INDYCAR : SCOTT DIXON S’IMPOSE A MOTEGI

Le Néo-zélandais Scott Dixon parti depuis la pôle a également remporté ce dimanche la course de Motegi au Japon, empochant ainsi sa seconde victoire de cette saison 2011.

Second de l’épreuve, l’Australien Will Power récupère le commandement au classement provisoire du Championnat Indycar devant l’Ecossais Dario Franchitti, seument   de cette manche nippone.

Ce dimanche, cette manche de l’IndyCar était l’ultime, le contrat n’ayant pas été renouvelé entre les promoteurs de l’Indycar et les propriétaires du circuit de Motegi.Mais s’il avait déjà remporté cette course en 2009 ou il avait déjà signé la pole, Scott Dixon a cette année triomphé en gagnant sur le circuit routier et non sur l’habituel ovale, ce dernier ayant été endommagé suite aux récents évènements

S’élançant depuis la Pole Position, le Néo-Zélandais dès les premiers tours démontrait qu’il serait encore une fois l’homme à battre

Derrière, c’est  Will Power parti à ses côtés en 1ère ligne qui mena la chasse 63 tours durant. Mais le pilote du Team Chip Ganassi Racing ne fut jamais inquiété par l’Australien de l’équipe rivale, celle de Roger Penske.

Trois neutralisations sont intervenues.

La première peu après les premiers arrêts aux stands, lors du 21ème tour lorsque Joao Paulo de Oliveira stoppait sa monoplace en bord de pi

 

Relancée au 26ème tour, Dixon repartait à l’attaque suivi de Power. Derrière, Dario Franchitti,  tentait une manœuvre sur Ryan Briscoe au freinage du 1er virage. Mais il freinait trop tard et malheureusement il éperonnait la roue arrière gauche du pilote Australien de chez Penske.

Outre Briscoe, Franchitti éliminait ses deux équipiers, Graham Rahal percuté par Briscoe et Charlie Kimball.

Du coup, les officiels relançaient la voiture de sécurité alors que Franchitti écopait d’une lourde pénalité pour avoir causé cet accrochage. Cette décision avait pour toute première conséquence de le faire repartir depuis la dernière position ! Lourd handicappour le leader du Championnat qui bataille avec Power pour l’obtention du titre Indycar 2012 . Et ce d’autant plus que celui-çi se trouvait justement lui loin devant et au second rang… synonyme de précieux points

Au 35ème tour, Franchitti se lance donc dans une folle et insensée remontée. 25ème au restart, puis 19ème, il ne cessed’effectuer des dépassements mais il va subitement buter sur le revenant Giorgio Pantano. Mais le remplaçant de Justin Wilson finit par partir à la faute, laissant ainsi le champ libre àa leader de l’Indycar. Le voilà 17ème.

 

Power stoppe au stand au 43ème tour. Un tour plus tard, c’est au tour de Dixon de rejoindre so stand. Les deux leaders en profitent pour monter des gommes tendres. Le pilote Chip Ganassi ressort juste devant celui de Penske

Plus rapide, Dixon s’envole semble alors devoir filer vers la victoire.

Mais une troisième et ultime intervention de la voiture de scurité remert les pendules à zéro, alors qu’il ne rsdte plus que six tours à

Motif ? Une tentative trop optimiste de Sébastien Bourdai pousse la monoplace de l’infortuné Ryan Hunter-Reay, hors piste

Un dernier restart est donné pour les ultimes deux tours de course.

LE VAINQUEUR ET LE NOUVEAU LEADER

Finalement  Scott Dixon franchit la ligne d’arrivée en grand vainqueur avec 3’’4 d’avance sur Power et il triomphe pour la seconde fois de la saison après sa victoire de Mid-Ohio.Le podium est complété par Marco Andretti

Suivent dans l’ordre Alex Tagliani, Oriol Servia et Sébastien Bourdais, à nouveau bon sixième

Franchitti, se classe huitième et récupère quelques points.Mais Will Power quitte Motegi et le Japon au commandement commandes du Championnat, totalisant maintenant 11 points devant Franchitti

Ils se retrouveront déjà dans dix jours sur le  Kentucky Speedway.

 

Christian Colinet

Photos : Teams

HOMMAGE DES PILOTES INDYCAR AUX SINISTRES DE FUKUSHIMA


Indycar Sport

About Author

gilles