DISPARITION DE BERNARD COLLOMB

Jean Pierre Degenève* et notre ami Fred Prysquel, nous apprennent la disparition de l’ancien pilote et préparateur Bernard Collomb

Bernard Collomb-Clerc, a commencé sa carrière comme coureur automobile, avant de devenir un très recherché préparateur, notamment des inoubliables Alpine Renault, puis également simultanément, un concessionnaire des firmes Japonaises Honda et Mazda

Bernard Collomb, est né le 7 octobre 1930 à Annecy en Haute Savoie.

Au cours de sa courte carrière, il roule d’abord en Formule 2, pendant deux années, puis il se lance en GP et dispute six Grands Prix de F1, dont le tout premier, le dimanche 2 juillet 1961, ou il débute en Formule 1, à l’occasion du Grand Prix de France, couru à l’époque sur le circuit de Reims-Gueux et remporté par la Ferrari de Giancarlo Baghetti.

Classé 21ème , à l’issu des essais, il apparait au 24ème rang en course derrière Jack Brabham mais devant… John Surtees et Tony Brooks

En GP, il  pilotera successivement une Cooper T53 à moteur Climax et une Lotus 24, également à moteur Climax

Son meilleur résultat en Formule 1, reste une belle 4ème place obtenue au Grand Prix de Vienne en 1961, au volant d’une Cooper-Climax T53, course hors Championnat du monde.

On le reverra ensuite en F2 en 1965. Mais des 1966, il abandonne les épreuves de monoplaces et ce à la suite d’un sérieux accident, survenu sur le circuit de Montjuich, à Barcelone en Espagne et se tourne vers l’endurance.

Et, notamment les 24 Heures du Mans ou il s’aligne les 28 et 29 septembre 1968, au volant d’une Alpine Renault, qu’il partage avec François Laccarau, un Champion révélé par la fameuse et mythique Coupe Gordini

Cette voiture, arborant le Numéro  51, finira 18ème mais ne sera pas classée, pour distance parcourue insuffisante.

Garagiste de profession, il a toujours couru avec ses propres voitures préparées par ses soins. Et ce dans le garage du Boulevard de la Madeleine à Nice, ou il deviendra le spécialiste préparateur des fabuleuses Berlinette Alpine Renault.

Face à son éternel concurrent, Paul Condrillier …

Retiré des affaires, il s’installera à La Colle sur Loup au- dessus de Nice dans les Alpes Maritimes ou il s’est éteint en début de semaine à bientôt 81 ans, qu’il aurait eu le 7 octobre prochain

 

Gilles Gaignault

Photos : Jean Jacques MANCEL et DR

 

*Jean Pierre Degenève,  co-pilote de Jean Louis Barailler, Champion de France des Rallyes  sur des Triumph et Alfa Roméo  » usine  »

Nécrologie

About Author

gilles