WRC : AU RALLYE D’AUSTRALIE, CITROEN A RENDEZ-VOUS, EN TERRE INCONNUE…

 

 

 

Trois semaines après l’asphalte du Rallye d’Allemagne, le WRC se rend aux antipodes, pour retrouver la terre du Rallye d’Australie.

Vainqueur des huit derniers rallyes disputés, l’équipe Citroën, aura pour objectif de poursuivre cette belle et longue série avec ses deux équipages, Sébastien Loeb – Daniel Elena et Sébastien Ogier – Julien Ingrassia.

Un nouveau doublé – mais dans quel ordre ? – pourrait même permettre à la firme Citroën, de s’assurer un septième titre mondial !

Longtemps situé dans la région de Perth, sur la côte occidentale du pays, le Rallye d’Australie, s’est déplacé en Nouvelle Galles du Sud en 2009.

Après un an d’interruption, liée à l’alternance avec le Rallye de Nouvelle-Zélande, l’épreuve fait cette année, son retour au calendrier, avec un tout nouveau parcours, désormais basé à Coffs Harbour.

Équidistante de Sydney et Brisbane, la petite ville, bordée par l’océan Pacifique, s’apprête donc à accueillir les équipes du Championnat du Monde des Rallyes.

Les organisateurs, ont concocté un parcours empruntant des routes en terre et des chemins forestiers, alternant des portions sinueuses et d’autres très rapides.

Le rallye empruntera à six reprises la super spéciale asphaltée de Coffs Harbour.

Cet exercice n’aura rien d’une sinécure, puisque plus de 22 kilomètres chronométrés seront parcourus sur ce secteur !

Vainqueur de huit des neuf rallyes déjà disputés cette saison, les pilotes Citroën, se présentent en Australie avec la faveur des pronostics.

Invaincue sur la terre, la nouvelle DS3 WRC, devrait une nouvelle fois permettre à ses équipages de s’exprimer sur ces nouvelles spéciales.

Leader du Championnat du Monde après s’être imposé à quatre reprises (Mexique, Sardaigne, Argentine, Finlande), Sébastien Loeb possède 25 points d’avance sur son équipier Sébastien Ogier, également détenteur de quatre succès (Portugal, Jordanie, Grèce et Allemagne).

Le septuple Champion du Monde aura donc une nouvelle fois, une fois encore, le lourd handicap, s’il en est, d’ouvrir la route lors de la première étape :

« Ca devient une habitude sur la terre. Il faut composer avec ce paramètre. Nous ne connaissons évidemment pas ces spéciales, mais le temps s’annonce plutôt sec et je m’attends à perdre beaucoup de temps, le premier jour. Mais nous avons également prouvé que nous pouvions gagner malgré ce handicap et nous chercherons à marquer un maximum de points sur ce rallye. Notre avance au Championnat du Monde nous permet d’éviter de prendre tous les risques. »


Tout en remportant sa première victoire sur asphalte en Allemagne, Sébastien Ogier s’est emparé de la deuxième place du Championnat du Monde ‘Pilotes’.

« Nous avons vu à de multiples reprises cette saison qu’une course peut basculer à tout moment. Il faut donc rester concentré et être prêt à saisir chaque opportunité. Je me réjouis de retrouver l’Australie et de découvrir une nouvelle épreuve. Dans ces conditions où l’expérience est un peu moins primordiale, je ne me sens généralement à l’aise. J’espère qu’il en sera de même lors de cette manche et que nous pourrons nous livrer une belle bagarre. »

Leader du Championnat du Monde ‘Constructeurs’ avec 91 points d’avance, le Team Citroën possède déjà une – mince – chance de s’assurer un sixième titre mondial. Pour cela, il faudrait que son avance soit portée au-delà des 129 points.

Un doublé étant récompensé de 43 points, cette possibilité existe bel et bien…

Quoiqu’il en soit,  on espère qu’après les élucubrations Allemandes entre les deux Seb, cette fois,on ne parlera que de sport…

Gilles GAIGNAULT

Photos : Jo LILLINI

WRC

About Author

gilles