F1 : RETOUR ENFIN POSSIBLE DU GRAND PRIX DE FRANCE !!

 

IMPENSABLE. INIMAGINABLE.

Et ce, eu égard à la crise et à la conjoncture économique actuelle,  guère favorable

Et, pourtant c’est une REALITE…

L’information qui circulait avec insistance ces derniers jours, a bien été confirmée ce dimanche, à Spa , mais Bernie Ecclestone le GRAND  manitou, l’homme qui décide de TOUT en ce qui concerne la F1 ET ou se déroule ce week-end, le Grand Prix de Belgique, sur le toboggan ardennais de Francorchamps , douzième manche du Championnat, millésime 2011, attend encore et toujours de signer et de donner son accord.

Et ce pour que LE GRAND PRIX DE FRANCE, retrouve sa place dans le calendrier international de la Formule 1 !

D’ou, il a malheureusement disparu depuis l’édition 2008, remportée par la Ferrari du Brésilien, Félipe Massa

Yes.

Vous ne … RÊVEZ pas.

Le Grand Prix de France est de nouveau d’actualité.

Tous les ultimes détails doivent maintenant effectivement être réglés mais il est sur les rails du retour

Et, si depuis 1991 et la victoire de la Williams-Renault de l’anglais Nigel Mansell, la manche Française du Championnat du monde se déroulait – politique oblige – sur le circuit nivernais de Nevers-Magny cours, le prochain, futur GP de France du renouveau, se déroulerait, lui, sur le circuit Provençal du Paul Ricard, dans le Var.

Désormais managé par notre ami, Claude Sage, le représentant du  » Trust  » , propriétaire des installations

Ou 14 éditions, s’y sont disputées entre 1971 et 1990.

La toute 1ère voyant le triomphe de la Tyrell de l’Ecossais Jacky Stewart, la dernière, celle de la Ferrari d’Alain Prost.

Auparavant et depuis la création du Championnat du monde de Formule 1, en 1950,  quatre circuits avaient accueillis le GP de France :

Reims-Gueux, Rouen-Les Essarts, Clermont Ferrand-Charade et Le Mans

Pour les plus  » accrocs ‘ nous rappellerons que le tout 1er GP de France s’est déroulé en 1906 sur le circuit du Mans ou le Hongrois Ferenc Szisz l’avait emporté au volant d’une … Renault.

Ensuite, ce GP, fut organisé à Dieppe, Amiens, Lyon, Strasbourg, Tours, Montlhéry, Miramas, Saint Gaudens, Pau et Dijon Prenois

La piste bourguignonne recevant à cinq reprises (1974-1977-1979-1981-1984) dont la toute 1ère, le 7 juillet 1974, ou la Lotus du Suédois Ronnie Peterson avait gagné.

C’est d’ailleurs à Dijon que fut réalisé le dimanche 1er juillet 1979, l’EXPLOIT!

1ère victoire d’un pilote Français, Jean Pierre Jabouille au volant d’une monoplace de F1 100% française, la Renault-turbo, équipée de pneumatiques français, Michelin et ce dans le GP de France.

C’est aussi également à Dijon qu’Alain Prost a remporté, le 5 juillet 1981, sa 1ère victoire en GP.

L’Autrichien, Niki Lauda, étant l’ultime lauréat, le dimanche 20 mai 1984.

 

Mais, revenons en arriére.

Il y a quelques jours, le Vicomte Belge, Etienne DAVIGNON, Président de Spa GP, avait déclaré

 » La concurrence entre les différents pays désireux d’organiser un GP se fait de plus en plus forte, l’alternance serait donc à la limite un mal nécessaire pour pérenniser le GP de Belgique dans le calendrier mondial »

 

Ce dimanche, il a été un peu plus bavard:

 » Mieux vaut anticiper que subir. Nous sommes en train d’essayer de passer de la théorie à la pratique. Et d’organiser cette alternance à partir de 2013. Mais Bernie est d’accord pour l’alternance. Il attend une lettre d’intention de notre part.

Il est vrai que comme Hockenheim ou le Nurburgring en Allemagne, l’organisation du GP de Belgique, perd chaque année, plusieurs millions d’€ !!!

C’est la raison pour laquelle, les autorités politiques du gouvernement de la Wallonie dont dépend Spa, ne veulent plus mettre la main au… portefeuille !

Comme celles d’ailleurs du Nurburgring, qui l’ont fait savoir à Bernie Ecclestone, à l’issue de la dernière édition du GP d’Allemagne, il y a quelques jours…

Les promoteurs ayant, malgré la présence des deux  »Stars » locales que sont et Sebastian Vettel, CHAMPION du monde en titre et Michael Schumacher, le revenant, longtemps leur idole, véritable icone outre-Rhin, encore perdu…. beaucoup, beaucoup d’argent !!!

C’est donc maintenant une certitude, il y a bien accord entre nos amis belges et le groupe créé par le Premier Ministre  Français, François Fillon et que manage notamment entre autres, Eric Bouillier, le patron de l’équipe Lotus-Renault.

Ce samedi à Francorchamps,  » l’éminence  » du Premier Ministre, Gilles Dufeigneux, a donc enfin conclu cette éventualité de l’alternance avec le grand argentier… le retour possible de ce GP de France, tant attendu et auquel peu d’observateurs croyaient…

GILLES DUFEIGNEUX, ERIC BOUILLIER ET GERARD NEVEU

La Belgique et la France vont à l’avenir, se partager l’organisation de leur GP respectif, en alternance !

Le prochain GP de France devant se disputer en 2013.

Reste l’essentiel, tout de même, le… financement !!!

On devrait en savoir un peu plus dans les heures qui viennent !!!

Reste à dénicher comme autonewsinfo ne cesse inlassablement de le répeter à trouver et dénicher l’home povidentirel :

LE prometteur financier !!!

Personnage rare, RARISSIME…

 

Et lui capable de signer avec Bernie…

A l’heure qu’il est, nous n’en sommes pas encore là.

Il ne faut pas mettre la charrue avant les boeufs, clame un célèbre dicton !!!
AFFAIRE A SUIVRE….

 

Gilles Gaignault

Photos: Bernard Bakalian – Bernard Asset– Manfred Giet – CB Adreani

PODIUM DU GP DE FRANCE 1982. TRIPLE FRANCAIS: ARNOUX-PROST-PIRONI

 

Lire dans notre rubrique GP FRANCE F1, tous les articles consacrés récemment à cet épineux dossier s’il en est !!!

F1 GP France F1

About Author

gilles