ILMC : DIRECTION PETIT LE MANS

LE DEPART EN 2010

Après Sebring, manche d’ouverture de la saison, l’Intercontinental Le Mans Cup (ILMC), reprend la route des Etats-Unis.

La course de Petit Le Mans, sixième des sept manches du calendrier 2011 est, après les 12 Heures de Sebring disputées en mars, la deuxième épreuve nord-américaine au programme. Une course au terme de laquelle, les premiers titres de la saison, pourraient être décernés.

La course des Six Heures de Silverstone, disputée le 11 septembre dernier, n’a pas changé la hiérarchie en tête des différents classements de l’ILMC 2011. Au contraire !

Les leaders sont repartis renforcés du Royaume-Uni. Du coup, leurs poursuivants ne peuvent plus se permettre le moindre faux-pas, s’ils veulent garder des chances de titres.

Ainsi, dans les deux classements phares de la série réservés aux constructeurs, tant Peugeot en LM P1 que Ferrari, en LM GTE, peuvent être sacrés aux Etats-Unis.

Et ce sans attendre, l’ultime rendez-vous en novembre lors de la der de la saison 2011, disputée à Zhuhai, en Chine.

Pour la marque italienne, le sacre est possible. Reste qu’en ne possédant que 20 points d’avance sur BMW, jamais battu, les cas de figure pour être champion après Petit Le Mans sont nombreux, compte tenu du barème mais aussi des accessits accordés pour la pôle position et les bonus d’utilisation des moteurs.

En revanche, la tâche est en théorie plus simple pour le constructeur Français, Peugeot.

Fort de 45 points de mieux que son éternel rival, Audi au classement actuel et sachant qu’il en reste 58 à distribuer (soit deux fois les 15 points de la première place + deux fois les 13 de la deuxième + deux fois celui de la pole position), le Lion s’avance dans une position franchement plutôt favorable.

Il aligne deux 908. L’une avec les trois pilotes vainqueurs des deux dernières manches (Davidson-Bourdais-Pagenaud) et l’autre avec (Montagny-Sarrazin-Wurz) alors que l’équipe Oreca, victorieuse à Sebring mais au cours des deux dernières épreuves  »forfai » d’abord à Imola en juillet puis à Silverstone, il y a deux semaines, revient pourtant à Braselton, avec sa 908 Hdi FAP, pilotée par un trio inédit et composé de Lapierre-Minassian et Gené.

Face aux lionnes, on retrouve deux Audi dont les équipages ne sont pas encore totalement finalisés mais qui ont pour éléments de base Bernhard-Fässler et Kristensen-McNish.

Les autres écuries engagées en LM P1 sauront profiter du moindre faux pas des leaders, à commencer par OAK Racing (troisième et cinquième à Silverstone).

Ou Aston Martin, dont le modèle Lola officiel, aligné de nouveau en course en Angleterre a, depuis lors, gagné avec cette vieille Aston des saisons précédentes, samedi dernier, la manche d’American Le Mans Series disputée à Laguna Seca avec l’équipage, Fernandez-Mucke-Primat.

Sans oublier, la très véloce Lola-Toyota du Rebellion Racing.

 

Lors de la course de Petit Le Mans, les BMW officielles de catégorie LM GTE Pro seront engagées par l’équipe RLL (Rahal Letterman) et non plus Schnitzer comme en Europe.

Une structure performante qui a remporté samedi dernier le titre GTE en ALMS et qui a réuni de nouveau au volant de l’une des deux M3 GT engagées les vainqueurs de Sebring : Müller, Hand et Priaulx.

Les Ferrari officielles, à commencer par celle de Fisichella-Bruni renforcés pour l’occasion par l’allemand Pierre Kaffer, auront à qui parler.

BMW entend bien conserver ainsi toute ses chances de titres, tant au classement constructeurs qu’à celui des écuries.

 

En LM P2, Signatech Nissan a laissé passer une première opportunité de titre à Silverstone.

Avec le retour en piste de l’écurie Level 5 Motorsports, deuxième du classement équipes de cette classe, dotée désormais d’une Honda Performance Development ARX-01g redoutable (4e à Laguna Seca le 17 septembre), l’équipe Berrichonne de Philippe Sinault, en tête du Championnat, aura fdonc certainement fort à faire, pour contrer les Américains et ce malgré 26 points d’avance.

 

Plus simple, semble la tâche de Larbre Compétition en LM GTE Am.

Déjà Champion ILMC 2010 (en GT1) la structure tricolore LARBRE Compétition qui engage une Corvette a fait un faux-pas à Silverstone, manquant de peu un nouveau podium.

Reste qu’avec 28 unités de mieux, le trio des pilotes composé de Bornhauser, Canal et Gardel peut voir venir. Attention toutefois à une réaction d’orgueil de Proton Compétition et du Krohn Racing, ce dernier évoluant sur ses terres.

 A propos du circuit de Road Atlanta

Implanté à Braselton (Georgie, Etats-Unis), le circuit de Road Atlanta est ouvert depuis septembre 1970, date où fut organisée une épreuve de la défunte série Can-Am.

Long de 4,088 km, il accueille depuis nombre d’épreuves mécaniques, auto comme moto. Acquis en 1996 par Don Panoz, de manière à en faire la base arrière de ses activités en sport mécanique, il a été profondément remanié sous son impulsion.

La première édition de Petit Le Mans, y eut lieu en 1998 et fut intégrée au calendrier American Le Mans Series dès la création de ce championnat en 1999. Petit Le Mans est une course qui se dispute sur 1 000 milles (1 609 km) mais d’une durée maximale de dix heures.

Gilles Gaignault

Photos : Patrick Martinoli-Thierry Coulibaly -Teams

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Petit Le Mans, 14e édition- 1er octobre 2011

Sixième des sept manches de l’Intercontinental Le Mans Cup 2011.

Circuit : Circuit de Road Atlanta (Braselton, Georgie, Etats-Unis), long de 4,088 km.

Essais libres : jeudi 29 septembre de 10 heures à 14 heures puis de 14 h 55 à 15 h 55 ; vendredi 30 septembre de 10 h 15 à 11 h 15.

Essais qualificatifs : vendredi 30 septembre de 14 h 40 à 15 h 45 (LM GTE Am : 14 h 40 à 14 h 55 ; LM GTE Pro : 14 h 55 à 15 h 10 ; LM Prototypes de 15 h 30 à 15 h 45)

Warm-Up : samedi 1er octobre de 9 h 15 à 9 h 40.

Course : Départ de Petit Le Mans, samedi 1er octobre à 11 h 30 ; arrivée après 1 000 miles parcourus où dix heures de course au maximum.

Engagés  : 60 voitures dont 25 ILMC.

Plateau ILMC : 25 voitures : 9 LM P1, 3 LM P2, 7 GTE Pro, 6 GTE Am

.

CLASSEMENT ILMC (après les 6 Heures de Silverstone)

Constructeurs

LM P1 : 1. Peugeot, 153 pts ; 2. Audi, 108.

LM GTE : 1. Ferrari, 128 pts ; 2. BMW, 107 ; 3. Porsche, 84 ; 4. Corvette, 75 ; 5. Aston Martin, 12 ; 6. Lotus : 10.

Ecuries

LM P1 : 1. Peugeot Sport Total, 81 pts ; 2. Audi Sport Team Joest, 74 ; 3. Team Oreca Matmut, 34 ; etc.

LM P2 : 1. Signatech Nissan, 68 pts ; 2. Level 5 Motorsports, 42 ; 3. OAK Racing, 41.

LM GTE Pro : 1. AF Corse, 83 pts; 2. BMW Motorsport, 74 ; 3. Luxury Racing, 20 ; etc.

LM GTE Am : 1. Larbre Compétition, 65 pts ; 2. Proton Competition, 37 ; 3. Krohn Racing, 35 ; etc.

Sport

About Author

gilles