IRC : LA SKODA DE KOPECKY D’UN SOUFFLE (0’’8) DEVANT LA 207 S2000 PEUGEOT DE NEUVILLE…AU MECSEK RALLY

 

 

Ce week-end, en Hongrie à l’occasion du Mecsek Rallye, la victoire s’est jouée d’un rien, d’un souffle entre la Skoda Fabia du Tchèque Jan Kopecky et la Peugeot 207 S2000 du Belge Thierry Neuville,  0’’8  séparant les deux premiers !!!

Huitième manche de l’International Rally Challenge 2011, le Mecsek Rallye a été le théâtre d’un final extraordinaire.

C’est sur la plus petite marge de l’histoire de l’IRC, créé en 2007 que le Tchèque Jan Kopecky (Skoda Fabia S2000) a remporté le rallye de Hongrie, dimanche à Pecs, avec 0″8 d’avance sur le Belge Thierry Neuville (Peugeot 207 S2000).

Le podium étant complété par le Belge Freddy Loix, 3ème sur une autre Skoda Fabia. Le Français Bryan Bouffier termine au pied du podium, 4ème sur une autre 207.

Il s’agit de la seconde victoire consécutive cette saison pour Jan Kopecky, après  celle obtenue tout récemment en août, dans son pays, à l’occasion du Barum Rallye .

C’est également la sixième d’une Skoda en 2011, car elle vient s’ajouter aux trois victoires du Finlandais Juho Hänninen et au succès de Freddy Loix, au Rallye d’Ypres.

Le rush final de Neuville, auteur des quatre derniers temps scratch du rallye, n’aura hélas donc pas suffi, le jeune vainqueur du dernier Tour de Corse, échouant  finalement à moins d’une seconde de Kopecky après l’ES14.

Après cette épreuve, Skoda mène six victoires à deux contre Peugeot, cette année.

On semblait pourtant s’acheminer vers le succès du jeune Norvégien, Andreas Mikkelsen, impressionnant dans sa Fabia de Skoda UK, en tête depuis le départ et ce jusqu’à ce qu’une sortie de route, au cours de l’ES13, mettent fin, à ses espoirs de première grande victoire internationale

A l’issue d’une sensationnelle remontée, la Peugeot 207S2000 aux couleurs des filiales Belgique-Luxembourg, de Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul et alignée par l’équipe Kronos, se classe à la deuxième place, à huit petits dixièmes de seconde de la victoire.

Un retour exceptionnel

Thierry Neuville, racontait à l’arrivée du Mecsek Rallye :

« Jamais de ma vie je n’ai conduit aussi vite, pas même lors de ma victoire au Tour de Corse »

Et d’expliquer :

« Au fil des spéciales, j’ai été de plus en plus en osmose avec ma 207 S2000, j’ai raffiné ses réglages et je me suis senti en mesure de réaliser, à son volant, tous les exploits. »

Troisième à la fin de la première étape, à 21’’4 de la Skoda du leader, le Norvégien Andreas Mikkelsen, le pilote Peugeot Belgique-Luxembourg, termine finalement second, à huit dixièmes de seconde de la première place.

Nicolas Gilsoul, le copilote, avoue :

« Peut-être aurions-nous pu faire mieux si je n’avais pas annoncé une note avec un petit retard »

Et il précise :

« Thierry nous a sorti du mauvais pas en mettant la voiture en tête-à-queue, mais l’incident nous a coûté une dizaine de secondes. »

Thierry Neuville ne fait cependant aucun reproche à son copilote.

« Au contraire ! Amené à récupérer mon retard, j’ai compris à quel point je pouvais encore mieux exploiter les qualités de ma 207 S2000. Je ne fais que commencer à m’exprimer totalement à son volant. »

Son premier accessit permet au jeune pilote belge de grimper à la quatrième place – et premier pilote Peugeot – au Challenge IRC 2011.

Bryan Bouffier complète

Quatrièmes, les Français Bryan Bouffier et Xavier Panseri, complètent l’excellente prestation d’ensemble des Peugeot, qui placent quatre 207 S2000 parmi les neuf premiers.

Robert Butor et Igor Bacigal sont huitièmes, tandis que Bruno Magalhaès et Paulo Grave terminent à la neuvième place.

La victoire dans les manches à venir…

Frédéric Bertrand, responsable Compétition Clients de Peugeot Sport, conclut :

« Cette deuxième place conquise par Thierry vaut toutes les victoires. Nous n’avions jamais participé à ce rallye et il nous a fallu un peu de temps pour mettre notre 207 S2000 dans la configuration idéale. Dès que cela a été le cas, on a eu le plaisir de voir Thierry accumuler les meilleurs chronos. Il a mis une pression énorme sur nos rivaux. L’un d’eux a craqué. L’autre a réussi à garder huit dixièmes de seconde d’avance, mais Thierry a montré à quel point il est capable de tirer le maximum d’une 207 S2000 plus que jamais prête à vaincre. Nous plaçons quatre voitures parmi les neuf premiers et Bryan Bouffier, quatrième, complète notre résultat. J’attends avec impatience la prestation de Thierry Neuville à Sanremo, où je suis sûr qu’il se battra de nouveau pour la victoire. »

Christian Colinet

Photos : IRC – Teams

 

LE CLASSEMENT GENERAL

1. Jan KOPECKY – Petr STARY (Skoda Fabia S2000) en 2h00’06’’7

2. Thierry NEUVILLE – Nicolas GILSOUL (Peugeot 207 S2000) à 00 »8

3. Freddy LOIX – Fred MICLOTTE (Skoda Fabia S2000) à 1’00’’0

4. Bryan BOUFFIER – Xavier PANSERI (Peugeot 207 S2000) à 1’35’’6

5. Hermann GASSNER – Timo GOTTSCHALK (Skoda Fabia S2000) à 2’32’’5

6. György ASCHENBRENNER – Zsuzsa PIKO (Mitsubishi Lancer Evo IX) à 2’38’’2

7. Toni GARDEMEISTER – Tapio SUOMINEN (Skoda Fabia S2000) à 3’05’’6

8. Robert BUTOR – Igor BACIGAL (Peugeot 207 S2000) à 3’16’’8

9. Bruno MAGALHAES – Paulo GRAVE (Peugeot 207 S2000) à 3’51’’7

LE CLASSEMENT PROVISOIRE DES PILOTES AU CHALLENGE IRC

1. Jan KOPECKY (Tchèquie) :120 pts

2. Freddy LOIX (Belgique) : 100 pts

3. Juho HANNINEN (Finlande) : 98 pts

4. Thierry NEUVILLE (Belgique) : 78 pts

5. Bryan BOUFFIER (France) : 73 pts

6. Andreas MIKKELSEN (Norvége): 56 pts

7. Guy WILKS (GB) : 47 pts

8. Toni GARDEMEISTER (Finlande) : 34 pts

9. Hans WEIJS (Hollande) : 18 pts

10. Bruno Magalhaès (Portugal) : 16 pts

 

Challenge IRC Constructeurs

1. Skoda : 285 pts

2. Peugeot : 199 pts