JEEP GRAND CHEROKEE V8 : LA LEGENDE AMERICAINE EN MARCHE

Jeep, c’est le précurseur du tout terrain et le symbole de l’aventure extrême. Et forcément l’inventeur un peu plus tard, dans les années sixties, du véhicule de loisirs avec son Wagoneer, un concept désormais répandu et rebaptisé du sigle SUV.

Aujourd’hui, la marque US revient au premier plan avec un Grand Cherokee, totalement revu et animé par un nouveau turbodiesel V6 pour séduire l’Europe.

Mais avec le 5,7 litres V8 de 352 ch en version Overland, c’est le rêve américain qui renait.

De 45.500 à 65.700 €.

Il y a des marques mythiques, Jeep en fait partie, et dans sa gamme, le Grand Cherokee demeure l’un des symbole de sa notoriété.

Aussi, le constructeur américain soigne son image en le relookant dès que cela semble nécessaire, afin de lui conserver l’attrait indispensable pour rester une référence parmi les
grands 4×4 et SUV de luxe.

Ainsi, la 4ème génération bénéficie de retouches esthétiques et d’ améliorations
techniques appréciables.

Mesurant 4,82 m, le nouveau Grand Cherokee a pris du volume et gagne 7 cm en longueur et 6,8 cm en largeur, mais surtout 13 cm sur l’empattement ce qui profite à son équilibre esthétique et routier comme à son habitabilité.

En prenant soin d’améliorer son aérodynamisme avec un coefficient de 0,37 (contre 0,40),
les designers prennent aussi part à la réduction de sa consommation.

Un look de Jeep… très raffiné

Les traits stylistiques traditionnels de Jeep sont bien entendu repris avec la fameuse calandre à sept fentes, les phares ronds et les passages de roue trapézoïdaux abritant des jantes en alliage de 18 ou 20 pouces.

Le bouclier avant amovible améliore la consommation, permettant au moteur de monter en température plus rapidement dès son démarrage et ainsi réduire sa consommation.
Les phares bi-xénon, dotés de lave-phares, sont adaptatifs et permettent un éclairage diurne.
Des garnitures noires sur les montants centraux de portière donnent l’apparence d’une surface continue de la surface vitrée. Les larges feux arrière, comportant quatre feux de recul, enveloppent les angles du véhicule et viennent mordre sur le hayon. Ce dernier dispose d’une lunette arrière qui s’ouvre à l’aide d’un bouton situé sous la poignée du hayon.

Un luxe de grande berline bourgeoise

Le nouvel intérieur bénéficie de matériaux luxueux, cuir et bois, et de détails pratiques et élégants comme une illumination par LED. Le tableau de bord entièrement remodelé est revêtu de matériaux doux rehaussés d’une couture double sur l’ensemble des éléments de l’habitacle.
Le volant multifonctions à trois branches disponible avec une colonne de direction électrique télescopique et inclinable à mémoire, est de série sur les modèles Limited et Overland.

La console centrale abrite les commandes du système de chauffage, ventilation et climatisation, la radio et une rangée de commutateurs. Et à son pied, un rangement qui s’illumine à son ouverture.

Le toit ouvrant panoramique, constitué de deux panneaux en verre, inonde l’habitacle de lumière. Il est équipé d’un pare-soleil et s’étend du pare-brise à l’arrière du véhicule en offrant ainsi une parfaite visibilité. Le panneau avant peut s’ouvrir vers l’arrière alors que le panneau arrière est fixe.

Un aspect pratique indéniable

Les sièges sont particulièrement confortables, d’autant qu’ils sont chauffants et à multiples réglages électriques à mémoire. La banquette arrière s’incline pour le confort des passagers et se rabat 60/40, faisant passer le volume du coffre de 782 à 1.554 litres.

Le coffre bien aménagé inclut notamment un espace de rangement équipé d’une lampe de poche et de crochets à bagages, tandis que le compartiment de la roue de secours comporte un double casier amovible pour le rangement sécurisé de matériel boueux, d’équipements de sport ou autres objets.

La nouvelle Jeep Grand Cherokee est proposée en trois finitions :

Laredo, Limited et Overland.

Laredo et Limited sont disponibles avec la motorisation essence 3,6 litres et la nouvelle motorisation 3 litres turbo diesel, tandis que l’Overland est disponible sur toute la gamme de motorisations, et exclusivement sur le 5,7 litres V-8.

Du V6 diesel au V8 essence de 352 ch

Pour le marché européen, le Grand Cherokee ne pouvait se passer d’une motorisation diesel et hérite donc d’un 3,0 litres V-6 turbo de 241 ch et un couple de 550 Nm développé par Fiat. Plus tard, il apparaîtra en version 190 ch. Cependant, la gamme est épaulée par un nouveau 3,6 litres essence de 286 ch et bien entendu par le légendaire V8 essence de 5,7 litres de 352 ch qui donne la pleine mesure des capacités du Grand Cherokee au niveau des performances comme du confort.

C’est justement ce dernier qui fait l’objet d’un essai afin dévaluer le savoir-faire américain dans le domaine du tout-terrain face aux technologies sophistiquées japonaises ou au réputé Range Rover. Et Jeep prouve qu’il n’a rien à envier à la concurrence.

Il soigne même son rendement énergétique avec un système de coupure variable des cylindres, jusqu’à 4 cylindres dans certaines conditions, pour réduire la consommation réputée gloutonne d’un V8. Il est associé à une boîte automatique à multi-rapports.

Une suspension adaptative intégrale

Pour évoluer en douceur, le Grand Cherokee V8 bénéficie d’une suspension pneumatique disposant d’une amplitude de hauteurs de caisse de 105 mm avec cinq préréglages (dont le mode aérodynamique pour favoriser la consommation sur route, la mode franchissement d’obstacle ou encore le mode stationnement très bas pour aider au déchargement) actionné automatiquement ou à l’aide d’une commande manuelle.

En outre, un système de contrôle électronique de la motricité permet au conducteur de choisir parmi cinq réglages prédéfinis pour obtenir la meilleure motricité selon les surfaces, asphalte, boue, sable, neige ou rocher.

L’architecture des suspensions avant et arrière est évidemment indépendantes afin d’assurer un confort et une tenue de route de tout premier ordre qui fait oublier ses 2.400 kg. Le Grand Cherokee V8 évolue en silence, en souplesse, sans effort avec une réserve de puissance inépuisable.

Une transmission très sophistiquée

C’est le cas sur la route qui fait du Grand Cherokee une grande routière, mais aussi sur les terrains défoncés prouvant que c’est une Jeep avant tout. Et pour cela, il offre le choix entre deux systèmes quatre roues motrices :

Quadra-Trac II et Quadra-Drive II.

Le Quadra-Trac fonctionne selon deux modes : soit le couple est automatiquement dirigé jusqu’à 100% sur l’essieu ayant la meilleure motricité; soit en activant le levier du tableau de bord, le système divise le couple à parts égales 50/50 entre les essieux avant et arrière, indispensables dans les situations tout-terrain extrêmes.

Le Quadra-Drive, plus sophistiqué et de série avec le V8 présente un différentiel électronique autobloquant arrière. Sur route sèche et dans les conditions normales de motricité, la boîte de transfert centrale répartit 48 % du couple sur l’essieu avant et 52 % sur l’essieu arrière. Sur surfaces à faible adhérence, le système redirige automatiquement le couple moteur entre les essieux avant et arrière en fonction des conditions de conduite rencontrées en temps réel.

Le seigneur de la terre

Le Grand Cherokee V8 demeure alors un champion du tout-terrain. Grâce à la suspension pneumatique qui lui donne jusqu’à 27 cm de garde au sol et au spoiler avant démontable, il dispose d’un angle d’attaque de 34,3 degrés, d’un angle de sortie de 27,3 degrés (au crochet d’attelage) et d’un angle ventral de 23,1 degrés. Il facilite aussi grandement sa conduite en terrains dénivelés avec ses fonctions d’aide au démarrage en côte et d’aide à la descente.

Cette dernière est activée à l’aide d’une touche située sur la console centrale. Une fois le système activé, les vitesses préétablies peuvent être choisies à l’aide du levier de vitesse. Six vitesses sont préenregistrées et la vitesse minimum possible est 1,6 km/h.

Enfin, le Grand Cherokee complète ses systèmes de sécurité avec le contrôle électronique de stabilité, l’anti- retournement, le régulateur de vitesse adaptatif, l’alerte de collision frontale, la caméra de recul, le contrôle de la pression des pneus et le stabilisateur d’attelage.

Rien ne manque pour vivre pleinement le rêve américain, en considérant que le Grand Cherokee V8 est destiné aux grand espaces, car la ville et ses embouteillages auront vite fait de vider les 93 litres de son réservoir.

Texte et photos : Philippe LACROIX

 

Sport

About Author

gilles