WRC. RALLYE DE FRANCE: OGIER DEVANCE SORDO DE 9″5


Le mano a mano, s’est poursuivi ce samedi lors de la seconde étape, entre Sébastien Ogier et Dani Sordo, en tête du rallye d’Alsace, après la crevaison de Petter Solberg, éliminé de cette bataille initialement à trois!.

La très jolie ville de Colmar était ce samedi la plaque tournante de la deuxième étape.
Les concurrents quittant très tôt Strasbourg pour une première boucle de 4 spéciales dans le Haut-Rhin, avec une pause au Parc de Regroupement de Colmar entre les deux tours.

La dernière spéciale du jour constituait une des nouveautés 2011, puisqu’elle se déroulait au cœur de la Ville de Mulhouse. Dédiée en priorité au spectacle, elle se disputait sur un tracé d’environ 3 kilomètres.

Retour de la troupe à Strasbourg en fin d’après-midi.

Ce samedi matin, la 1ère spéciale au menu du jour, l’ES9 premier passage dans Hohlandsbourg et longue de 9.87 Km est remportée par la DS3 de Séb Ogier, en 5’19’’6. Il devance la DS3 de Petter Solberg de 1’’2 et la MINI du leader Dani Sordo de 2’’.

Suivent la seconde MINI de Kris Meeke à 4’’4 et les deux Ford ‘’ usine ‘’ de Latvala et Hirvonen, à 4’’5 et 4’’6. Au général, Sordo ne compte plus que 0’’3 sur Solberg et 0’’8 sur Ogier

 
La mise en action de cette seconde journée du rallye se déroulait dans les premières collines sur la route dite des « Cinq Châteaux ».  Son tracé magnifiquement sinueux serpente dans les sous-bois, au pied du château du Hohlandsbourg, superbement restauré par le Conseil Général du Haut-Rhin. 

Dans la seconde ES du jour, Firstplan 1 qui développe 16.5 Km, c’est la DS3 de Petter Solberg qui l’emporte, en 8’18’’0. Il devance de 0’’6 Seb Ogier et de 0’’9, la MINI du leader Dani Sordo. La Ford de Latvala est à 1’’6. La MINI de Kris Meeke, à 6’’ et la seconde Ford de Mikko Hirvonen, à 7’’.

Au général provisoire, Petter Solberg est le nouveau leader avec 0’’6 d’avance sur l’Espagnol Sordo et 1’’1 sur Ogier. Meeke est 4ème à  1’02’’6 , Latvala est à 1’’17’’5 et Hirvonen lui à 1’29’’9

Cette seconde épreuve spéciale s’enchaînait presque immédiatement après l’arrivée de la précédente. Départ dans le fameux vignoble du Goldert, situé à flanc de coteau avec une superbe vue sur la plaine d’Alsace.

En quittant le vignoble pour l’ascension du Col du Firstplan, le tracé entrait dans la forêt empruntant une route d’abord assez rapide, puis plus sinueuse.

Victoire de Seb Ogier dans l’ES 11, dénommée Vallée de Munster 1 avec ses 22,26 km. En 11’15’’, il précède  la MINI de Sordo, de 3’’8 et du coup, s’empare de la tête avec 3’’3 d’avance sur le pilote MINI.

Victime d’une crevaison à l’avant droit, la DS3 de Petter Solberg perd gros : 42’’4 ! Il a surement perdu toutes chances de victoire finale car il accuse maintenant 41’’3 de retard sur Ogier. Latvala lâche 4’’7, Hirvonen, lui, 7’’9 et Kris Meeke 11’’.

Et Campana, le jeune espoir Corse soutenu par la FFSA ?

Il ne cesse de briller. Dans cette ES 11, il finit à une belle 10ème place, à 31’’7. Au général, le pilote MINI remonte 11ème, à 5’33’’2

 

Au programme de cette ES, départ de Wasserbourg, ascension du Petit Ballon, plongée vers Sondernarch, puis remontée vers la sublime route des crêtes.
Cette épreuve spéciale faisait alterner portions rapides et lentes, sous-bois et chaumes, pâtures et forêts, routes étroites et larges, avec de magnifiques panoramas en altitude. Géant !

Que l’Alsace est belle !!!

A l’arrivée, Dani Sordo explique :

« Je n’ai pas très bien piloté, certains endroits étaient glissants, piégeurs. Je vais maintenant attaquer pour la victoire. »

A ses côtés, Latvala poursuit :

« Il faut rester prudent ici, ne pas trop couper les cordes. Je ne suis pas satisfait de la matinée… »

Quant à Seb Ogier, après Dani Sordo (MINI) et Petter Solberg (Citroën), il est le troisième leader du Rallye d’Alsace depuis le début de la journée ce samedi. Nouveau leader, il raconte :

« Pas facile de prendre des risques mais je pense avoir bien piloté. Solberg a eu une crevaison, je me retrouve maintenant à la bagarre avec Sordo. Il faut continuer comme ça… »

 

Le départ de la spéciale suivante, celle du Grand Ballon longue de 24,02 km, est donné à moyenne altitude, en montée sur une route étroite et bosselée menant à la Route des Crêtes pour passer au pied du Grand Ballon, point culminant du rallye.

Après la station de ski, la route serpente entre hautes chaumes et pâturages d’altitude offrant une série de larges virages en épingle avec, en toile de fond, la plaine d’Alsace, la Forêt Noire et les sommets alpins.

Dans la descente, la route entre à nouveau dans la forêt jusqu’au Col Amic et devient plus délicate car étroite et très sinueuse, avec divers types de revêtements jusqu’à l’arrivée.

Dans cette ES 12, celle du Grand Ballon longue de 24,02 km, c’est la MINI de Sordo qui se montre la plus rapide, en 13’28’’1. Suivent les deux DS3 de Petter Soberg et Seb Ogier, respectivement, à 2’’9 et 3’’5. Séparées par la Ford de Latvala, à 3’’3, elle. La seconde MINI de Meeke, perd 12’’4.

Et Hirvonen ? Le Finlandais qui vise de détrôner Loeb, lâche encore lui, 14’’3 !!!

Au provisoire en ce milieu de matinée, en 2h01’29’’5, Dani Sordo reprend le commandement d’un … cheveu : 0’’2 d’avance sur Ogier.

Et, 40’’9 sur le Norvégien. 4ème, Latvala, pointe à 1’21’’1, suivi à 0’’5 de Kris Meeke qui concède 1’21’’6 à son équipier Sordo. Hirvonen, est toujours 6ème à 1’47’’7. Derrière, le trou est fait puisque la Ford Fiesta de Kuipers est loin, très loin, trop loin pour l’inquiéter, accusant … 4’21’’4. Le 8ème, Armindo Araujo et sa MINI est lui à 4’36’’5.

En début d’après-midi, dans l’ES13, le second passage dans Hohlandsbourg et ses 9.87 Km, meilleur temps et … ex-aequo, pour les deux D3 de Petter Solberg et Sébastien Ogier.

En 5’24’’4, ils prennent 1’’ à la Ford de Latvala, 1’’1 à la MINI de Sordo, 10’’ à celle de…. Pierre Campana, excellent 5ème et 10’’8, à la Ford de Mikko Hirvonen. A noter, la sortie de route d’une autre MINI, celle de Kris Meeke. Au provisoire, Ogier récupère la tête avec … neuf dixièmes d’avance sur Sordo

Dans l’ES 14, celle du second passage dans Firstplan et ses 16,5 km, Ogier l’emporte en 8’’16’’3. Il devance dans l’ordre Latvala de 2’’, Petter Solberg de 2’’3, Sordo de 3’’3, Mads Otsberg de 13’’8,  Henning Solberg de 14’’9, Hirvonen de 15’’7 et un étonnant Campana 8ème  et encore dans le TOP 10, à 16’’4  

GARE AU … PIQUET !!!

 

Au général, la DS3 d’Ogier devance la MINI de Sordo de 4’’2 et la DS3 de Petter Solberg de 43’’. Les Ford de Latvala et Hirvonen, maintenant 4ème et 5ème , après l’abandon de Meeke, pointent à 1’33’’9 et 2’14’’

Dans l’avant dernière spéciale de ce samedi, l’ES 15, deuxième passage dans la Vallée de Munster et ses 22.26 Km, nouveau scratch pour la DS3 d’Ogier. En 11’17’’6, il devance de 3’’7 , la MINI de Sordo et conforte sa place de leader ou désormais, il possède 7’’9 sur l’Espagnol. Derrière les deux duettistes, Latvala prend la 3ème place de cette spéciale à 3’’9.

Ensuite ?

Petter Solberg est à 7’’1, Mas Otsberg à 11’’6 et Hirvonen à 12’’6.

L’ultime spéciale l’ES 16, les 24,02 km du second passage dans le Grand Ballon et situé au-dessus de Guebwiller, revient à la Ford de Latvala en 13’31’’5. Il devance la MINI de Sordo de 2’’, de 2 »4 à Petter Solberg et de 2 »9, à Ogier. Hirvonen est encore une fois très loin, à 23’’7.

Ce matin , lors du premier passage, la MINI de Sordo, s’était montré la plus rapide, en 13’28’’1

Au général, la DS3 devance maintenant de  7 » la MINI et de 49 »6  la DS3 de Petter Solberg. Les Ford de Latvala et Hirvonen, se retrouvent à 1’37 »4 et 2’47 »4

Ogier leader au terme de cette seconde étape et qui lâche :

« Sur la fin, c’était sale. Il ne faut pas prendre de trop grands risques. On a attaqué quand la route était propre. »

Il  ne restait plus  désormais en fin d’après-midi, la Super Spéciale disputée au cœur de la ville de Mulhouse et longue de 3,1 km

Il s’agissait selon Sébastien Loeb, d’une très belle épreuve spéciale tracée autour du Palais des Sports de la ville de Mulhouse, où les pilotes pourront durant deux tours démontrer leurs talents, au grand plaisir des dizaines et dizaines de milliers de spectateurs présents.

Cette Super spéciale disputée dans la ville de Mulhouse et longue de 3,09 kma été remportée par la DS 3 D’Ogier en 2’2’’9. Lequel conclut donc en beauté une belle seconde journée en leader, totalisant ce samedi soir désormais 9’’5 d’avance sur Dani Sordo, seulement  4ème à 2’’5 de ce dernier run au menu du jour car également devancé par la Ford de Latvala, second à 1’’   et Petter Solberg, 3ème lui à 2’’ du pilote officiel Citroën.  Mikko Hirvonen, toujours à la peine céde encore 3’’6.

A la veille de l’ultime journée dimanche, qui comportera encore six spéciales,  Sébastien Ogier possède donc 9’’5  sur Sordo, 51’’9 sur Petter Solberg, 1’36’’4 sur Latvala et 3’11’’ sur Hirvonen

Mais on sait déjà que ce dimanche, le mieux placé des deux pilotes Ford, Jari-Matti Latvala s’effacera au profit de son équipier, le mieux positionné des deux au classement provisoire du Championnat du monde ou il peut encore briguer le titre mondial.

Comme n’a pas manqué de le rappeler ce samedi, le patron de l’équipe M-Sport qui fait rouler les Ford ‘’ usine ‘’ :

« Jari-Matti n’a plus  aucune chance de remporter le Championnat cette année, nous devons donc offrir les meilleures opportunités à Mikko. Les deux derniers rallyes (Catalogne et GB) peuvent encore réserver bien des surprises et avec Sébastien Ogier qui est revenu dans la bataille, la fin de saison offrira assurément un suspense haletant et ce ne peut qu’être une très bonne chose pour la discipline. »

 

Alors que le plus dur semble fait, il ne reste plus ce dimanche matin que cinq ES très courtes, les ES18 et 21 (10,87 km) les ES19 et 22 (10,61 km) et les deux en apothéose dans la ville d’Haguenau, les ES 20 et l’ES23 toutes deux de 4,20 km, la seconde courue en fameuse Power stage, on peut logiquement estimer que pour Ogier, cela va être grandiose de triompher dans la ville natale de Sébastien Loeb !

Avant d’y songer, voici ce qu’il raconte ce samedi soir :

« Depuis l’abandon de Seb, on a encore plus de responsabilité. Les mots de Quesnel ? On a confiance en toi. On sait que tu en es capable, ne t’affole pas. Ce serait une catastrophe de repartir du Rallye de France avec zéro point. Ça n’a pas été une journée facile car on est toujours partagé entre l’idée de ne pas faire et d’erreurs et d’un autre côté de récupérer la tête. Ce matin, on a fait une belle boucle sans trop en faire. Cet après-midi, on a poussé un peu plus, une fois sûrs de nos notes. Les conditions de route étaient assez propres, beaucoup mieux qu’au deuxième tour hier vendredi. On a pu attaquer beaucoup plus. »

Il n’en dira pas plus

Mikko Hirvonen qui aspire lui, enfin à décrocher le titre mondial, malgré l’abandon de Loeb le leader, n’occupe ce soir qu’une modeste 5ème place. Mais on sait que la 4ème lui semble acquise, Latvala rspectant les consignes.

Voici ce qu’il expliquait  à Strasbourg à la veille d’en finir avec la manche Française :

« J’ai eu beaucoup de mal samedi matin car je n’arrivais pas à trouver la limite de l’adhérence. Ça a joué sur ma confiance. Mais je suis toujours présent pour décrocher de gros points, c’est le côté positif. Je ne pourrai pas reprendre les trois premières voitures alors j’essaye d’assurer ma position. A ce moment de la saison, tous les points comptent. Il reste deux rallyes à disputer et j’ai une bonne chance de réduire l’écart avec le leader du championnat. Ce serait stupide de faire une erreur. Pour dimanche, je vais régler ma voiture pour la Power Stage, je veux le set-up parfait pour prendre des points.»

Le Rallye de France-Alsace 2011 s’apprête à accueillir un spectateur de choix, en la personne de Monsieur David Douillet, nouveau Ministre des Sports.

Il sera accueilli au Zénith de Strasbourg, centre névralgique du Rallye, par Nicolas Deschaux, Président de la Fédération Française du Sport Automobile, pour une visite du Parc d’Assistance, suivie d’un point presse prévu à 11h30.


Christian Colinet

Photos : Jo Lillini

Sport WRC

About Author

gilles