GP MOTO DE SAN MARINO: RIEN N’EST JOUÉ!

Un GP étonnant: tous les pilotes en pole se sont fait ramasser! Zarco, Bradl, Stoner battus, Terol, Marquez, Lorenzo (photo ci-dessus) vainqueurs. Du coup, si Zarco entre en zone « opération souci », les écarts dans les autres cylindrées ont diminué, donnant un coup de boost au suspense de cette fin de saison.    

125 : LE TERRIBLE RATAGE DE ZARCO

 

22 millièmes de seconde entre Terol et Zarco, c’est ce que révèle la photo-finish ci-dessus! mais c’est Terol qui gagne. Démentiel!

Johann Zarco avait fait le boulot à 99,99%. Avec la pole position pour commencer.

Puis, la course. Là c’est plus compliqué.

Au départ, Zarco  a perdu du temps en se faisaint percuter part Héctor Faubel, deuxième sur la grille.

Pour revenir sur Terol, il a donc dû repasser Faubel,  puis doubler tous ceux qui avaient profité de la collision,  Danny Kent , Sandro Cortese.

Et aussi  Efrén Vázquez, le propre coéquipier de Zarco, qui avait réalisé un départ comme un obus, depuis la onzième position!

Zarco passe une première fois devant Terol à six tours de l’arrivée. Les deux leaders se doublent plein de fois et  Zarco est en tête après le dernier virage. 

Et puis cela devient totalement incompréhensible. (Photo ci-dessous).

Alors que sur la dernière ligne droite il faut se coucher pour obtenir la vitesse la plus grande possible.

Et ce  d’autant plus que l’Aprilia de Terol est légèrement plus puissante.

 

L'ERREUR DE ZARCO

 

Avant la ligne d’arrivée, Zarco s’est relevé, s’est même retourné. Terol l’a passé! Septième victoire de la saison pour l’Espagnol et maintenant 31 points d’avance au classement général sur Zarco. 

De Gaulle a dit un jour « L’histoire ne repasse pas les plats ». Il s’agissait de géo-politique, pas de millièmes de seconde sur une p… de ligne d’arrivée.   

Pourtant.

Zarco avait ici un rendez-vous avec son destin. Il l’a raté.

MOTO2: MARQUEZ, HASTA LA VICTORIA SIEMPRE!

MARC MARQUEZ:

Très éclectique, autonewsinfo, passant de De Gaulle à Che Guevara… « Victoria siempre », toujours la victoire pour Marquez, qui depuis Assen a tout gagné, laissant une fois la victoire à Iannone mais finissant second. Bref, devant Bradl depuis un paquet de GP!

Bref rappel. Bradl a tellement dominé le début de saiosn que l’on a même pensé au grand fantasme du grand schlem!

Et puis comme toujours en sport mécanique, est arrivé un autre larron, l’espagnol Marc Marquez qui s’est mis à gagner GP sur GP.

Qui c’est Marquez?

Un rookie, un nouveau venu en Moto2.

Il a été Champion du Monde en 125 en 2010. Comme Zarco, c’est un vrai  destin. Mais lui ne passe pas à côté!

Cela dit, au classement général, Bradl est toujours carrément devant.

 On en est donc là sur la grille de départ de Misano.

Pendant la course, tour à tour, Marquez, Iannone et Bradl sont passés en tête. Du grand Moto2 donc, avec attaque permanente partout.

Dans le dernier tour, Marquez a franchement pris le large.

C’est sa sixième victoire cette saison. Bradl est second. Le classement général est toujours en faveur de l’Allemand  mais l’écart s’est réduit à 23 points!

BRADLEY SMITH

 

A signaler une nouvelle jolie performance de Bradley Smith (photo ci-dessus)sixième, qui court pour le team français Tech3.

On a dit hier que ce jeune pilote anglais très talentueux de vingt ans, serait peut-être le remplaçant de Colin Edwrads sur les MotoGP du team l’an prochain. Il fait tout pour, manifestement… .

 MOTOGP: STONER AUX ABONNES ABSENTS,LORENZO TOUT SEUL

LORENZO EN SOLO

Abonné aux victoires, Stoner l’était et… il ne l’est plus!

Après avoir fait une très belle pole et du coup battu le record du tour absolu de ce circuit de Misano, Stoner, l’Australien a été inexistant sur la course.

Il a perdu le bénéfice de la pole dès le premiervirage, laissant passer un Lorenzo qui sera tout sauf époustoufflant.

Stoner tient le rythme de Lorenzo pendant quelques tours, puis… il a failli descendre en marche tellement il s’est traîné.

(On se souviendra ici de Dupond et Dupont dans « L’Or Noir » doublés tellement vite par Tintin qu’ils croient être arrêtés et descendant en conséquence de leur jeep… en marche!)

Il laisse même passer Pedrosa!

DANI PEDROSA

 

En finissant troisième, Stoner voit Lorenzo revenir à vingt cinq points au classement général. Soit exactement l’équivalent d’une victoire… jusqu’ici, la chute était interdite, elle devient un désastre potentiel!

Ce resserrement aux points est en fait le seul intérêt de ce GP de San Marino, parce qu’honnêtement, la course s’est vraiment passée loin derrière les premiers. Là il ya vraiment eu de la bagarre.

Pour la quatrième place par exemple.

SIMONCELLI MAGNIFIQUE GUERRIER

Entre Dovizioso et Simoncelli, deux ritals qui se haïssent depuis qu’ils sont tout petits, ils se battent sur les mêmes circuits depuis une éternité. Waouh!

Voilà du GP les garçons, pas la guimauve de devant!  Bref, on s’est empoigné sévère! et Simoncelli gagne le ponpon.

Encore un peu derrière, beau GP aussi, parce que, sur une piste assez piègeuse, Rossi est superbement parti, savoir rouler quand ça glisse est le privilège des dieux.

VALENTINO ROSSI

Il est même cinquième pendant plusieurs tours. Depuis le onzième place sur la grille, pas mal!

Puis, il a été rejoint par Simoncelli et Ben Spies,pas vraiment géniaux au départ. Valentino devra rendre la main dans les dix derniers tours, Ben Spies termine donc six, le « dottore » sept. Mais on s’est battu. Pas comme les frileux devant…

Côté raté, il faut noter que courant devant son public pour la dernière fois, Capirossi a loupé sa sortie, abandon. Ce n’était d’ailleurs pas le jour du team Pramac-Ducati, De Puniet, parti quatorzième, est arrivé… quatorzième!

Bon, lecteur, je vais te dire un truc. ce GP ne me laissera pas un goût de légende… Pas grave, depuis le début de l’année, on a eu droit à du diamant brut.

Prochaine manche en Espagne (Aragon) le 18 septembre. Un retour au diamant?

JEAN LOUIS BERNARDELLI

 

Positions au classement général MotoGP

1. Casey Stoner, Australie, Honda, 259 points. 2. Jorge Lorenzo, Espagne Yamaha, 224 pts. 3. Andrea Dovizioso, Italie, Honda, 185 pts. 4. Dani Pedrosa, Espagne Honda, 150 pts. 5. Ben Spies, USA, Yamaha, 135 pts. 6. Valentino Rossi, Italie, Ducati, 133 pts. 7. Nicky Hayden, USA, Ducati, 105 pts. 8. Marco Simoncelli, Italie, Honda Gresini, 93 pts. 9. Colin Edwards, USA, Yamaha Tech3, 87 pts. 10. Hiroshi Aoyama, Japon, Honda Gresini, 82 pts. 11. Hector Barbera, Espagne, Ducati Mapfre, 69 pts. 12. Alvaro Bautista, Espagne, Suzuki, 57 pts. 13. Karel Abraham, République Tchèque, Ducati Cardion, 50 pts. 14. Toni Elias, espagne Honda LCR, 47 pts. 15. Cal Crutchlow, USA, Yamaha Tech3, 45 pts. 16. randy de Puniet, france, Ducati Pramac, 29 pts. 17. Loris Capirossi, Italie, Ducati Pramac, 29 pts. 18. John Hopkins, USA, Suzuki, 6 pts. 19. Kousouke Akiyoshi, Japon, Honda, 3 pts.

 

 

Moto Sport

About Author

jeanlouis