F1. A NOUVEAU EN POLE, SEBASTIAN VETTEL INTOUCHABLE A MONZA

 

Dans le temple de Monza, Sebastien Vettel a réalisé ce samedi, la pole du Grand Prix d’Italie, bouclant son meilleur tourv du circuit milanais, en 1’22’’275.

Il s’agit de la 1ère pole d’une monoplace Red Bull sur le circuit italien mais de la seconde de Vettel après celle obtenue en 2008 au volant d’une voiture de l’équipe sœur, Toro Rosso.

Carton plein donc en qualifications pour les pilotes Red Bull-Renault, lesquels ont donc conquis toutes les pôles depuis le début de saison :

Dix pour Vettel et trois pour Webber !

Descendu de son bolide, Vettel lâche :

«J’étais très confiant avec les réglages, mais je ne pensais pas que l’écart serait si important avec les McLaren. Nous pensions que ça serait bien plus serré. J’avais amélioré dans mon second tour sur mon premier run, mais nous n’étions pas sûrs que le deuxième tour était plus performant que le premier car j’avais commis une faute dans mon premier tour. Nous sommes restés en piste, focalisés. Je savais qu’il restait de la marge dans la voiture. J’ai eu personne sur ma trajectoire dans mon second run, à part une ou deux voitures devant, ce qui peut être une aide ici. Nous ne pensions pas être en pole avec une telle marge. Les deux dernières années, la piste ne nous avait pas convenue mais cette année la voiture est très bonne, l’équilibre est parfait. Contrairement à beaucoup de gens, nous ne roulons pas avec des beaucoup d’appuis et c’est glissant. Néanmoins, nous sommes rapides dans les trois secteurs et nous avons pu les combiner. Je suis donc content, d’autant que nous avons une approche ‘course’.»

Auteur de 1’22’’725, La McLaren de Lewis Hamilton, termine à 0’’450 et s’élancera, à ses côtés en première ligne.

Il explique :

« Seb était intouchable aujourd’hui. On a une bonne voiture avec un équilibre très satisfaisant, mais dans son dernier tour, Sebastian était simplement au-dessus.»

Suit,  la seconde McLaren de Jenson Button, à  0’’502. L’ancien Champion du monde en 2009 avec Brawn GP, raconte :

« On est effectivement rapide et à l’aise sur le tracé, mais Sebastian nous colle quasiment une demi-seconde dans le troisième secteur. Espérons qu’on sera à la lutte pour la course. Mais la pole position n’est pas aussi cruciale qu’elle pouvait l’être auparavant parce qu’aujourd’hui, avec le DRS, vous pouvez combler les petits écarts en course.»

La meilleure des deux Ferrari, celle de Fernando Alonso, pointe au 4ème rang, à 0’’566.

Du coup, on retrouve quatre Champions du monde aux avant-postes

Ensuite, on trouve la seconde Red Bull-Renault, de l’Australien Mark Webber, à 0’’697 et la deuxième Ferrari de Félipe Massa, à 0’’913.

Le Top 10, étant complété par la Lotus-Renault de Vitaly Petrov, à 1’’255, la Mercedes de Michael Schumacher, à 1’’502 et  la seconde Mercedes de Nico Rosberg, à 2’’202.

Schumi qui lâche laconiquement:

« Dans l’ensemble, ça s’est déroulé comme prévu. Je ne pense pas que j’aurais pu faire plus. Une place de mieux peut-être. Je n’ai pas fait un tour idéal car j’ai essayé de profiter de l’aspiration de Lewis mais il a bloqué les roues à la seconde chicane, ce qui m’a fait bloquer aussi. »

Top 10 enfin, dans lequel figure – bonne surprise –  la Lotus-Renault de Bruno Senna qui finit à une bonne 10ème place de ces qualifications étant parvenu à intégrer la Q3

Le Brésilien, passé in extrémis en Q3 et ce pour… six millièmes de seconde seulement aux dépens de la Force India de l’Ecossais Paul Di Resta, n’est pas sorti de son stand lors de cette dernière partie de la séance, dans le but d’économiser ses trains de pneumatiques, en prévision de la course.

Les tendres dans l’arène milanaise ne tenant que dix tours !!!!

Qui l’emportera ?

Bien malin qui pourrait le prévoir car les arrêts aux stands d’une part mais aussi et surtout la gestion des gommes qui s’en suivra, laquelle sera capitale pour qui voudra vaincre et triompher

Gilles Gaignault

Photos  Bernard Asset – Teams – Red Bull – Pirelli

 

LE CLASSEMENT DES ESSAIS CHRONOMETRES

 

1. ligne

Sebastian Vettel (Red Bull RB7-Renault) 1’22″275Q3

Lewis Hamilton (McLaren MP4/26-Mercedes) 1’22″725Q3

2. ligne

Jenson Button (McLaren MP4/26-Mercedes) 1’22″777Q3

Fernando Alonso (Ferrari 150) 1’22″841 Q3

3. ligne

Mark Webber (Red Bull RB7-Renault)1’22″972 – Q3

Felipe Massa (Ferrari 150) 1’23″188 Q3

4. ligne

Vitaly Petrov (Renault R31) 1’23″530 Q3

Michael Schumacher (Mercedes MGP W02)1’23″777 Q3

5. ligne

Nico Rosberg (Mercedes MGP W02) 1’24″477 Q3

Bruno Senna (Renault R31) Pas de chrono en  Q3

6. ligne

Paul Di Resta (Force India VJM04-Mercedes) 1’24″163 – Q2

Adrian Sutil (Force India VJM04-Mercedes) 1’24″209 Q2

7. ligne

Rubens Barrichello (Williams FW33-Cosworth) 1’24″648 Q2

Pastor Maldonado (Williams FW33-Cosworth) 1’24″726 Q2

8. ligne

Sergio Perez (Sauber C30-Ferrari)1’24″845Q2

Sebastien Buemi (Toro Rosso STR4-Ferrari) 1’24″932 Q2

9. ligne

Kamui Kobayashi (Sauber C30-Ferrari) 1’25″065Q2

Jaime Alguersuari (Toro Rosso STR4-Ferrari) 1’25″334Q1

10. ligne

Jarno Trulli (Lotus T129-Renault) 1’26″647Q2

Heikki Kovalainen (Lotus T129-Renault) 1’27″184Q1

11. ligne

Timo Glock (Virgin VR02-Cosworth) 1’27″591Q1

Jerome D’Ambrosio (Virgin VR02-Cosworth) 1’27″609 Q1

12. ligne

Daniel Ricciardo (Hispania F111-Cosworth)1’28″054 Q1

Vitantonio Liuzzi (Hispania F111-Cosworth)1’28″231 Q1

F1

About Author

gilles