AVANT BERCY. LE KART ELECTRIQUE ? ILS SONT TOUS D’ACCORD ‘’ CA POUSSE FORT ‘’ !!!

 

En ce milieu de semaine et à l’invitation de Philippe Streiff, le promoteur du grand retour du karting au POPB de Paris Bercy, les 10 et 11 décembre prochain, plusieurs  spécialistes et kartmen ou anciens kartmen, se sont retrouvés sur la très belle piste de Laurent Buffo et située aux Etards, en Seine et Marne.

Sous un soleil de feu, Jules Bianchi, Fabrice Connen, Jacky Foulatier et Antoine Leclerc, ont ainsi pu rouler à loisir et tester ce fameux kart électrique, conçu par Sodikart et qui sera la grosse attraction et la grande vedette de Bercy.

En présence de TF1 avec Denis Brogniart et FR3, venus découvrir le petit bolide

Le premier à se mettre en piste est Fabrice Connen, un habitué de la discipline, ancien pilote de talent devenu journaliste essayeur pour la célèbre revue Kart Mag. Après plusieurs tours, il s’arrête et nous confie ses toutes premières impressions :

« La 1ère chose qui interpelle c’est tout simplement de rouler dans le silence. La seule chose qui te rappelle que tu vas un peu vite, c’est tout simplement le bruissement des pneumatiques. Je ‘avais pas d’a priori mais je constate que les relances en sorties de virages, sont très franches »

Et Fabrice de nous préciser :

« C’est assurément étonnant, On ressort plus fort qu’avec un moteur thermique ! »

Philippe Streiff écoute attentivement. Et il nous explique :

«  Tu comprends, ce kart électrique va procurer deux gros avantages. Tout d’abord, Bercy ne résonnera plus du bruit qui au bout de quelques heures indisposait un peu, tant le vacarme était important. Et pouvait faire mal aux oreilles. Ensuite, il n’y aura plus la fumée des moteurs 2 temps.  Souviens-toi à Bercy, il n’y a pas d’extracteurs comme en disposent les pistes de kart Indoor. »

 

Finalement, le seul inconvénient actuellement recensé, est tout simplement l’autonomie.

William Gergaud, le responsable du développement de cet engin chez Sodikart à Coueron prés de Nantes et présent aux Etards, nous lâche :

« A 11.000 tours/mn, les manches pourront durer 20 minutes.  A 14.000 tours/mn, entre 10 et 15. »

Et il ajoute :

« Cela fait maintenant un an qu’il roule. Au début avec le pilote-essayeur maison chez Sodi, Anthony Abbasse. Ensuite, il a beaucoup tourné au RKC (Racing Kart Cormeilles) chez Jean Marie Vergne et aux mains de son fils Jean Éric (l’un de nos meilleur espoirs en sport automobile actuellement second du Championnat WSR (World Séries Renault) et membre de la fameuse filière Red Bull). Puis  enfin au Mans sur la piste Alain Prost ave cette fois Sébastien Bourdais »

 

Jules Bianchi, ancien champion de kart de talent et désormais en sport auto en GP2 et pilote de la Ferrari Driver Acadamy, s’installe à son tour dans le baquet.

Le voilà en piste pour une 1ère série de quelques tours. Qu’il attaque à fond !!! On ne se refait pas quand on a du talent!

Revenu aux stands, il raconte :

« Le look est très beau. Sympa. Je ne m’attendais pas à découvrir un aussi petit moteur. Il y a beaucoup de couple à bas régime  et les accélérations sont très fortes on sort vraiment fort des virages. »

Jules repart en piste. Et lorsqu’il stoppe à nouveau, il se fait un tantinet plus précis :

« il y a plus d’accélération qu’avec un moteur thermique même si j’ai l’impression qu’on va un peu moins vite en ligne droite. On entend vraiment bien les pneus chanter dans les virages puisqu’il n’y a pas le bruit du moteur pour le couvrir contrairement au moteur thermique. »

En fin de séance, Jules Bianchi, ajoutera :

« Je me suis bien fait plaisir. J’ai franchement adoré ce galop d’essai. Cela donne véritablement envie de rouler à Bercy Ce sera surement très spectaculaire. »

 

C’est ensuite au tour du Lorrain d’Epinal, Antoine Leclerc, pilote en Championnat du monde GT FIA avec la Ford GT 40 du Team Belge VDS, de tester ce Sodi électrique

A sa descente, il est lui aussi enthousiaste :

« Plus tu tournes, plus c’est agréable et plus tu y prends gout. Au 1er dixième de ré-accélération, c’est un truc de ouf. Je ne m’attendais vraiment pas à ce que le train avant soit si précis. Et quel freinage d’enfer. C’est un régal de pilotage, tu t’éclates. Peut-être qu’il y a un peu trop de train avant, du coup l’arrière s’enroule des l’entrée en virage. »

Et, Antoine en regagnant Paris, nous raconte :

« Après en avoir parlé avec le technicien Sodi (William Gergaud) il en a convenu et m’a avoué qu’il se cherchait encore pour les réglages de chasse à l’avant. Sinon, il manque un peu de Watt (puissance) à mi-régime. »

Puis il ajoute

« Récemment, j’ai conduit une Tesla (voiture de sport américaine électrique) Comparativement à cette Tesla essayé, on n’est pas déboussolé par l’absence du bruit. Cela promet certainement de belles bagarres  pour Bercy. Les pilotes vont véritablement s’éclater c ‘est une évidence. »

Comme on le constate, ils sont tous unanimes

‘’ Ce kart électrique c’est géant et ça pousse fort ’’

Philippe Streiff, Herve Bodinier et Philippe Ventadour, les instigateurs de ce choix pour relancer le karting à Bercy, peuvent être sereins.

Les avis positifs et aussi élogieux d’autant d’anciens Champions du kart, ne peuvent que confirmer que cette option du kart électrique est une excellente idée et que cela va marcher.

Leurs différents essayeurs, au fil des séances de tests, sont tous conquis

Concernant le plateau, Philippe Streiff nous a annoncé quelques nouveaux noms.

Aux déjà connus, comme Kimi Raikkonen, Champion du monde F1 en 2007 avec Ferrari et aujourd’hui pilote en Championnat du monde des Rallyes WRC, avec une DS3 Citroen, Coulthard, Sarrazin, Bourdais, Dumas, Vergne, Bianchi, Loeb, Ogier, Treluyer, Montagny et Pic, s’ajouteront Bruno Senna et Vitaly Petrov, les deux pilotes Lotus Renault

Sachant que le contrat, liant Bercy au groupe Coca Cola, se termine ce 30 septembre et qui bloquait un peu la venue des pilotes Red Bull, comme Sebastian Vettel, le Champion du monde de F1, Philippe Streiff, estime que cela facilitera désormais leur présence au ERDF Master Kart de Bercy.

Et Philippe espère bien aussi, outre Vettel, revoir tous les Champions du monde (Schumacher-Alonso-Hamilton et Button) lesquels se sont tous un jour, imposés à Bercy. Pour le moment, tout ce beau monde ne pense qu’aux derniers GP, encore au calendrier…

Concernant les espoirs, c’est Nicolas Deschaux, le Président de la FFSA, qui fournira très prochainement la liste des pilotes sélectionnés et invités (sept étrangers et trois Français)

Nous sommes d‘ores-et-déjà en mesure, de vous fournir quelques noms

A commencer par le Champion du Monde, Nick de Vries. Mais aussi Lance Stroll, le jeune Junior Canadien, membre comme Bianchi de la Ferrari Driver Academy et fils du patron de la prestigieuse société, Tommy Hilfiger.

Côté Français, Antoine Hubert, serait l’un des trois  »p’tits » veinards !

Enfin, Antoine le Pilote, le héros de la toute nouvelle BD, créée par Yvon Amiel, Pascal Rostagny et Jérôme Leclerc, pour les enfants et entièrement consacrée au sport automobile, sera lui aussi de la partie à Bercy.

Gilles Gaignault

Photos : Jacky Foulatier

Karting

About Author

gilles