RALLYE D’AUSTRALIE : RETOUR AUX AFFAIRES POUR LES PILOTES CITROEN….

 

 

Entre le vignoble mosellan du Rallye d’Allemagne et celui tout proche de Klevener, du prochain Rallye d’Alsace, les pilotes du Championnat du monde, se retrouvent pourtant ce week-end,… aux antipodes !

En effet, la FIA (Fédération Internationale de l’Automobile) a inscrit entre ces deux épreuves, une manche “exotique”.

Après le lointain Japon, en 2010, placé entre… Trèves et Strasbourg, place cette année à l’Australie, laquelle retrouve sa place et ce en vertu de l’alternance.

Et plus précisément à Coffs Harbour, une jolie petite ville côtière située entre Sydney et Brisbane, et qui reçoit pour la toute première fois les Champions du WRC.

Ces derniers vont s’affronter au beau milieu des profondes forêts et des innombrables prairies de cette région de la Nouvelle-Galles du Sud

Après le rififi allemand, nous voilà de nouveau confronté à un nouvel épisode, mettant aux prises les deux cadors de chez Citroën ,les deux Seb

Sébastien Loeb et Sébastien Ogier

On se souvient que le vainqueur, le Gapençais Sébastien Ogier avait balancé sans crier gare quelques amabilités à son partenaire et ce par média interposé.

Confronté aux consignes d’équipe, qui n’étaient pas de son gout et privilégiant l’Alsacien dans leur mano a mano pour la victoire finale, Ogier, ulcéré avait ‘’ pété ‘’ un câble.

Et lâchait par micro interposé quelques phrases assassines…

Comme on l’imagine, cela avait fait du bruit dans le landernau !!!

Et du septuple Champion du monde jusqu’au grand patron de PSA (Peugeot – Citroën) Jean-Marc Galès, lequel venait trois jours plus tôt de convaincre son ’’ Ambassadeur ‘’ de resigner avec la firme aux chevrons , plutôt que de filer chez l’adversaire VW qui prépare son arrivée dans l’univers des Rallyes, l’homme qui est parvenu à rattraper par la manche de la combinaison son pilote-phare, en partance pour Volkswagen, l’étonnement était de circonstance !

Car les propos tenus par Ogier n’étaient pas ordinaires… Et plutôt rares entre équipiers !!!


Quarante-huit heures plus tard, le patron convoquait  dans son bureau de l’Avenue de la Grande Armée pour mettre un terme à cet incroyable gâchis.

Et même si aucun écho n’a fait suite à cette réunion de crise destinée à mettre un terme temporaire à ce formidable gâchis, on peut en déduire que ce sera désormais ‘’ motus et bouche cousue ‘’ jusqu’à la fin de la saison !

Mais, qu’ensuite, Ogier pourrait bien claquer la porte malgré son contrat qui coure encore pour les saisons à venir

Et ce dans la mesure ou ‘’ l’Homme de Citroën ‘’ c’est bel et bien, palmarès et notoriété obligent, un Seb mais …Sébastien Loeb !

Le fameux dicton ‘’ Se soumettre ou se démettre ‘’ étant d’actualité

Au final on ne peut que regretter cet état de fait

Mais, Citroën a fait une faute grave, avant celles de ses deux crocodiles…

Celle de les avoir réuni …

Jusqu’à l’année dernière, Loeb était dans l’équipe officielle et Ogier dans le Junior Team

Afin de mettre toutes les chances du titre mondial des constructeurs, celui qui aux yeux de la haute direction est de toute première importance, on a au cours de l’inter-saison, réuni les deux Seb

LA EST LA FAUTE GRAVE !

Il fallait continuer les deux structures.

Avec le présent, ce formidable pilote ‘’ Ambassadeur ‘’ qu’est Loeb pour Citroën, Loeb qui a rajeuni et dépoussiéré l’image vieillissante de la firme aux chevrons

Et, l’avenir, une fois Loeb émigré sous d’autres cieux après une carrière exceptionnelle, avec ce nouveau diamant qu’est Ogier

En attendant, il fallait faire appel pour le titre constructeurs et pour remplacer Dani Sordo qui ne convenait plus, à un formidable Champion au talent intact, le norvégien, Peter Solberg.

Le dernier pilote à avoir été sacré CHAMPION  du monde, avant l’avènement de Loeb et qui ces dernières saisons au volant de Citroën privées, réussi des performances remarquables

Au lieu de cela, comme on pouvait aisément l’imaginer, on a tout gâché chez Citroën

Et on risque bien de perdre Ogier, l’homme qui pouvait permettre à la firme aux chevrons de poursuivre l’incroyable aventure entamée avec Loeb

Et qui, Loeb ayant resigné pour deux saisons, a très certainement depuis le Rallye d’Allemagne, proposé ses services à la concurrence qui n’e attendait surement pas tant :

Ford, MINI et VW, naturellement !

En attendant, il va falloir faire avec…

Et finir une saison qui laissera des traces

A la veille du rendez-vous Australien, personne ne sait dans quel état d’esprit, ni non plus avec quelle marge de manœuvre, le nouveau dauphin de Loeb, depuis Tréves au classement provisoire du mondial va débarquer et se présenter à Coffs Harbour

Et ce dans la mesure où il n’a pas ou plus le droit de s’exprimer.

Motus et bouche cousue !

On peut donc s’attendre à des propos ‘’ langue de bois ‘’ trois jours durant…

Il en ira de même pour Citroën

Olivier Quesnel, présent à la fameuse  réunion parisienne de recadrage, étant… absent

Les Six Heures de Silverstone en endurance et qui se disputent simultanément ce week-end, en Angleterre, tombent bien, à pic.

Lui évitant, comme il cumule les deux casquettes de patron de Citroën Sports et Peugeot Sports, de rallier la lointaine et tumultueuse Australie

Et d’avoir à prendre la parole, à prendre position

Le calendrier l’arrange bien lui aussi…

Du coup, seul Sébastien Loeb aura liberté au fond, lui de s’exprimer.

Agacé en Allemagne par l’attitude de son partenaire, l’homme aux  sept titres mondiaux et aux 66 victoires a choisi sagement d’adopter un discours  mesuré et ‘’ cool’’ estimant avoir déjà ‘’ tourné la page ‘’

‘’ Je n’ai eu aucun contact ni avec Sébastien Ogier ni avec Olivier Quesnel depuis l’Allemagne ‘’

Et quand on lui demande ou en sont ses relations avec l’autre…

L’autre Seb, il lâche laconiquement :

‘’ Depuis que je suis arrivé en Australie, on s’est croisé, oui. Si on se parle ? Pfff ‘’

Et il précise :

‘’ En Allemagne, sur le moment, qu’il ne soit pas content, c’est une chose. Qu’il le dise, c’en est une autre. Le fait de m’agresser, sans que je n’aie rien demandé, ça ne m’a pas plu. Mais bon, la vie continue. On va travailler ensemble ce week-end pour l’équipe.‘’

Et Loeb compte bien lui montrer qui est le patron sur le terrain

« En étant premier sur la route vendredi, on n’est pas dans la meilleure situation pour gagner. Les Ford, en revanche, sont bien placés. Avec Ogier, on est deux à balayer la route pour eux. »

 

Mais Loeb trés connu et apprécié en Australie, sait pertinemment que la réelle menace se nomme clairement Ogier.

Les DS3 ayant remportes huit des neuf Rallyes cette saison. Quatre grâce à l’Alsacien et quatre également avec le Gapençais.

Seule la Suède revenant à Ford

« Avoir 25 points d’avance sur lui au Championnat, c’est bien mais ça ne représente qu’une victoire. On peut tout perdre en un rallye, avec un abandon contre un succès. Alors oui, c’est confortable si tout va bien ici. »

Pour que tout aille bien, il faudra rester sur la route. Ce qui n’a rien d’évident, à écouter l’Alsacien après les deux jours de reconnaissances, en début de semaine.

« Globalement, c’est très rapide mais aussi assez dangereux. Il n’y pas beaucoup d’endroits où tu as le droit à l’erreur. Des deux côtés, les eucalyptus sont là, avec des troncs gros comme ça. On n’a pas le droit de se louper. »

Comme on le voit, ‘’l’affaire de Trèves ‘’ a laissé des traces

Reste à courir quatre Rallyes pour les deux Seb au sein de la même structure avant que très certainement leurs routes se séparent…

Ce qui répétons-le est un énorme gâchis.

La faute avant tout au staff de Citroën qui a réuni dans le même marigot se deux crocos.

Chose qu’elle pouvait parfaitement éviter, jouant le présent mais aussi l’avenir

L’avenir, qui une fois Loeb parti, appartiendra c’est une évidence à Ogier

Mais surement pas dans le baquet d’une Citroën

Quel dommage, quel gâchis !!!

Gilles Gaignault

Photos : Jo Lillini

WRC

About Author

gilles