GP MOTO D’ARAGON: GRANDIOSE! STONER LES SURCLASSE. ZARCO A NOUVEAU SECOND

 

 

 

Victoires de Stoner (photo-ci-dessus) en MotoGP, de Marquez en Moto2, de Terol en 125, les dieux du guidon ont joué leur partition en Espagne.

Si les titres mondiaux s’approchent à grands pas, rien n’est encore joué. Pourtant, il souffle déjà sur ces victoires, un… souffle d’histoire !

STONER L’OURAGAN…

Les essais chronos ont sonné la charge…

Casey Stoner, sur sa Honda officielle, a pris tout simplement sa …neuvième pole de la saison et au passage, cela devient une habitude, il a également  » pété » le record du tour de ce très beau circuit situé, à 200 kmà l’ouest de Barcelone, un peu au milieu de nulle part. Mais en Espagne, où que l’on soit, c’est 100.000 spectateurs minimum… d’assuré !!!

Surtout quand les Espagnols sont (un peu) les Rois de la fête, avec un leader en 125 (Terol), un challenger en Moto 2 (Marquez) et un  Champion du Mondeen titre, en MotoGP (Lorenzo).

Bref, Stoner en met un sérieux coup à Lorenzo, ce dernier ratant carrément sa qualif, avec des déclarations, de très bonne foi façon pilote, comme quoi sa moto ne tient pas en virages longs, pas en virages courts et ne fout rien dans la ligne droite…

On reprend au début…

125 : TEROL, LA TERREUR

NICO TEROL

 

Un GP commence par les 125 et il ya des trucs intéressants.

On suit bien entendu de très près, le Français Johann Zarco (Derbi), deuxième au classement général derrière Terol (Aprilia) avec cette info qu’autonewsinfo vous a révélé des vendredi:

 »L’an prochain, Johann pilotera en Moto2 avec l’excellent team JIR ».

Pour ce GP d’Aragon, C’est Faubel qui a décroché la pôle, devant Vinales, Terol et Zarco.

Une fois de plus, Johann peut aller se bagarrer avec Terol qui part juste devant lui. Au classement général, peut voir venir car l’Espagnol possède 31 points d’avance sur le Français, ce qui est énorme mais absolument pas infaisable.

A condition de tailler des croupières permanentes à l’officiel Aprilia… ce qui n’est encore pas le cas cette fois ci en début de GP puisque Terol prend tout de suite la tête et Zarco est franchement derrière, cinquième puis quatrième à une seconde et six dixièmes !

Johann fait le boulot et il le fait bien mais il ya encore du monde entre lui et Terol.

JOHANN ZARCO

Au cinquième tour, il passe Vinales et se retrouve trois.  Devant lui, se trouvent les deux motos les plus performantes de la catégorie, les Aprilia officielles du team Bankia Aspar.

Alors bien sûr, il s’arsouille avec Faubel, juste devant lui. Mais pendant ce temps, Terol s’en va. Tel le Duc De Luxembourg cerné par des centaines d’angliches à Azincourt, Zarco pourrait légitimement penser que la situation est indémerdable…

Elle l’est d’ailleurs.

Pourtant, le preux chevalier dénommé Johann Zarco, passe Faubel et se retrouve deuxième. Problème, Terol est alors à plus de trois secondes devant.  On est à huit tours de la fin.

Et ça ne s’arrange pas, parce que Faubel se prend pour la mouche du coche et fait perdre un temps considérable au jeune français.

Ledit Faubel finit dans les graviers dans le dernier tour mais Zarco, bon dauphin termine cette fois à six secondes du vainqueur. Toutefois, il conforte sa seconde place au classement mondial

ZARCO,TEROL,VINALES

Pour donner une idée de la lutte incroyable qui a eu lieu, le troisième à l’arrivée, Vinales, est tout de même lui, à… dix neuf secondes du combat de titans des leaders.

Cela dit, Zarco perd encore de précieux points au classement général. 241 points pour Terol, 205 pour Zarco. Et Terol est un leader incontestable, il en est à sa huitième victoire de l’année !

Mais, soyons franc. Si en début de Championnat, on lui avait annoncé qu’il décrocherait le titre de Vice-champion, sur que le protégé de Laurent Felon , aurait signé et resigné  tous les documents !!!

MOTO2 : MARQUEZ,VIVE LE VENT D’IBÈRE…

MARC MARQUEZ

Des essais formidables pour Marc Marquez, qui s’offre lui  sa sixième pôle de la saison, ce qui est habituel mais formidablement habituel, devant le jeune Julian Simon.

On rappelle brièvement que l’Allemand Bradl, toujours leader au classement général, a tout ramassé façon « blietzkrieg » en début de saison et qu’en deuxième partie, il ne ramasse que des claques, au bénéfice du jeune Espagnol Marc Marquez.

Dans ce début de course, Marquez se fait piquer le holeshot, le premier virage en tête, par Scott Redding, avec qui il s’est déjà battu en qualifs.

Et Bradl a vu le coup à jouer, lui qui en est réduit… à essayer de réduire les dégâts à chaque course restante avant la fin de l’année. Il s’accroche à la roue arrière de Marquez…

Et quand Redding reconnaît qu’il est un peu au-dessus de ses pompes dans ce combat, il laisse passer les deux pilotes en bagarre au général. Marquez leader devant Bradl deux.

Et puis Bradl réalise le beau coup, il passe en tête.

Bien vu pour Bradl. Parce que Marquez a un passage à vide, et en Moto2, cela ne pardonne pas.

Marquez paie donc comptant et se retrouve quatrième derrière le trio, Bradl, Iannone, Redding.

MARC MARQUEZ : SUBLIME!

Et puis… ça devient vraiment Azincourt (sus-cité) à savoir que c’est la mêlée générale et qu’une chatte n’y retrouverait pas ses petits. C’est le privilège de cette classe Moto2 où la bagarre est partout et tout le temps. C’est simple, sur une seconde d’écart, il ya sept pilotes !

J’aime rappeler ma conception de la vie, à savoir que dans toute histoire, il ya un con et que la réussite consiste seulement à essayer de ne pas être, celui du jour…

Le  sport de haut niveau n’échappe pas toujours à la règle…

Dans cette espèce de chevauchée fantastique, Bradl s’emmêle les crayons au point de prendre onze secondes dans la vue avec une humiliante huitième place à la clé. A l’opposé, il ya Marquez, qui a génialement piloté au milieu de ce groupe de fous furieux et qui gagne devant Iannone et Corsi.

Formidable opération du pilote Espagnol!

Au classement général, il n’est plus qu’à six points de Bradl!

MOTOGP: STONER, LE TERRIBLE

L’homme de la journée est Stoner.

Nous y reviendrons.

D’abord quelques malheurs… Le calvaire de Rossi continue. Chute durant les essais, il part des stands… On peut juste se dire que ça ne peut être pire, et que donc ça va remonter…

Autre victime de ces essais espagnols, quoique moins grave, Lorenzo part en deuxième ligne derrière Stoner, Pedrosa et Spies.

En revanche, pour Stoner, la course  démarre fort. En deux tours, il a collé plus de trois secondes à Lorenzo, le seul avec qui il soit vraiment en bagarre pour le titre 2011. Un Lorenzo talonné par Simoncelli…

Puis Simoncelli passe. Devant son public, pour Lorenzo,  ça frise la « umiliacion! ». En chiffres c’est simple, il a perdu plus d’une seconde au tour…

Stoner et Pedrosa sont …Royaux.

Dani Pedrosa

Derrière, Rossi est déchaîné. Il mange les pilotes partis devant lui avec un appétit d’ogre. Neuvième après cinq tours de course alors qu’il est parti derjo, pas mal…

Simoncelli et Lorenzo se battent comme des chiffonniers qui seraient devenus des dieux. La piste n’est plus assez large, on règle les comptes sur les vibreurs. Et puis l’Italien décide que ce combat là n’est pas suffisant pour sa forme du jour. Il abandonne Lorenzo à son triste sort et va chercher Spies, qu’il passe.

Pas vraiment le jour de Yamaha, le circuit d’Aragon…

Bon, cela dit, on sait que Simoncelli arrive assez peu souvent à gérer la pression. Un peu émotif le garçon… Spies et Lorenzo repassent devant lui.

Mais Stoner est onze secondes devant!

A la mi-course, on a donc Stoner, Pedrosa, Spies, Lorenzo, Simoncelli, Bautista, Barbera, Hayden, Rossi (neuvième!) et Aoyama. Le pilote classé dixième, a trente secondes de retard sur le leader.

Puis , il n’est pas impossible que chez Yamaha, la radio ait un peu fonctionné, en tous cas Lorenzo passe son coéquipier Spies. Autrement dit, on sauve les meubles…

Chez Ducati, en revanche, c’est sauve qui peut.

Hayden septième à trente deux secondes de Stoner, Rossi dixième, lui, à trente huit secondes.

A quatre GP de la fin de saison, (le prochain est au Japon le 30 septembre) Stoner ramasse encore une fois ce dimanche, la grosse mise. Et, l’immense Champion Australien, remporte ce dimanche, sa…. 31ème  victoire !

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP

le Résultatdu  GP Aragon en MotoGP

1: Casey Stoner, Australie, Honda. 2. Dani Pedrosa, Espagne, Honda, à 8 »16. 3. Jorge Lorenzo, Espagne, Yamha, à 14 »20. 4. Marco Simoncelli, Italie, Honda, à 20 »06. 5. Ben Spies, USA, Yamaha, à 27 »07. 6. Alvaro Bautista, Espagne, Suzuki, à 30 »03. 7.  Nicky Hayden, USA, Ducati, à 34 »02. 8. Hector Barbera, Espagne, Ducati, à 37 »30. 9. Cal Cruthlow, USA, Yamaha, à 39 »06. 10. Valentino Rossi, Italie, Ducati, à 39 »08. Randy de Puniet, parti dixième, termine douzième.

Sport

About Author

jeanlouis