d’un doublé pour les 908 Peugeot au Petit Le Mans, à Atlanta !

La 908 N°8 ‘’ officielle ‘’ pilotée par les deux Français Franck Montagny et Stéphane Sarrazin associés à l’Autrichien Alexander Wurz, remporte l’épreuve en devançant de 5 tours une autre 908, celle de l’écurie Varoise Oreca.

908 que se partageaient à Atlanta, le trio avec les deux Français, les deux Nicolas, Nico Lapierre et Nico Minassian et l’Espagnol, Marc Géne et qui terminent seconds à 5 tours.

Le podium, étant complété par la Lola Aston Martin ‘’ usine ‘’ la N°007 aux mains du Mexicain Adrian Fernandez, de l’Allemand Stephan Mucke et du Suisse Harold Primat, 3ème à 7 tours.

Il s’agit du troisième doublé et consécutif pour les 908 dans cette épreuve du Petit Le Mans.

Et l’équipe Peugeot, remporte aussi le Championnat ILMC 2011 avant l’ultime rendez-vous en Chine, en novembre prochain

Victoire pour la Peugeot de Montagny-Sarrazin-Wurz. Doublé avec la deuxième place de Lapierre-Minassian-Gené et titre des constructeurs et des équipes LM P1 2011 !

Le constructeur français a fait carton plein au terme de la sixième manche ILMC de la saison. Larbre Compétition décroche de son côté les lauriers au classement des écuries LM GTE Am et Signatech Nissan ceux des écuries LM P2.

Les couleurs tricolores réalisent une sensationnelle campagne 2011

Treize points !

C’est ce qui manquait à l’écurie Peugeot, avant la sixième des sept manches de l’Intercontinental Le Mans Cup 2011.

Grâce à la pôle position de Davidson, il n’en manquait plus que douze avant le départ.

Au terme de la course, suite au doublé réussi (908 n°8 devant la 908 Hdi-FAP n°10), le constructeur français en empoche 28 et conserve cette année le titre des constructeurs ILMC déjà décroché voilà un an ainsi que celui des équipes LM P1 pour Peugeot.

Mais la marque au Lion s’est ardemment battue sur la piste de Road Atlanta pour décrocher un tel succès. Après un envol canon, la N°7 de Bourdais-Pagenaud-Davidson, abandonnait lors de la troisième heure, transmission en panne (couple conique).

De son côté, l’Audi N°2 perdait un temps fou, touchée par des soucis de direction puis d’embrayage. Elle se retirait in fine, une heure avant l’arrivée.

En tête, la bagarre ne cessait pas un seul instant entre la Peugeot N°8, l’Audi N°1 et la Peugeot privée de l’équipe Oreca, victorieuse sur le sol Américain en début de saison des 12 Heures de Sebring et venant ajouter son grain de sel.

Finalement, Petit Le Mans basculait à 18 h 42 (local time – minuit 42’ en France), après 7 h 12 de course, lorsque en dépassant une Porsche attardée, Romain Dumas au volant de l’Audi touchait l’avant de ce concurrent, sa propre voiture déséquilibrée, se disloquant en percutant le mur en bord de piste.

Il était pourtant revenu dans les échappements de la voiture de tête, alors pilotée par Franck Montagny.

Un incident qui  malgré le courroux du Dr Wolfgang Ullrich très remonté contre le pilote Peugeot, soupçonné de manœuvre délictueuse, ne justifiait pas d’investigation, selon la direction de course.

 

Soudainement, le constructeur tricolore se retrouvait sans réel adversaire. Ses deux voitures en tête ralliaient l’arrivée sans rencontrer aucun problème, la victoire revenant au trio Montagny-Sarrazin-Wurz devant la 908 Hdi-FAP N°10 privée de l’écurie Oreca menée par Lapierre-Minassian-Gené. Troisième, Aston Martin sauvait sa saison en ILMC avec un podium décroché par Fernandez-Mücke-Primat devant la OAK Pescarolo de Pla-Prémat -Yvon, voiture qui avait déja terminée 3ème  au terme de la précédente épreuve (6 Heures de Silverstone).

A noter qu’il s’agit de la troisième victoire de suite de Peugeot à Petit Le Mans et toujours avec Montagny et Sarrazin au volant !

Et du 3ème doublé aussi !!!

« Nous décrochons de nouveau les titres après ceux de 2010 », savourait Bruno Famin, directeur technique de Peugeot Sport, en l’absence d’Olivier Quesnel, retenu au Rallye d’Alsace avec l’équipe Citroen, le ‘’ boss ‘’ cumulant les deux postes de patron, et de Peugeot Sport et de Citroen Sport.

Et, il ajoutait :

« Cela prouve les bons résultats de notre voiture. Cette saison, nous avons tout gagné jusque-là sauf une course (les 24 Heures du Mans) cela démontre notre domination sur la discipline. »

On ne peut en effet que regretter la défaite au Mans, Peugeot ayant TOUT gagné cette saison. Comme l’an dernier d’ailleurs ou l’équipe avait déjà TOUT remporté mais hélas déjà perdu… les 24 Heures !

Ravis, les trois pilotes victorieux  se confiaient.

Stéphane Sarrazin :

« C’était une course de folie ! Malgré un stop&go nous sommes rapidement remontés, en roulant très vite malgré le trafic. Cela a été compliqué jusqu’à l’arrivée, car la nuit certains pilotes semblaient perdus. L’équipe a fait du beau boulot, je suis vraiment fier de rouler pour Peugeot ! Nous sommes passés plusieurs fois près de la victoire cette saison, nous avons manqué de réussite, mais aujourd’hui nous concrétisons tous nos efforts. »

Franck Montagny:

« Cela a été une course excitante, comme toujours à Road Atlanta finalement. C’est un événement que j’adore et qui me réussit bien puisque c’est mon troisième succès ici. La victoire, le titre, c’est une bonne journée pour Peugeot et pour nous. »   

Alexander Wurz :

« Quelle journée ! Dans la voiture c’était intense, mais c’était encore plus difficile à vivre lorsque Stéphane et Franck étaient au volant. C’est une victoire importante pour moi aujourd’hui, j’avais vraiment à cœur d’ajouter Petit Le Mans à mon palmarès.»

En LM GTE, la bagarre a été une nouvelle fois somptueuse de bout en bout, le résultat se dessinant dans le dernier tour !

Le début de course était placé sous la domination des BMW mais les M3 GT rencontrant trop de crevaisons, les Ferrari parvenaient à revenir dans le jeu. On ne comptait plus les changements de leaders avant que les véloces et solides Fisichella-Bruni-Kaffer, parviennent à se ménager un léger avantage et le conserver jusqu’à l’arrivée.

Ils franchissaient la ligne avec 6’’6 d’avance seulement sur la Porsche n°045. Les deux pilotes italiens s’offraient une troisième victoire cette année en six courses, la quatrième pour Ferrari.

« C’est un grand sentiment. Le même que lorsque j’ai gagné en F1, se réjouissait Fisichella. Nous étions persuadés que nous pouvions y arriver. La voiture, l’équipe, tout a été parfait. »

Avec 28 points d’avance sur BMW désormais, Ferrari a fait un grand pas vers le titre constructeurs LM GTE. Les 6 Heures de Zhuhai serviront à les départager.

En LM P2, solide succès pour une écurie américaine : Level 5 Motorsport, avec la Honda Performance Development n°33 de Tucker-Bouchut-Barbosa.

Mais c’est pourtant l’équipe Française, Signatech Nissan  de Philippe Sinault qui empoche le titre LM P2 au terme de cette sixième manche.

Très rapides en début de course, Mailleux-Ordonez-Vernay étaient excessivement ralentis suite à des soucis de direction assistée. Mais ils étaient classés et cela suffisait pour inscrire les 11 points  nécessaires dans l’obtention des lauriers 2011.

Un quatrième titre était décroché au terme de cette course

Celui des écuries en LM GTE Am.

La deuxième place de Bornhauser-Canal-Gardel, acquise dans le sillage de la Ferrari du Krohn Racing (Krohn-Jonsson-Rugolo) victorieuse sur ses terres, permettait à l’équipe Larbre Compétition d’empocher la couronne réservée aux écuries LM GTE Am.

En 2010, Larbre Compétition avait déjà gagné les lauriers ILMC dans la défunte catégorie LM GT1.

Comme on le constate, nos couleurs ont été remarquablement représentées outre-Atlantique avec le triomphes de nos équipes :

Peugeot, Oreca, OAK Racing, Signatech et Larbre

Qui, s’en plaindra ?

A l’heure où la France se cherche un pilote en GP F1, en endurance, nos pilotes et nos équipes ne cessent de briller…

C’est probablement la raison qui attire bon nombre de jeunes loups venus du karting ou des Formules de promotion diverses à se tourner désormais vers les compétitions d’endurance

Qui s’en plaindra ?

Prochaine et dernière épreuve ILMC 2011 le 13 novembre à Zhuhai (Chine).

Gilles GAIGNAULT

Photos : Teams

 

Sport

About Author

gilles