IRC. 8ème DU SAN REMO, CAMPANA POURSUIT SON APPRENTISSAGE

Le week-end du Rallye du San Remo est à oublier pour Pierre Campana, la star du rallye corse, victime d’une série de problèmes techniques qui ont pénalisé sa progression dès le tout début de l’épreuve.

Le talentueux pilote s’est quand même battu courageusement et n’a jamais abandonné malgré toutes les difficultés qui lui ont fait face pendant les deux jours de course.

Il a récolté avec sa fidèle équipière, Sabrina de Castelli et au terme des 13 ES de cette épreuve, la huitième place finale. Laquelle lui permet de figurer parmi le Top 10 de ce rallye prestigieux, s’il en est!

Les premiers problèmes se sont manifestés dès le vendredi, après deux ES très disputées, lors de la troisième spéciale de la première boucle de la course.

Un capteur moteur défaillant a contraint ses ingénieurs à effectuer certains changements lors du premier arrêt de service. Malheureusement pour lui, d’autres problèmes moteur se sont manifestés une nouvelle fois lors de la deuxième boucle.

Pour finir, tout a empiré par la suite, avec la casse du levier de vitesses lors de la cinquième ES.

Pierre aurait voulu exploiter la dernière spéciale du vendredi, l’ES de Ronde, longue de 44 km, pour gagner du temps utile…

Il a en effet été très performant, égalant le rythme des premiers jusqu’au 30ème km, mais une crevaison inexplicable l’a, par la suite, ralenti dans la dernière partie de cette ES, en l’empêchant donc de récupérer le temps perdu.

La journée de samedi a été la photocopie de cette première journée de frustration, avec son autre lot de déceptions. Sa voiture a été la proie de mauvais fonctionnements tout au long de la matinée, ce qui a nécessité une autre lourde intervention de la part de son équipe lors du service d’assistance à la pause de midi.

L’équipe a alors effectué un excellent travail en essayant de résoudre la majorité des problèmes, mais certains n’ont pu l’être, empêchant donc Pierre de laisser sa « magie » opérer comme à l’habitude au Sanremo.

Pierre, sa copilote Sabrina de Castelli et l’équipe Munaretto ont donc vécu deux jours de course vraiment difficiles, mais le pilote corse reste positif et espère maintenant pouvoir transformer cette déception et cette frustration en un résultat positif lors du prochain rallye, qui se déroulera déjà des cette semaine, en France, avec la manche Française en Alsace, dans le cadre du Championnat du monde WRC.

Pierre Campana, à l’arrivée du San Remo, déclarait :

« Ce fut un Rallye de Sanremo vraiment dur pour nous tous ! On dirait que peu importe ce que l’on a tenté de faire pour essayer d’y remédier, il n’y a pas eu de réelle amélioration de la situation. Dans ce contexte, terminer huitième est déjà un bel exploit en soi. Je dois remercier les gars de Munaretto qui ont travaillé dur et qui ont su rester concentrés et motivés pour essayer jusqu’à la fin de résoudre ces problèmes. Les choses ont commencé à mal tourner dès la troisième spéciale, quand nous avons eu un soucis sur un capteur moteur, mais elles se sont empirées tout au long de la journée, avec un levier de vitesse arraché pendant la 5ème ES et, plus frustrant encore, une crevaison lors de la 7ème ES. Nous avons prouvés d’être en mesure de rouler fort et dans le rythme que je m’attendais de pouvoir tenir quand, on ne sait pas où, nous avons crevé ce pneu. Ce fut la cerise sur le  » gâteau » amer du week-end horrible que nous avons connu. »

 

 

 

Et, il conclut:

« Aujourd’hui, cela aura été dur du début à la fin, et je ne peux que remercier toutes les personnes impliquées dans notre effort d’avoir persévéré. Je veux remercier aussi mon sponsor Perin pour son soutient ce week-end, ainsi que Sparco, VP Racing et toute l’équipe Munaretto. J’espère que nous aurons de nouveau l’opportunité de revenir assez rapidement nous battre dans une épreuve IRC. Pour finir, je profite de cette opportunité de m’exprimer pour féliciter Peugeot pour leur exceptionnelle victoire. »

Gilles GAIGNAULT

Photos : Jo Lillini


Sport

About Author

gilles