RALLYE DE FRANCE – GRAND NATIONAL : UNE PREMIERE JOURNEE RADIEUSE POUR ERIC BRUNSON

 

 

 Éric Brunson a effectivement survolé cette première journée

Éric Brunson et Cédric Mondon au volant de leur Subaru Impreza du Team First Motorsport, ont remporté les quatre spéciales disputées ce vendredi et occupent confortablement la place de leaders du Rallye Alsace Grand National, n’ayant rencontré aucun ennui majeur.

Pierre et Martine Roché et leur Peugeot 307 WRC du Team FJ.com, ont enchaîné les soucis. Quant au duo Dany Snobeck- Gilles Mondésir, leur Citroën C4 WRC est  sorti de la route dans la quatrième spéciale après un début de rallye compliqué…

Du coup, Gilles Nantet et Corinne Murcia avec la Porsche 996 GT3, en profitent pour occuper la deuxième place, devant Cédric Robert et Matthieu Duval et leur Citroën DS3 R3 du Team Saintéloc Racing Mister Auto.

Les équipages avaient prévenu avant le départ, ce Rallye Alsace Grand National allait être un des plus compliqués du Championnat de France des Rallyes 2011. Sur des routes rendues parfois sales en raison du double passage des équipages inscrits au Rallye de France Alsace (WRC), les pilotes ont souffert des conditions d’adhérence, quand la mécanique ne leur faisait pas défaut.

C’est finalement le co-leader du Championnat de France, Eric Brunson, après avoir évité tous les pièges tendues sur les routes d’Alsace, qui a le mieux sorti son épingle du jeu, en réalisant tous les scratches du jour.

Au final, sa Subaru devance un Gilles Nantet prudent et régulier, Cédric Robert étant un brillant troisième en Citroën DS3 R3.

Dany Snobeck, après un départ difficile ponctué de deux tête-à-queue, a rapidement été distancé par son rival dans la course au titre de Champion de France. Dans la quatrième spéciale du jour, le Champion 2008 a été victime des routes glissantes et a perdu de nombreuses minutes après être tombé dans un talus. Il n’a pas été le seul à avoir eu une journée compliqué, puisque Pierre Roché a accumulé les pépins, avec une crevaison dans l’ES6 et un tout droit dans l’ES7.

Ces déboires profitent à Cédric Robert et Mathieu Arzeno (Citroën DS3 R3, Team Saintéloc Racing Mister Auto), troisième et quatrième, avec toutefois une courte avance sur leurs plus proches poursuivants, Lionel Baud (Peugeot 206 WRC), Emmanuel Guigou (Renault Mégane R.S. N4, Team Chazel Dalta) et Stéphane Lefebvre (Renault Clio R.S. R3, Team Chazel Dalta).

En Championnat de France Junior, Quentin Gilbert (Twingo R.S. R1) occupe la tête, avec 17’’6 d’avance sur Nicolas Romiguière (Twingo R.S. R1) et 1’50’’00 sur Sébastien Chardonnet (Twingo R.S. R1). C’est pourtant ce dernier qui avait pris le meilleur départ, menant après les deux premières ES. Mais dans la longue spéciale du Pays d’Ormont, Chardonnet a souffert d’ennuis au niveau du cardan et du frein de sa Twingo R1.

Au Championnat Teams, le Team Saintéloc Racing Mister Auto tire le mieux son épingle du jeu, grâce aux 3e et 4e places de Cédric Robert (photo) et Mathieu Arzeno. Les deux pilotes de Citroën DS3 R3 réalisent le doublé provisoire dans leur classe et permettent à leur équipe de devancer le Team Chazel Dalta, emmené par Manu Guigou et Stéphane Lefebvre.

Dans le classement du Trophée Michelin, c’est le deuxième du général, Gilles Nantet, qui devance Stéphane Lefebvre et Stéphane Consani (Renault Mégane R.S. N4).

Ce samedi, les équipages parcourront une boucle de cinq spéciales, pour un total de 75,7 km.

Interrogé à l’arrivée, Eric Brunson, raconte :

« C’est une journée parfaite pour nous. Nous faisons les quatre temps scratches, occupons la tête avec une belle avance sur le second. Nous avons réalisé une belle performance au vu de nos chronos, même par rapport au WRC. Je pense que l’on se situe à 1’’5 au kilomètre de Sébastien Ogier. Nous avons rencontré des conditions des routes dantesques avec le passage des WRC. C’était une improvisation permanente. Demain, les routes seront moins sales. Mais il faudra rester concentré et bien rouler. On peut crever assez facilement, il faut rester vigilant. Mais c’est vrai que je peux me permettre de ne pas prendre trop de risques. »

Pour sa part, Gilles Nantet, explique lui :

« J’ai été très prudent. L’objectif était de garder l’objectif sur la route. On est un peu obligés de suivre les trajectoires tracées par les WRC. Ca me faisait mal au cœur pour la voiture car elle n’est pas faite pour ce genre de parcours, où il faut la mettre en appui. Et, avec l’ABS, je ne pouvais freiner comme je voulais dans les zones glissantes. »

Quant à Cédric Robert, il poursuit :

« La journée s’est bien passée pour nous. Finir la journée à la troisième place, avec une DS3, on ne peut pas dire que ce soit une mauvaise journée. C’est piégeux, il y a beaucoup de cailloux et beaucoup de cordes. Nous pouvons crever à tout moment donc il faut rester sur ses gardes. Mais la voiture se comporte bien, elle est très agile. Nous devrons adapter la voiture aux conditions de route, garder une marge et ne pas faire d’erreur. »

Christian Colinet

Photos : FFSA-DPPI

 

Le classement général provisoire après étape 1 :

 

1. Eric BRUNSON   – Cédric MONDON (Subaru Impreza WRC S12B) en 43’09’’7

2. Gilles NANTET – Corinne MURCIA (Porsche 996 Cup) à 2’36’’4

3. Cédric ROBERT – Matthieu DUVAL (Citroën DS3 R3) à 3’12’’5

4. Mathieu ARZENO – Renaud JAMOUL (Citroën DS3 R3) à 3’13’’8

5. Lionel BAUD – Fabien CRAEN (Peugeot 206 WRC) à 3’24’’1

6. Emmanuel GUIGOU  – Benjamin BOULLOUD (Renault Mégane RS) à 3’32’’9

7. Stéphane LEFEBVRE  – Thomas DUBOIS (Renault Clio R3) à 3’41’’1

8. Pierre ROCHE  – Martine ROCHE (Peugeot 307 WRC) à 4’55’’2

9. Robert CONSANI – Cédric BEYNET (Renault Mégane RS) à 4’58’’2

10. Pierre MARCHE – Charlène GALLIER (Subaru Impreza) à 5’01’’1

Rallyes Français

About Author

gilles