MOTOGP: INDIANAPOLIS OU LA LEGENDE DES HEROS

C’est un peu « US Go Home », pour reprendre le vieux dicton anti-impérialiste!

Car  si les pilotes US ont clairement montré en essais libres qu’à domicile, sur le circuit le plus célèbre au monde, ils se sentent plutôt bien, ce sont quand même les étrangers qui ménent la danse.

Stoner fait le meilleur temps en MotoGP, devant Spies.

 

A QUI LE MONDE?

autonewsinfo a déjà dit, en novembre dernier, que s’il ne courait pas trop à quatre pattes, Stoner serait intouchable. Il l’est.

Mais il reste un paquet de courses (7 GP à courir) et le DNF (did not finish, soit l’abandon) est toujours interdit.

Stoner n’a en effet que trente deux points d’avance sur Lorenzo, ce qui est certes colossal, mais une chute ramènerait l’avance à 7 points, soit rien…

Et Stoner, assurer, ce n’est vraiment pas son truc. Ce n’est celui de personne d’ailleurs, quelle que soit la discipline, un mec qui se bat pour le titre, même celui de la moitié sud de son village, ce mec là ne court QUE pour gagner.

Stoner, qui n’a jamais gagné à Indianapolis, nous y reviendrons, a une fois de plus fait un job magnifique.

Meilleur temps.

 

BEN SPIES

 

Ben Spies vient ensuite, ce qui sauve l’honneur des pilotes US à domicile.

Bon, on est encore loin des Lawson, Rainey, Roberts… Pedrosa est trois, Lorenzo quatre. L’Espagnol Yamaha est à une demi seconde de Stoner, il va falloir sérieusement se bouger le c… en essais qualifs.

Encore un résultat satisfaisant pour les pilotes US avec le sixième temps de Colin Edwards, devant Simoncelli et Hayden.

Randy de Puniet fait un magnifique dixième temps, devant Rossi et meilleur temps des Ducati privées! Chapeau

 

COLIN EDWARDS

CHEZ LES PETITS, JOHANN EST GRAND!

 

En 125, notre héros Zarco court après son premier succès.

On sait qu’à au moins une reprise, cette victoire lui a été volée par décision des marshalls.

Ce qui est terrifiant car à sept GP de la fin de saison, Johann n’a que 12 points de retard sur Terol et cette victoire volée peut lui coûter infiniment plus cher qu’un sentiment d’injustice!

Terol est meilleur temps du premier jour, sept dixièmes de seconde devant Zarco,  ce qui est beaucoup. Pour ces deux pilotes, ce week end est crucial. C’est sûr qu’en plus,  pour un jeune pilote, ce que sont les gars de la 125, gagner à Indianapolis est une sorte d’ouverture à la légende.

 

JOHANN ZARCO

 

INDIANAPOLIS ET AUTRES LÉGENDES…

A l’occasion d’une épreuve sur le circuit le plus célèbre au monde, nous voulions donner quelques chiffres allant de l’étonnant à l’incroyable.

Ainsi, par exemple, le chiffre effarant de 329 victoires en GP…

C’est ce que totalisaient les 17 pilotes qui prennaient le départ de l’épreuve de Brno en catégorie MotoGP. Certes, on le dit et on le regrette parfois, dans cette catégorie impériale, il ya peu de motos engagées. Mais les pilotes  sont des dieux.  On imagine, que sur une ligne de départ, il ya 330 victoires en GP cumulées! C’est un véritable Panthéon!

 

VALENTINO ROSSI

 

Au fait…

Sur ces 330 victoires, Rossi à lui seul en prend plus de cent.

Rossi qui a marqué des points dans les 22 GP courus depuis l’Allemagne l’an dernier, où il reprenait le guidon après une blessure.

 

 

Pour un Panthéon, il faut un cirque gigantesque. On peut accueillir ici 400.000 spectateurs, dont plus de 260. 000 places assises.

C’est tout simplement le plus grand circuit au monde. GEANT

C’est ici le 19 ème GP de moto organisé aux USA. Les deux premiers, en 1964 et 1965 ont été courus à Daytona.

13 GP ont ensuite été courus à Laguna Seca et Indianapolis cette année est le quatrième.

C’est donc un très grand et très rare moment de l’histoire de la moto. On est évidemment ici dans le temple de l’automobile et la moto est un invité de marque.

 

 

De façon étonnante, Casey Stoner n’a jamais gagné ici. Il ya très peu de circuits où le le dieu australien n’ait pas gagné.

« Indy » donc, mais aussi Jerez et Estoril. Alors, dimanche, la légende?

 

CASEY STONER

 

Enfin un anniversaire.

Il ya exactement 23 ans, c’était à Brno, a eu lieu le dernier « doublé », autrement dit le fait qu’un pilote, le même jour, gagne dans deux catégories différentes.

On pense souvent que Freddy Spencer est le dernier à l’avoir fait (il est champion du monde en 500 et 250 en 1985). C’est en fait Jorge Martinez, sur Derbi, qui a été le dernier « doubleur », en 1988, en 125 et 80 CC.

Et sa dernière double victoire était il ya pile, 23 ans.

 

JORGE MARTINEZ EN 1988

 

Aujourd’hui, Jorge Martinez est le patron des teams Aspar, il a aussi à son actif la création du circuit Ricardo Tormo de Valence, sa région natale en Espagne.

Là encore, une autre sérieuse légende est en marche!

Jean Louis Bernardelli

Photos : Olivier Michel et MotoGP

 

 

Moto

About Author

jeanlouis