LMS : 29 EQUIPES POUR LA FINALE A ESTORIL

Après deux années dans le sud en Algarve, sur le circuit de Portimao, la manche Portugaise des LMS (Le Mans Séries), se déroulera cette année, aux portes de Lisbonne, à Estoril.

Pour leur troisième venue en terre portugaise, les concurrents des Le Mans Séries, visitent cette année, un autre circuit.

Après deux courses estivales disputées au cœur du mois de juillet par une température caniculaire, sur le circuit de Portimao, près de Faro en 2009 et 2010, Estoril accueille en ce début de l’automne, les 24 et 25 septembre, la manche de clôture de la saison 2011.

Situé tout près du littoral atlantique à une trentaine de kilomètres de Lisbonne, le circuit d’Estoril est né en 1972 et a connu de nombreuses transformations depuis sa création.

Il offre une configuration très singulière. A une longue ligne droite, succède une série d’enchaînements très techniques. Il nécessitera une voiture polyvalente, dotée d’une bonne vitesse de pointe ainsi qu’une grande agilité dans les enchaînements de virages.

En 1984, le circuit d’Estoril a rappelons-le, été le théâtre d’un grand moment de l’histoire du sport automobile

Le 21 octobre, Niki Lauda y est redevenu Champion du Monde de Formule 1 après deux années de retraite, battant … d’un infime et minuscule demi-point seulement son coéquipier chez McLaren… un certain Alain Prost. Et ce suite à l’arrêt de la course, en mai lors du GP de Monaco.

Jacky Ickx, le directeur de course, estimant que les hallebardes qui s’abattaient dur le tracé monégasque, étaient devenues beaucoup trop dangereuses pour la sécurité. Du coup, comme 75% de la distance, n’avait pas été couvert,  seule la moitié des points, avait été attribué.

Une victoire en rapportant neuf, le vainqueur, un certain Alain Prost qui l’emporta devant Ayrton Senna, n’en avait donc récolté que quatre et demi !

Ceci explique le demi-point, en fin de Championnat

A cette époque, Nicolas Prost avait lui…trois ans.

Aujourd’hui, il figure parmi les favoris de la saison Le Mans Series 2011 avec son équipe, le Rebellion Racing, et pourrait bien être dans la course au titre pour la conclusion de cette saison 2011…

Vingt-neuf bolides sont à ce jour, régulièrement inscrits

Sur les cinq épreuves figurant au calendrier cette année, Estoril est en fait la seconde vraie course LMS, après celle du Paul Ricard au printemps

En effet, rappelons que les trois autres (Spa-Imola-Silverstone) se sont déroulées conjointement avec les manches du Championnat ILMC (Intercontinental Le Mans Cup)

Les favoris pour la victoire figurent donc fort logiquement normalement parmi les trois LMP1 inscrites.

Avec notamment, la Pescarolo-Judd du Pescarolo Team, victorieuse lors de la manche d’ouverture des LMS  au printemps denier, au Paul Ricard avec son trio de pilotes d’expérience et talentueux : Manu Collard, Christophe Tinseau et Julien Jousse

Pour tenter de barrer la route à la voiture sarthoise, on retrouve les deux Lola-Toyota du Team Rebellion Racing. Avec ses équipages habituels, Prost-Jani et Bouillion-Belicchi

En LMP2, en l’absence de la Zytek de l’ASM Quifel du duo Pla-Amaral et de la HPD ARX-01d de l’équipe RML, du trio Newton-Erdos-Collins. Le plateau comporte huit bolides.

Dont celui de la Strakha et surtout la Zytek du Greaves Motorsport, lauréate des trois dernières courses (Le Mans-Imola-Silverstone)

En GTE-Pro,  neuf équipes seront alignées.

Dans la catégorie, GTE-Am, on retrouvera les Ferrari AF Corse et Porsche IMSA Performance.

Et en Formula Le Mans, quatre FLM en découdront dont celles du  Genoa Racing, du JMB Racing et du Pegasus.

Gilles Gaignault

Photos : Patrick Martinoli – Thierry Coulibaly -Bernard Bakalian

 

Sport

About Author

gilles