WORLD SERIES RENAULT: ENORME SUCCES POPULAIRE ET NOUVEAU SUCCES POUR VERGNE AU PAUL RICARD CE SAMEDI

Pour le retour des monoplaces sur le circuit Paul Ricard, la Marseillaise a déjà retentit !

En effet, ce samedi, la  première des deux courses de la manche Française, c’ est le tricolore, Jean Eric Vergne qui est monté sur la plus haute marche du podium

Remportant ainsi une nouvelle victoire, sa 5ème  succès de la saison. Laquelle lui permet de combler encore un peu plus son handicap au classement provisoire du Championnat en Formula 3.5, derrière son équipier au sein du Team Carlin, Wickens.

Et ce d’autant plus que le Canadien ne se classe que 3ème de cette manche, devancé également par le jeune Espagnol, Albert Costa

Et, c’est bien bien connu, comme un bonheur ne vient jamais seul, JEV  avait appris quelques heures plus tôt qu’il avait récupéré de gros et précieux points sur tapis vert !

L’info ne pouvait pas mieux tomber !

Explications.

Alors que se disputent ce week-end les deux manches de l’épreuve Française des World Séries Renault sur le circuit provençal du Castellet, Jean Eric Vergne, a officiellement appris ce samedi matin qu’il récupérait sa victoire acquise lors de la seconde course de Monza.

Ainsi en a décidé la CSAI (Fédération Italienne) dont le tribunal d’appel réuni ce jeudi à Milan, a décidé d’annuler la pénalité infligée à JEV, le 15 mai dernier. En conséquence, Vergne qui avait été rétrogradé de la 1ère à la 3ème place, récupéré sa victoire et les 25 points qui vont de pair!

Il est donc finalement déclaré vainqueur devant l’Australien Ricciardo et Alexander Rossi, le jeune espoir Américain.

Du coup, placé en pôle ici, l’espoir du Junior Team Red Bull se trouvait dans une situation des plus favorables au départ de la 1ère course

Auteur d’une course sage menée avec maestria mais surtout fort intelligemment puisqu’aprés avoir creusé un écart lors des premiers tours et qui lui garantissait la tranquillité ensuite, il a su parfaitement contrôlé la course et géré sa course et s’envolait vers un nouveau triomphe et qui plus est dur ses terres en France.

Sa toute 1ère grande victoire Internationale sur un circuit Français! Du coup, Vergne grignote de précieux points et se rapproche dangereusement du leader Wickens, à la veille de la seconde course dimanche.

Jean Eric voyant son retard qui était de 34 points ce matin descendre à… 14 seulement en ce samedi soir. A l’arrivée, radieux, il nous expliquait

 »  Gagner ici dans un beau pays, dans une belle région, c’est top. Le Castellet reste un circuit mythique. Pour ma toute première course ici, c’est franchement une sensation vraiment géniale que  de gagner  »

Et, Jean Eric poursuit:

 » Monter sur la plus haute marche du podium et entendre la Marseillaise ici en France,on ressent forcément une émotion bien spéciale. Et j’ajoute qu’il est surement difficile de souhaiter plus fort lorsque c’est Alain Prost qui vous remet le trophée du vainqueur.  »

Et de nous préciser :

 »Avec un petit mot sympa pour la suite. »

Et JEV de conclure:

 » Sincèrement, il ne me reste plus qu’à remettre ça dimanche lors de la deuxième course »

Bref, comme on le constate, c’est un Jean Éric épanoui et qui a encore envie de briller ce dimanche, qui attaquera la seconde séance chronométrée au cours de laquelle, il a bien l’intention de récidiver et de s’offrir une seconde pole consécutive. Laquelle on l’a vu ce samedi pourrait déjà être synonyme d’un second succès…

Outre Vergne, de cette course on retiendra la nouvelle belle prestation du jeune espoir Espagnol, Albert Costa. Lequel réussit la performance, s’il en est, de s’immiscer entre les deux pilotes Carlin, ce qui n’est pas un mince exploit, vu l’insolente et outrageante domination des deux premiers du Championnat!

Le podium étant justement complété par l’un des deux ogres de chez Carlin, Wickens un tantinet en retrait ce samedi mais dont l’entourage assure qu’il a avant tout herché à assurer quelques gros points supplémentaires…

Suivent ensuite, quelques  » pointures  » avec notamment , le Néo-zélandais, Brandon Hartley et l’Australien Daniel Ricciardo.

Côté tricolore, outre le superbe triomphe e JEV,  on appréciera l’excellente remontée de  Nelson Panciatici. Auteur d’une séance chrono difficile tout comme son partenaire le jeune Russe, Anton Nebylitskiy, le pilote de l’équipe KMP, nous a franchement ébloui…

Sur ce tracé ultra rapide, il s’est offert le luxe de regagner place après place – onze en tout – pour terminer à une plus qu’honnête onzième position, preuve de sa gnaque et aussi et surtout de sa très grande motivation

Un mot encore pour signaler les 15ème et 20ème rangs des deux autres  » frenchies »  le Clermontois, Nathanaël Berthon ete Drômois, Arthur Pic

Ce dimanche, rebelote, on remet cela…

Et comment ne pas signaler comme nous le faisait remarquer  notre ami et sémillant confrère, Chef  de la rubrique Auto-Moto du quotidien La Provence, Charles Bernard , que ces WSR  ont connu ce samedi un énorme succès populaire, plus de 30.000 fans , s’étant retrouvés tout autour de la piste du circuit Paul Ricard !

Preuve que le magnifique circuit provençal est bien capable d’attirer les grandes foules…

Cela est de bon augure car dimanche, Christian Buisson, Directeur de la communication de Renault sur l’arc méditerranéen, en attend encore beaucoup plus

 N

Si un jour d’aventure, le Grand Prix de France de F1 devait y revenir, on sait maintenant, vu ce test grandeur nature, que le Castellet,  en est parfaitement capable.

Gérard Neveu, le directeur du circuit varois et qui va prochainement – fin septembre – quitter son poste pour s’en aller diriger le futur et tout nouveau Championnat du monde d’endurance, et qui dirigeait ce week-end son ultime événement nous avouait

 » Quitter le Paul Ricard sur une formidable organisation avec un non moins extraordinaire succès populaire  »

Nous  aurons l’occasion d’y revenir et de l’évoquer plus en détail des demain dimanche

En attendant justement ce dimanche, si le XV de France livrera bataille aux antipodes, jouant son match de rugby contre le … Canada, à Auckland pour obtenir son billet pour les quarts de finale de la Coupe du Monde, ici sur le plateau du Castellet, se jouera un autre match … franco-canadien et opposant celui-là, le Français Jean Eric Vergne au Canadien, Robert Wickens

Gilles GAIGNAULT

Photos : CBA –  Jean François THIRY

PLEIN LE MIRETTES…

 Les World Series by Renault tiennent leurs promesses, et les nombreux spectateurs qui se sont rendus ce samedi sur le plateau du Castellet, en ont pris plein les yeux.

C’était tout d’abord dès samedi matin avec les séances d’essais qualificatifs des différentes catégories que la piste a offert un spectacle de grande intensité, avant que les activités plus spectaculaires les unes que les autres ajoutent encore de l’émerveillement et des étoiles dans les yeux des invités de Renault.

La Formule Un du Team Lotus Renault GP, pilotée par Romain Grosjean a effectué 5 tours pour le plus grand bonheur des amoureux de la belle monoplace.

Le show continuait avec le célèbre Jean Ragnotti, qui a carrément mis le feu aux poudres en réalisant, sur la ligne droite des stands, des 360° de belle facture. avec sa légendaire R5 Maxi Turbo.

Une fois n’est pas coutume, Marie-Rose Prost, la maman d’Alain aux côtés de son champion de fils dans le hall du circuit Paul-Ricard. Jean-Pascal Dauce, le directeur de la compétition chez Renault Sport Technologies, Gérard Neveu le directeur du circuit et Nicolas Prost, avant les démonstrations des F1 par Alain et Nico.

Ce n’est pas tout, le sommet des activités de cette première journée a été la séance de roulage effectuée par les Prost père et fils, l’un, Nicolas au volant d’une Formule Un récente (la R30), tandis qu’Alain, quadruple Champion du monde retrouvait ses sensations au volant de sa F1 RE40, celle-là même qu’il avait menée à la victoire lors du Grand Prix de France 1983, sur ce même circuit Paul Ricard.

Que d’émotions.

C’était sans compter le Renault Sport Show de Julien Piguet, mêlant avec harmonie Méganes noires et or, et musique endiablée et la démonstration aérienne de l’Extra 300 de l’équipe de voltige de l’armée de l’air.

Une fois, toutes ces belles animations terminées, place fut rendue pour les nombreuses courses (WSR 3.5- Mégane Trophy-Formule Renault-Clio Cup- Eurocup – ALPS) pour un  après-midi ensoleillé.

On l’a dit, Jean Eric Vergne a remporté la première course de la série Formula Renault 3.5, Paul Loup Chatin a également fait retentir la Marseillaise, lui, à l’occasion de la 1ère épreuve de l’Eurocup Formule Renault 2.0. Le Néerlandais Bas Schothorst s’est ensuite imposé en Mégane Trophy et l’Italien Massimo Pedala a réalisé le tour parfait, en s’adjugeant la victoire dans le tout dernier tour de la Clio Cup.

Que du bonheur en ce samedi sur le circuit Paul Ricard, ou le public venu en masse en aura pris ‘’ plein les mirettes ‘’ et ce dimanche s’annonce tout aussi dynamique, magique et hautement sportif.

De plus, toutes les animations proposées par les équipes des World Series by Renault sont absolument gratuites (grande roue, initiation au rugby, expositions de voitures, expositions de photos, simulateurs.)

De quoi, on vous le confirme passer une journée exceptionnelle sur ce circuit Paul Ricard qui n’a pas pris une ride, quarante ans après son inauguration.

Bien au contraire, en 2011, la piste du Castellet et ses installations sont bel et bien aux normes des exigences des pilotes mais également du public.

La preuve ?

Tous les fans que nous avons croisé et interrogé se sont tous déclarés ravis de se retrouver sur ce Ricard, qu’ils décrivent tous dans un même élan, comme

‘’ L’un des plus beaux du monde ‘’

En prenant bien le soin de tous ajouter et nous préciser :

 » On est heureux et ravis de pouvoir à nouveau y revenir  »

Non, sans préciser:

 » Il y avait tellement de choses intéressantes à découvrir qu’il était difficile de stationner dans les tribunes « 

Gilles GAIGNAULT

Photos : CBA

 

Sport

About Author

gilles