24 HEURES TOUT TERRAIN DE FRANCE : JEAN LOUS SCHLESSER VA LACHER LA MEUTE !

 

Ce samedi, en route pour la 19ème édition des très réputées 24 Heures TT de Paris créées en 1993 et devenues 24 H TT de France, qu’organise remarquablement et annuellement, Jean Louis Dronne, sur la piste de Chevannes dans l’Essonne !

 

A 15 heures ce samedi, au baisser du drapeau qui sera agité par Jean-Louis Schlesser, c’est une imposante meute de 90 véhicules (plus de 350 pilotes) qui s’élancera sur le circuit de Chevannes, pour les deux tours d’horloge de cette 19ème édition des 24 Heures Tout Terrain de France.

Vainqueur de la précédente édition, le team Off Road Concept remet son titre en jeu de nouveau sur la MGR 206 CC avec toujours Hugues Moilet et Antoine Galland à son volant.Ils le partagent – cette année – avec Alexandre Baillet.

Qu’ils soient anciens vainqueurs ou prétendants aux dents longues, les candidats à la victoire sont comme chaque fin d’été, encore très nombreux.

Toujours spectaculaire et indécis, ce marathon du tout-terrain sera – à n’en pas douter – toujours très riche en coups de théâtre.

24 heures « de folie » pour tous les pilotes, tous passionnés et prêts à « souffrir de plaisir » sur un circuit défoncé.

Ils les vivront intensément.

Autant que les milliers de spectateurs attendus et qui chaque début septembre envahissent le circuit de Chevannes…

Parmi la meute, il se trouve quelques concurrents que l’on n’a pas nécessairement l’habitude de suivre.

Il en va ainsi du Team Real ou c’est Aline la maman qui dit son bonheur de partager le volant d’un « vieux » Mitsubishi (22 ans d’âge) avec sa fille Marina et son fils Cédric.

« Marina 19 ans participe pour la seconde fois. Pour Cédric, 21 ans, c’est une première » confie Aline qui compte à son actif de nombreux engagements sur cette épreuve. Et qui n’en veut pas à son époux, Olivier, d’y participer aussi mais dans le Team d’Yves Tartarin.

 

Première pour Olivier Pernaut

A 30 ans, Olivier Pernaut participe à sa septième saison de sport auto sur circuit.

« Mais pour ce qui est de la terre et de tout-terrain, je suis complètement novice ».

Au sein du team Clamens où il fait équipe avec deux autres « pistards », Jean-Philippe Belloc et Frédéric Lajoux, le fils de Jean-Pierre Pernaud, va donc découvrir « les joies » des bosses et des ornières, de la poussière ou de la boue qui attendent les concurrents.

« Je n’éprouve pas d’appréhension particulière si ce n’est celle de souffrir physiquement. Mes équipiers savent par contre de quoi ils parlent, ils m’ont bien dit que cette belle épreuve était particulièrement éprouvante » confie Olivier à qui son père, ‘Monsieur 13 Heures sur TF1’, a promis de venir l’encourager lors d’une visite inopinée.

 

Jean-Marie Davoy est « chaud »

Encore tout chaud de sa récente victoire aux 24 Heures de Maroc avec Georges Lansac et Jean-Louis Schlesser, le Sarthois Jean-Marie Davoy n’en fait pas mystère :

« Oui je reviens au 24 Heures TT de France pour les gagner ».

Cinquième en 2010 sur l’Oryx Propulsion de la SADEV, toujours d’attaque, le manceau Jean-Marie fait équipe avec Jean-Claude Chervier, Sébastien Vincendeau et Francis Laulhé.

 

Et de trois pour « Jean-Phi » Belloc

Pilote « tous terrains », il s’est illustré en monoplace dans sa jeunesse avant de briller ensuite aux 24 Heures du Mans puis en Grand Tourisme et même de goûter au sport camion en Coupe d’Europe, le Toulousain Jean-Philippe Belloc participe pour la troisième fois à ces 24 Heures TT.

La plus récente, un an auparavant, déjà sous les couleurs du Team Clamens, qu’il avait terminé de manière « cocasse » comme nous le rappelle le Tarn-et-Garonnais :

« Pour atteindre l’arrivée à la 33ème place alors que nous venions de casser une roue, c’est l’autre voiture du team qui nous a poussés. »

 Lajoux-Clamens, contrat de fidélité…

Le Monégasque Frédéric Lajoux entretient les meilleures relations avec Pierre Clamens qui dirige une belle entreprise de recyclage de produits en béton.

« Pierre est un de mes très fidèles partenaires dans ma carrière sur circuit. C’est lui et je l’en remercie, qui m’a incité en 2010 à participer à ces 24 Heures Tout Terrain ! ».

Résultat : pour la seconde année consécutive, Frédéric est au départ. Avec à nouveau Jean-Philippe Belloc mais aussi Olivier Pernaud et André Allessandria.

A eux, quatre, ils totalisent « seulement » sept participations.

« Comme quoi, nous ne sommes pas des vieux de la vieille ! » souligne-t’il.

 

Un lycée dans la course

Le Nissan Pathfinder (n°77) est piloté par deux professeurs du lycée Lucien-René Duchesne de La Celle Saint-Cloud (Jacky Brites-Karim Falah) et par Didier Griffoulière, journaliste à Action 4X4.

Cette participation a été rendue possible grâce à une forte mobilisation des élèves dont onze sont présents sur le circuit de Chevannes, pour assurer l’assistance technique, mais aussi par de nombreuses aides extérieures dont celle particulièrement précieuse de Jean-Louis Raymondi, bien connu dans le petit monde du TT, notamment par ses 28 participations au ‘Dakar’.

 

Yves Tartarin confiant

Quatre fois vainqueur de l’épreuve et deuxième l’an dernier, Yves Tartarin a confiance en ses coéquipiers (Gilles Billaut, Olivier Real et Roger Dutardre) mais aussi en son Nissan Qashqai :

« Cette voiture a la particularité d’avoir déjà gagné ici mais aussi d’y avoir fini deuxième et même troisième et même quatrième ».

Mais pour cette 19ème édition, c’est bien la première et non la… cinquième place que visent Yves et son Team.

 

 La première d’Hubert Auriol !

« Je suis bien là et, la voiture aussi… » précise Hubert avec son légendaire sourire.

Vainqueur du Dakar à moto et en auto, est à Chevannes en concurrent pour la première fois.

« Je suis souvent venu soutenir de nombreux potes mais je n’avais jamais participé à l’épreuve. Je ne pourrai plus le dire ! Jérôme (Desgranges) m’a récemment sollicité et j’ai trouvé rigolo de venir m’y essayer. J’ai peu roulé avec la Suzuki Swift, un petit galop d’essai vers Cergy où tout a remarquablement fonctionné. »

Hubert avait participé à des épreuves d’endurance moto mais jamais sur quatre roues.

 

 Georges Lansac toujours à fond…

Trois fois vainqueur des 24 Heures – deux au Maroc et une à Chevannes – Georges avoue « avoir une chance sur sept de l’emporter » avec ses équipiers, Mario et Alexandre Andrade et Cédric Duplé (n° 22).

« L’auto Moncé Clio V6 est un peu vieillissante mais tout a été refait. »

 

 La famille Morin associée à Thomasse

C’est la première fois que papa Antoine Morin court avec ses fistons, Alan et Kevin. Le trio est complété par le toujours jeune, Pascal Thomasse, grand animateur des rallye-raids.

« Je n’ai jamais tourné un volant sur la terre » précise Kévin, le cadet des Morin.

Et Pascal d’ajouter :

« Nous venons pour gagner ! »

L’Optimus MD (n° 35) engagé possède un pare-brise (ce qui n’était pas le cas précédemment), de nouvelles suspensions ont été montées.

Avec humour, Pascal Thomasse ajoute :

« Antoine (Morel) a enfin installé des freins sur l’engin qui a beaucoup évolué. »

 « 64 » : les Pyrénées Atlantiques

André Beheity, Jean-Marc Despujols sont des fidèles des 24 Heures.

« Nous espérons faire mieux que 7ème , notre place de l’an dernier » prévient Jean-Marc.

Et d’enchainer :

« Le Buggy-Porsche a été remis à neuf ».

Michel Capin, déjà présent l’an dernier prend un réel plaisir en participant à cette épreuve.

L’organisateur du rallye Gers-Armagnac (Président des Echappements Elusates) a conservé un sacré coup de volant. Quant à Bernard Bonnefils, le quatrième larron, il court dans son jardin, puisqu’il réside à 4 km.

 Anicet Garicoix déjà concentré

Le Speed UP est montré du doigt !

Laurent Dornel, Hugues Lacam, José Castan et Anicet Garicoix forment un quatuor redouté.

Les observateurs considèrent cette équipe complémentaire, homogène et rapide pour aller chercher la victoire…

Un mot encore pour parler du Buggy Renault-Nissan V6, N°34.

Parmi le trio à son volant, figure Yorrick Vergeau, l’un des vainqueurs de l’édition 2010 de cette épreuve. Cette année, il roule en compagnie de Patrick Rognant et de Dominique Galland.

L’équipage a réalisé le 10ème chrono des essais. Qualifications à l’issue desquelles, le Team Asmo avec notamment Poletti, s’est offert le meilleur chrono

 Johan Sagne

Photos : Alain Rossignol et Thierry Coulibaly

Sport

About Author

gilles