STAR MAZDA SERIES : CARTON PLEIN POUR TRISTAN VAUTIER A SONOMA

 

En marge de l’épreuve Indycar qui a vu la victoire de Will Power et un sensationnel triplé des pilotes Penske – ce qui est rare il faut remonter à 1994 à Nazareth –  Sonoma accueillait également une manche du Championnat réservé aux espoirs, le Star Mazda Séries

Ce week-end, le jeune espoir tricolore, Tristan Vautier, s’y est mis en valeur, réalisant le Carton Plein

La Californie, son soleil, ses plages, le circuit de Sonoma… et un week-end parfait pour  notre représentant, le grenoblois Tristan Vautier,  qui signe ici sur l’Infinéon Raceway, tout simplement sa troisième victoire de la saison.

Du coup, il engrange le maximum de points après avoir réalisé en outre ‘’ cerise sur le gâteau ‘’ et la pôle position et le meilleur tour en course !

Le week-end parfait, on vous dit…

Leader du Championnat, toujours aussi assidu,  Tristan ne lâche rien et ce, à deux échéances de la fin de saison 2011.

Un week-end pourtant sous pression où, une nouvelle fois, le Grenoblois a fait étalage de tout son jeune talent.

Certains meetings se déroulent sans nuage, ce qui n’exclut pas une certaine pression et une saine émulation. Ce fut le cas pour Tristan Vautier, qui loin de s’endormir sur ses lauriers, a, une nouvelle fois, une fois de plus, une fois encore, prouvé sa maturité et aussi son indéniable sens de la gestion de course.

Précédant de quelques jours l’épreuve de Sonoma, les animateurs du Star Mazda Championship s’étaient vus accorder le droit, à une journée de tests, pour se familiariser avec ce tracé.

Tristan nous raconte :

‘’ Cette journée, assez constructive pour préparer le week-end, s’était plutôt bien déroulée. Je signais le deuxième meilleur temps général et le meilleur sur la séance de l’après-midi. Ce genre de préambule à une épreuve permet aussi de resserrer le niveau global des performances sur le week-end de course. Les teams et les pilotes sont mieux préparés et tout de suite, la compétition se resserre. ‘’

Vendredi, dès la première séance d’essais libres, Tristan signe le meilleur chrono avec quatre dixièmes d’avance. Résultat confirmé sur la deuxième, mais en constatant toutefois, un écart de plus en plus minime avec ses adversaires : 2 centièmes de seconde !

A l’heure de l’unique séance de qualifications, le Grenoblois sait, qu’il va lui falloir jouer serré pour garder l’avantage.

‘’ La qualif, n’a duré que vingt minutes mais fut très intense, c’était génial ! Je sentais que mes adversaires mettaient la barre de plus en plus haut et qu’il fallait repousser les limites pour rester le plus rapide. Nous avions deux trains de pneus neufs. En passant le premier, je prenais l’avantage en améliorant mes chronos de la veille. En passant le deuxième train, peu de temps avant la fin de séance, tout était à refaire, cette opération annulant mes temps réalisés sur le premier train, à cause de la règlementation. La pression était élevée car pendant mon pit-stop, les temps s’étaient améliorés, mais je suis parvenu à faire un bon tour et à réaliser la pole pour un souffle. Vraiment satisfaisant car il a fallu aller ‘’ la chercher, celle-ci !!!  

Avant la course, seules quelques légères modifications sont opérées sur le set-up de la monoplace N°5 et toute l’équipe JDC Motorsports, pousse derrière son pilote.

‘’ J’ai pris un départ correct avec un peu de patinage mais cela ne m’a pas empêché de rester devant… J’ai fait un bon premier tour qui m’a permis, peu à peu, de me détacher. J’ai poussé assez fort pour faire le trou et réaliser le meilleur tour en course, rapportant un point supplémentaire. En conséquence, sur le dernier tiers de la distance, mes pneus étaient assez dégradés et je voyais pointer dans mes rétros, Connor De Philippi, mon principal rival au championnat. Il revenait assez vite et j’ai dû me mettre à compter les tours ! Je me suis offert une bonne poussée d’adrénaline ! J’ai essayé de rester concentré, ne pas trop regarder dans mes rétroviseurs, en m’efforçant de faire le moins d’erreurs possible. A deux tours de la fin, l’écart devenait vraiment infime (moins d’une seconde). Finalement, c’est lui qui partait à la faute à deux virages de la fin, en essayant de se rapprocher pour tenter quelque chose dans le dernier freinage, j’imagine… Je passais la ligne avec neuf  secondes d’avance sur lui. ‘’

 

 

Ravi de ce nouveau succès qui lui attribue de précieux points, le grenoblois enchaine :

 » Cette victoire est vraiment satisfaisante car elle a été très difficile à aller chercher. Le niveau était très serré, et ayant fini premiers des deux séances d’essais, nous étions devenus « la cible ». Il fallait continuer à améliorer à chaque séance pour ne pas se faire rattraper, alors que la marge de progression devenait de plus en plus faible. Mon team a vraiment fait un super travail tout le week-end, et je tiens à les remercier, ainsi que tous mes partenaires sans qui je n’aurais pas été au départ de cette course.’’

Revenu du podium, Tristan poursuivait :

‘’ Je dispose à présent de dix-neuf points d’avance au championnat. Une victoire en vaut quarante quatre, on ne peut pas se relâcher et il va falloir continuer à travailler dur pour les deux dernières courses. La semaine prochaine nous retrouverons la côte Est, à Baltimore dans le Maryland, non loin de Washington DC. Nous roulerons de nouveau sur le même meeting que l’IndyCar mais aussi les American Le Mans Series.’’

Et, Tristan conclut :

‘’  C’est un nouveau tracé en ville, sur lequel personne n’a jamais roulé…Intéressant ! ‘’

Rendez-vous est pris, le 4 septembre prochain, dans le Maryland pour l’avant-dernière épreuve du Star Mazda Championship.

Pour la finale, les 17 et 18 septembre, cap à 180° vers la côte ouest des Etats-Unis et retour en Californie sur le prestigieux circuit de Laguna Seca.

Gilles Gaignault

Photos: Team

Mazda Series US Sport

About Author

gilles