F1 SINGAPOUR: VETTEL, CELA SENT LE TITRE… EN POLE

SEBASTIAN VETTEL

 Vettel en pole, Webber deuxième temps des qualifs protègera donc son numéro un au moment du départ. (Rappelons que l’Australien a signé un an de plus chez les vendeurs de canettes, il aura donc à coeur de donner un coup de main à Vettel). On a dit hier dans quelles conditions Vettel pouvait être Champion du Monde dès ce GP de Singapour, cinq courses avant la fin de saison, c’est disons en bonne voie et à vrai dire pas vraiment une surprise…

 

LA VOIE ROYALE 

Sebastien Vettel et son colistier Mark Webber ont clairement plié le Championnat 2011 depuis le premier GP de la saison, tellement voitures et pilotes ont été devant les autres, à de très rares exceptions près.  C’est évidemment regrettable pour le spectacle mais, comme me le dit mon ami Philippe M., ingé-course de haut vol, « les autres écuries n’avaient qu’à bosser »… Accessoirement, Vettel a réalisé son temps de pole dès son premier tour lancé… c’est limite méprisant… Bon, en fait la vraie bagarre maintenant c’est derrière, pour savoir qui sera Vice-champion du Monde. Ce n’est pas un titre mais c’est une performance…

LA BATAILLE DES SECONDS…

 

LEWIS HAMILTON

De Lewis Hamilton actuellement quatrième du classement, à Fernando Alonso, deuxième, il n’y a que quatorze points de différence. Dans l’ordre, la bataille des seconds voit donc Alonso, Button, Webber et Hamilton se tailler des croupières. Chaque point va être important, les chonos de ce GP de Singapour sont donc vitaux. Webber est deuxième temps et son boulot consistera à protéger Vettel. On l’imagine donc second à priori… Button est troisième temps. Jenson Button, c’est l’homme des économies. Il gère magnifiquement pneus et freins, il peut donc être redoutable en fin de GP. Hamilton est quatrième temps, lui c’est l’homme qui ose tout, son pied c’est l’attaque. Dans un GP en ville, et en nocturne de surcroît, où ça passe au centimètre et où les repères visuels habituels changent, il faudrait être un dieu pour aller chercher la victoire ou la seconde place. Justement, Hamilton est un dieu. Le problème, c’est qu’il ne l’est pas tous les jours…

FERNANDO ALONSO

 Le quatrième homme de la lutte des seconds est cinquième sur la grille. (Oh la la, pas facile à intégrer ça…) . On le dit autrement alors…  Alonso est le mieux placé au classement général des futurs Vices Champions mais il est le plus mal placé à Singapour, avec un cinquième temps. Alonso, c’est le bijoutier de la F1. Le Mozart, l’orfèvre, le génie… S’il ne veut pas perdre de précieux points pour devenir Vice Champion, il va lui falloir bagarrer. Et un Alonso en bagarre, c’est toujours phénoménal. C’est plus là, je pense, que la course de demain risque d’être pimentée. GP à quatorze heures (heure française), ce sera en nocturne puisqu’il ya six heures de décalage « Est » avec Singapour.

JEAN LOUIS BERNARDELLI

Les temps qualifs du GP de Singapour

1. Sebastien Vettel (Red Bull Renault) en 1’44 »381.2. Mark Webber (Red Bull Renault)  en 1’44 »732. 3. Jenson Button, (Mc Laren) en 1’44 »804. Lewis Hamilton (Mc Laren) en 4. 1’44 »809. 5. Fernando Alonso (Ferrari) en 1’44 »874. 6. Felipe Massa, (Ferrari) en 1’45 »800. 7. Nico Rosberg, Mercedes, en 1’46 »013. le huitième, neuvième et dixième en Q3 n’ont pas fait de temps. Il s’agit de Michael Schumacher, Adrian Suttil et Paul di Resta. Voilà pour le Q3.

Les autres, ceux qu’on verra peu à l’image…

11. Sergio Perez, Sauber. 12. Rubens Barricchello, Williams. 13. Pastor Maldonado, Williams. 14. Sebastien Buemi, Toro Rosso. 15. Bruno Senna, Lotus Renault. 16. Jaime Alguersuari, Toro Rosso. 17. Kamui Kobayashi, Sauber. 18. Vitaly Petrov, Lotus Renault.19. Heikki Kovalainen, Team Lotus. 20. Jarno Trulli, TeamLotus. 21. Timo Glock, Virgin. 22. Jérôme d’Ambrosio, Virgin. 23. Daniel Ricciardo HRT F1. 24. Vitantonio Liuzzi, HRT F1.  

F1

About Author

gilles