PETIT LE MANS : LA PRESSION MONTE A ATLANTA…


Audi-Peugeot – Ferrari-BMW !

Tels sont les grands duels attendus lors de la course de Petit Le Mans qui se disputera ce samedi, sur le circuit d’Atlanta à Braselton.

Mais les empêcheurs de décrocher des titres en rond seront nombreux, face à ces quatre marques au cours de la sixième et avant dernière manche du Championnat ILMC (Intercontinental Le Mans Cup) 2011.

Une première certitude !

Il fera enfin beau sur la piste de Petit Le Mans cette année.

Les orages parfois violents qui éclatent régulièrement sur la région d’Atlanta en cette saison ne devraient pas venir perturber le bon déroulement de la 14e édition de la course états-unienne et ce comme ce ft le cas ces dernières années…

Des conditions qui permettront peut-être de battre le record de l’épreuve qui date de …1999 lorsque la Panoz LM P1 Roadster du propriétaire des lieux – Don Panoz – pilotée par le trio composé de l’Australien Brabham, du Français Eric Bernard et du Britannique Andy Wallace, couvrit la distance requise des 1 000 miles (1 609 km) en 8 h 56’31’’.

La course de samedi dira si cette performance était dans les cordes des deux équipes favorites, à savoir Peugeot et Audi.

Pour l’écurie française l’enjeu est aussi simple que compliqué !

Il s’agit tout simplement de décrocher, au terme de cette avant-dernière épreuve de l’ILMC 2011, le titre constructeur LM P1.

Si Peugeot inscrit un minimum de treize points après la course de samedi (soit l’équivalent de la deuxième place), cette Coupe de Champion ILMC 2011, ira alors rejoindre celle déjà acquise au terme de la saison 2010.

Et nul doute que le Lion, aura à cœur d’y parvenir avec la manière, c’est à dire en gagnant pour la troisième fois de suite la course de Petit Le Mans.

A noter que lors des deux jours d’essais qui eurent lieu dimanche et lundi dernier sur le circuit de Road Atlanta, le meilleur chrono (1’08’’291) fut justement signé par les pilotes de la 908 n°7, le trio Bourdais-Pagenaud-Davidson.

Face aux deux lionnes, pilotées par l’équipage précité et par Montagny-Sarrazin-Wurz, deux Audi R18, seront en piste pour Bernhard-Fässler-Dumas et Capello (cinq victoires : recordman de Petit Le Mans)-Kristensen-McNish, voiture qui disputera sa toute première course sur le continent nord-américain.

Le constructeur allemand aime Petit Le Mans où il détient le record de victoires (neuf) mais n’y a plus gagné depuis… 2008.

Et pour ne pas perdre ici toute chance de titre ILMC, alors qu’il restera encore une course à disputer (les 6 heures de Zhuhaï, le 13 novembre), Audi n’a qu’un seul objectif :

La victoire.

Peugeot comme Audi, ne devront pas pour autant oublier les autres acteurs de la catégorie LM P1 qui peuvent fort bien tirer profit du moindre faux pas.

Et potentiellement, les chausse-trappes ne manqueront pas sur une course aussi longue et seront nombreuses, lors de Petit Le Mans, avec l’intense trafic en piste.

Oreca, vainqueur des 12 Heures de Sebring, première course de la saison 2011, est de retour avec sa 908 HDi-FAP.

Aston Martin qui a relancé en course sa voiture des années précédentes et en a retrouvé le bon potentiel comme le prouve la victoire acquise en ALMS, voilà dix jours à Laguna Seca.

OAK Racing, troisième et cinquième à Silverstone le 11 septembre, est en forme.

Rebellion Racing, enfin qui s’aligne ici, avec une seule voiture et a décroché le week-end dernier, le titre en Le Mans Séries, lors de l’ultime course disputée à Estoril au Portugal.

Bref, comme on le constate, derrière les deux géants que sont les équipes ‘’ usine ‘’ Audi et Peugeot, les candidats au podium et à une parcelle de gloire, comme les pilotes de OAK, l’ont gouté à Silverstone, seront à l’affut, au cas où !!!

Les GT, de leur côté, ne seront pas en reste au cours de cette épreuve où Ferrari a, comme Peugeot, la possibilité de décrocher le titre constructeur LM GTE 2011.

Les cas de figure, étant particulièrement nombreux, il serait étonnant que BMW, ultime contradicteur de la marque italienne, ne parvienne à repousser la lutte finale jusqu’à la course chinoise.

D’autant que les M3 GT allemandes aiment les courses aux Etats-Unis !

Non seulement, elles signèrent le doublé à Sebring en mars dernier mais en plus ces bolides viennent à Laguna Seca, d’emporter la couronne, en American Le Mans Séries.

Reste que Ferrari aligne trois 458 Italia deux avec l’équipe tricolore Luxury Racing et une avec la transalpine, la Scuderia AF Corse, laquelle sera  pilotée par les redoutables Fisichella-Bruni, déjà deux fois victorieuse cette saison, face à une paire de BMW M3 GT, seulement.

En LM P2, comme en LM GTE Am, deux autres écuries Françaises, Signatech Nissan et Larbre Compétition, peuvent aussi coiffer les couronnes réservées aux équipes.

Néanmoins, Signatech  l’équipe de Philippe Sinault, devra se méfier du potentiel de la nouvelle voiture, signée Honda Performance Development, que l’équipe américaine Level 5 Motorsport, son dernier adversaire pour le titre, aligne pour la toute première fois.

Même chose pour Larbre.

Le Krohn Racing, basé… à Road Atlanta, évolue dans son jardin !

Nul doute que la verte Ferrari 430 du trio, Krohn-Jönsson-Rugolo, ne chasse avec ardeur la Corvette des Bornhauser-Canal-Gardel, quand bien même le bolide de Larbre, bénéficie du soutien officiel de General Motors, soutien qui prend plus de poids encore, de ce côté-ci de l’Atlantique.

Comme on le voit, à tous les étages, la course risque d’être des plus animées…pour la lus grande chance du public yankee, attendu nombreux.

Premiers éléments de réponse sur les forces en présence dès ce mercredi, avec les premiers essais libres de 14 h 45 à 16 h 45 à Road Atlanta soit de 20 h 45 à 22 h 45 en France

Gilles GAIGNAULT

Photos : Eric Fabre- Patrick Martinoli – Thierry Coulibaly – ACO DPPI

Sport

About Author

gilles