WSR : BENOIT DUPONT ‘’ UN BEL AVENIR POUR LES WORLD SERIES RENAULT EN FORMULA 3.5 ‘’

 

 

Benoit Dupont, responsable technique pour les voitures ’’ type circuit ‘’ et donc en charge des monoplaces 3.5 des WSR, était bien placé pour nous expliquer, les motifs et les raisons qui ont poussé la firme au losange, à réorienter ses choix en vue des prochaines saisons.

Autonewsinfo,(voir lien) ayant émis un avis qui n’est pas nécessairement celui des responsables chez Renault Sport Technologies, du dossier WSR, il était normal de prendre l’avis, coté Renault !

Donc après sept ans de collaboration avec Solution F et ses moteurs V6 de 480ch. décision a été prise de repartir sur un tout nouveau programme, pouvez-vous, nous en donner quelques explications ?

‘’ Dans un 1er temps, il faut voir l’orientation générale de la performance de la voiture en général. Nous souhaitions augmenter la perf mais au moindre cout.  Continuer a développer le V6 actuel , aurait comporté des risques qui se seraient traduits nécessairement par des augmentations de couts et principalement dans le domaine de la fiabilité car en partant de la base du moteur de série, le Nissan VQ 3,5, il arrive un moment ou augmenter encore et encore, la puissance, cela aurait inévitablement nécessité de changer plus souvent les pièces (culasses- vilebrequin). Donc, décision a été prise de recourir à un nouveau moteur, dont la base était connu dans le monde du sport auto’’

Oui, mais alors pourquoi se tourner vers un bloc ‘’ étranger ‘’, le Zytek britannique ?

« Renault ne disposait pas dans le groupe, d’un moteur qui aurait pu s’adapter en terme de poids et de performances car les V8 Nissan sont certes puissants mais beaucoup trop lourds pour une monoplace. Zytek a conçu un bloc spécifique pour la course et fiable puisqu’il roule notamment au Mans ! Et ce moteur n’est pas dérivé d’un bloc de série. Renault Sport, a apporté son expertise pour adapter ce moteur V8 3,4 l. pour les WSR. Etant entendu que notre futur propulseur, n’aura plus rien à voir, avec celui d’origine et du Mans LMP2. Il sera bien spécifique pour notre discipline ’’

Un V8 OK, mais n’est-ce-pas un trop gros moteur comparé à tous les blocs actuels en monoplace ?

«  Déjà, il fait 100 cc de moins que l’actuel 3,4 contre 3,3 ! Et secondo, le downsizing à ce niveau de perfs, n’est pas encore au point et ce dans la mesure où en F1, ils débutent tout juste les études. Tout est faisable, il s’agit avant tout essentiellement d’une question de cout.  Nous, nous avons aujourd’hui, en WSR, la technologie des F1, d’il y a 10 ans à un cout mesuré (châssis-moteur-électronique)  »

 

 

Quel sera le cout pour les Teams ?

«  On estime une augmentation générale de la saison, entre 40 et 70.OOO €, y compris l’introduction de ce nouveau bloc, c’est-à-dire le cout des révisions, la fourniture de l’essence qui sera désormais de 102 octane au lieu de 98, actuellement. Et ensuite, l’augmentation du cout des pièces en général.  Encore une fois, il s’agit d’un cout et non d’un prix, c’est-à-dire, vu la demande des pilotes, les Teams pourront être tentés de demander plus cher pour les faire signer. On va être sur un cout, entre 800.000 et 900.000 €, la saison et ce lorsqu’une saison de GP2, en 2012, se négociera cet hiver, autour de 2 millions d’€ et ce dans la mesure ou dorénavant la série Asia est intégrée a la série principale Européenne. Donc , pour étre pécis, et en position sur le marché, on tournera deux secondes moins vite avec nos WSR 3.5 que les GP2, mais d’un autre côté, on coutera également deux fois moins cher !»

‘’ Quelle a a été la réaction des  responsables des équipes aux nouveautés 2012 de ces WSR 3.5 ?

« Les patrons ont été enchantés car bon nombre d’entre eux connaissent déjà Zytek et son professionnalisme dans le monde de la course (F3000 AIGP-Endurance). De plus, une auto encore plus performante, répondait parfaitement à leurs attentes »

 

 

Et avec  votre fidèle partenaire Solution F, n’était-t ’il, pas possible de monter un projet franco-français, pour le futur ?

« Solution F a fait du super boulot ces sept dernières années, d’ailleurs nous continuerons de collaborer pour le dossier et les moteurs du Mégane Trophy. Mais les circonstances techniques et économiques, nous ont fait pencher, pour la solution Zytek »

Quand est prévu, le premier roulage de la WSR 3.5 de 2012 ?

«  Le proto a fini son développement. Il a parcouru 3500 km, avec notamment nos pilotes de tests, Romain Grosjean, Andy Soucek et Ben Hanley. Roulage réalisé sur plusieurs circuits en Espagne, à Motorland, Jerez et Albacete. Et les Teams découvriront, l’auto début mars lors des premiers roulages collectifs »

Justement, concernant le futur plateau 2012, on parle et murmure de l’arrivée d’équipes en provenance du GP2. Qu’en est–t’il ?

«  Cela sort de mon domaine mais effectivement je peux vous confirmer un intérêt  réel de la part d’équipes internationales qui ne roulent pas actuellement en WSR 3.5 »

Mais vous avez déjà un plateau maxi de 26 bolides, alors  comment faire ?

« C’est tout le problème, il va falloir étudier et retenir les meilleurs dossiers »

Selon nos renseignements, au moins une dizaine de candidatures nouvelles dont certaines en provenance de Teams GP2, devrait arriver assez rapidement chez RST  (Renault Sport Technologies) aux Ullis.

Vu la notoriété et l’expérience de plusieurs d’entre elles, il n’est pas certain que toutes les écuries actuellement en lice en WSR 3.5, soient conservés dès la prochaine saison.

Il faudra très certainement présenter de sérieuses garanties – financières – pour être assuré de repartir à partir de 2012 et ce afin d’éviter la valse des pilotes à budgets limités !!!

Gilles  Gaignault

Photos : Christian Thomas – CBA – Noel Gueydan

VOIR NOTRE ARTICLE DU 5 AOUT DERNIER DANS LA RUBRIQUE/ SPORT-MONOPLACE- WSR

 2011/08/05/world-series-renault-quel-avenir-pour-la-formule-3-5

 

NOUVEAU DÉPART EN 2012, POUR LA FUTURE WORLD SÉRIES RENAULT 3.5….

Monoplaces Sport

About Author

gilles