GT TOUR A ALBI: LA SECONDE COURSE REMPORTEE PAR LA PORSCHE DE BELTOISE-PASQUALI

 

Leaders du championnat, Anthony Beltoise et Laurent Pasquali ont renoué avec la victoire lors de la deuxième course du Championnat de France FFSA GT à Albi.

Et semble filer tout droir vers la consacration nationale, fin octobre, lors del’ultime rendez-vous sur le circuit Provençal du Paul Ricard

En Gentlemen Trophy, Florent Priez et Patrice Madelaine, font eux un pas vers le titre en s’imposant avec la Lamborghini alignée par JSB Compétition

Le film de la course.

 

Après avoir décroché une pole incontestable en début de matinée, Stéphane Ortelli résiste à Anthony Beltoise au départ. L’Audi du Team Audi France et la Porsche de Pro-GT by Almeras creusent rapidement l’écart sur la meute, emmenée par l’Audi-Saintéloc de Grégory Guilvert, la seconde Porsche Pro-GT de Laurent Cazenave, la Ferrari du Sofrev-ASP de Ludovic Badey et les deux Mercedes du Graff Racing, pilotée par Olivier Panis et Renaud Derlot.

Après un contact avec Cazenave, Guilvert part en tête à queue dans le deuxième tour. Ce dernier entame une belle remontée depuis le onzième rang. Devant, Ortelli et Beltoise sont sur un rythme endiablé.

Après neuf tours, l’écart sur leurs poursuivants atteint la dizaine de secondes. Pourtant, Cazenave, Badey et Derlot cravachent au cours d’une belle bagarre pour la 3e position.

Tandis que Julien Piguet abandonne avec la Lamborghini aux couleurs CinéCascade (amortisseur cassé, 7e tour), Olivier Panis écope d’un drive-through pour départ anticipé. Il repart le couteau entre les dents et remonte jusqu’à la 7ème place !

 

Les nombreuses luttes dans le peloton se poursuivent jusqu’aux ravitaillements. Anthony Beltoise, alors second est relayé par Laurent Pasquali dans le 19ème tour, après 25 minutes de course.

Stéphane Ortelli, le leader, l’imite dans la boucle suivante, cédant le volant à David Hallyday. Les autres concurrents empruntent, un à un, eux aussi la pitlane.

De retour en piste, l’Audi du Team Audi France est toujours en tête, avec une solide avance sur les deux Porsche Pro-GT by Almeras, ainsi que sur la Mercedes Graff, la N°17, désormais pilotée par Gilles Vannelet, et sur la Ferrari Sofrev-ASP, aux mains de Jean-Luc Beaubelique.

Laurent Pasquali écope d’un stop&go pour non-respect du temps imparti au stand

Suite à une erreur de la direction de course, il sera re-crédité de ce même temps en fin d’épreuve !!!

Aux commandes, David Hallyday poursuit son sans-faute. La victoire se profile, mais à moins de dix minutes du terme, l’Audi du Team Audi France est signalée au ralenti.

La N°32 doit s’immobiliser, suite à un problème de roulement de roue.

La Mercedes du Graff Racing, celle qui arbore le N°17, mène désormais devant la Porsche Pro-GT N°33 et la Ferrari Sofrev-ASP N°20.

La Porsche Pro-GT N°34 et la Mercedes Graff Racing N°3, sont quant à elles de retour dans le Top 5 après une belle remontée.

La hiérarchie n’évolue plus jusqu’au drapeau à damiers.

Après avoir été re-crédité d’un temps forfaitaire, Anthony Beltoise et Laurent Pasquali s’imposent.

DU RIFIFI…

Mais, diable pourquoi tant d’erreurs de la part des officiels en course… Nous sommes en Championnat de France, pas dans le GP de la Loterie du coin !!!

Commettre de telles bévues à ce niveau élevé de la copétirion reléve soit de l’incompétence, soit de gens qui  commettent de graves fautes professionnelles !

Cela mérite au minimum un … blâme et je suis gentil  quand on sait ce que coute une saison

A ce sujet, Hugues de Chaunac, le promoteur de ce Championnat GT Tour, a tenu à s’exprimer:

« En tant que promoteur du GT Tour, ORECA a la responsabilité d’alerter son partenaire la FFSA (Fédération Française du Sport Automobile), qui est en charge des gestions sportive et technique, concernant les problèmes survenus lors du déroulement des courses GT ce weekend. En conséquence, je vais rencontrer le Président Nicolas Deschaux dans les prochains jours afin que la FFSA prenne les décisions nécessaires pour 2012. »

Mais revenons au résultat

Le duo du Pro-GT by Almeras, conforte son avance au classement provisoire du Championnat de France FFSA GT,  l’autre Porsche, celle du team Larbre Compétition, n’ayant pas pris le départ, suite à son accident samedi et le Team Audi France ayant abandonné.

Le tandem devance maintenant au classement, Renaud Derlot et Gilles Vannelet, ainsi que Laurent Cazenave et Jean-Claude Police, de retour sur le podium.

Après une prestation convaincante, Ludovic Badey et Jean-Luc Beaubelique terminent cinquième, devant Olivier Panis et Eric Debard.

A noter le tir groupé des voitures de l’équipe Stéphanoise Saintéloc, 7ème et 8ème,  avec  les duettistes, Sourd-Demoustier et Guilvert-Tardif.

Redescendu du podium, Anthony lâchait :

« J’ai eu une belle bagarre avec Stéphane Ortelli. Son relais était magnifique et il n’a pas commis d’erreur. Du coup, j’ai préservé les pneus et les freins tout en essayant de lui mettre la pression. Je remercie Pro-GT pour tout le travail fourni, ainsi que Larbre Compétition pour sa sportivité : ils nous ont dépannés plusieurs pièces. Je suis déçu pour eux et pour le Team Audi France. La fin de championnat sera disputée. Il faudra gérer notre petite avance.»

Son partenaire, Laurent Pasquali, ajoutait lui:

« Anthony a réalisé un super relais. Je n’avais plus grand-chose à faire ensuite. La voiture était exceptionnelle. Merci à l’équipe pour tout le travail fourni. »

Leurs dauphins, dont Renaud Derlot, précisant :

« Hier, nous avions montré notre compétitivité. Après, il y avait eu la pluie, le drapeau rouge… Nous avons une voiture très « aéro » donc on perd un peu de train avant lorsque l’on suit une autre auto. Je n’ai pas voulu prendre de risque et j’ai préservé notre monture pour Gilles qui a fini le travail. »

Cependant que son nouvel équipier, Gilles Vannelet, remplaçant de Gérard Tonelli ajoutait :

« J’ai récupéré l’auto avec des pneus propres et le but était de garder le contact. Albi, c’est un coup de cœur : j’ai de grands souvenirs ici. C’est la piste où j’ai commencé, en 1982. Papy fait de la résistance (rire). C’était sympa de faire équipe avec Renaud et de rouler avec la SLS que j’ai découvert à Spa. »

 

Gentlemen Trophy

 

Après s’être élancé de la pole, Gilles Duqueine doit céder le leadership du Gentlemen Trophy à Patrice Madelaine dès le quatrième tour.

Les deux voitures restent dans cet ordre jusqu’au ravitaillement. Avec la Lamborghini JSB Competition, Florent Priez repart en tête, devant la Ferrari Sofrev-ASP de Fabien Barthez.

Ce dernier attaque et parvient à réduire l’écart de plus de trente secondes à cinq secondes !

Insuffisant toutefois pour priver JSB Compétition de la victoire, et d’un pas de plus vers le titre. ASP Compétition n’ayant pas pris le départ suite à sa sortie dans la course « Endurance ».

 

Avant la dernière manche au Castellet dans sept semaines, Anthony Beltoise et Laurent Pasquali conservent la tête du Championnat avec 165,5pts suivi du duo Groppi-Bornhauser (144pts), Ortelli-Hallyday sont à deux unités des deuxièmes avec 142pts.

En Gentlement Trophy Madelaine-Priez domine le championnat avec 183,5pts.

Christian Colinet

Photos : GT Tour -DPPI

Sport

About Author

gilles